Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 28 avril 2006

Vision du monde

O Univers féminin,
D'un coup de pinceau
Je redessinerai
Les cartes du monde
En suivant les contours
De ta silhouette
Les courbes de tes seins
Le creux de tes reins
Vallées et Monts
Suivront
La géographie
De ton corps
Les grandes steppes
D'Asie centrale
S'étendront
Sur ton ventre plat
Et je les chevaucherais
Tel un guerrier
De Gengis Khan

Romook, hmmmm

mercredi 26 avril 2006

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.
Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
Derrière lui traînaient un long mugissement.
Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur le rivage
Le fils audacieux qui railla son front blanc.
Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Près de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.
Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir,
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

C. Baudelaire, Les Fleurs du Mal

dimanche 23 avril 2006

Remords posthumes

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Dans un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et une fosse creuse;
Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,
Le tombeau, confident de mon rêve infini
(Car toujours le tombeau comprendra le poète),
Durant ces longues nuits d'où le somme est banni
Te dira : "Que vous sert, courtisane imparfaite,
De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts?"
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.

C. Baudelaire, Les Fleurs du Mal