Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 8 décembre 2008

Les pieds de l'Empereur !



Romook, Empereur de Mo Am'Gambie

vendredi 13 juillet 2007

Découverte

Lors d'un déplacement près de Cambrai, au village de Cantin, une mo am'gamb a été croisée. Facilement reconnaissable : 50 ans, un short à ras d'l'touf', noir, une petite veste en cuir rouge et un pack de bières à la main, le tout à 8 heures du matin.

Question : la Mo Am'Gambie continue -t-elle à s'étendre au delà de ses frontières ?

Demain, je pars pour la Pologne pendant plusieurs jours. Il y a fort à parier qu'il y ait un micro journal gombrowiczéen de voyage qui soit tenu. En tout cas, ça me ferait du bien.

Pour ma visiteuse polonaise préférée, je lui indique que c'est à Wroclaw et que je serai donc trop loin d'elle pour la rencontrer. J'en suis désolé, mais une autre fois avec plaisir :-)

Impérialement vôtre,

Romook Ier

vendredi 6 avril 2007

Regrets

Le Président du Tribunal regarde le prévenu et lui dit :

"Vous avez frappé votre fille. Elle a souffert physiquement, mais aussi psychologiquement. Vous en êtes conscient ?

- Ben ouais. Ch'suis désolé.

- Est-ce que vous aimeriez qu'elle vous pardonne ?

- Ben ouais. De toutes façons, j'y avais expliqué. J'y avais dit : tu ché min tiote, ché parce que papa l'avait trop bu qui t'a frappé. Normalement, si j'aurais pas bu, j'aurais frappé maman. Tu vois bin que chui nin méchant."

Romook, Zola est parmi nous...

vendredi 30 mars 2007

Divorce

Le juge regarde le couple d'un air désespéré. Il se tourne vers le mari et lui demande :

"Monsieur, êtes-vous vraiment décidé à divorcer ? Vous me dîtes que votre femme est sale. Vous êtes certain que c'est une bonne raison ?

- Ben ouais. Chui sûr. Ma femme, elle est nin propre. R'gardez par exemple, chaque fois qu'j'vais pisser dans l'évier d'la cuisine, y a toudi d'la vaisselle sale n'din!"

Romook, La Mo Am'Gambie, l'autre pays de la France

jeudi 29 mars 2007

Le drapeau Royal

En tant qu'Empereur de Mo Am'Gambie, je me dois de porter un jugement critique sur la proposition de la - peut-être - future présidente de la République Française.

Cette dernière a proposé que chaque français possède un drapeau tricolore chez soi. Il s'agit d'une initiative heureuse qui permettrait aux Mo Am'Gambs de prendre conscience que la Mo Am'Gambie fait partie d'un ensemble plus vaste, la France. Par ailleurs, cela habillerait un intérieur propice à la réception du drapeau. On peut citer notamment la boule avec le Mont Saint Michel, où il neige quand elle tombe de la petite table, la Tour Eiffel en plastique, sans parler du beau dauphin bleu en caoutchouc. Tous ces beaux objets sont autant de collectors / souvenirs de voyage d'un lointain cousin de la famille, hérités par le biais d'une obscure succession...

Je souhaite donc que mes sujets prennent à coeur cette belle proposition et accueille, dans leur intérieur, cette représentation colorée afin d'avoir le bleu du ciel à l'intérieur, ce qui devrait compenser avec la grisaille du ciel extérieur.

Impérialement vôtre.

Romook Ier, campagne présidentielle

dimanche 25 mars 2007

Boisson anisée

Le Président du Tribunal regarde le prévenu et lui dit :

"Vous aviez bu de la boisson anisée au moment des faits, c'est bien ça ?

- Ouais

- ... Et j'imagine qu'il s'agissait plutôt de ce que l'on appelle un "apéritif maison". C'est bien ça ?

- Non, non. Ch'est ma femme qu'achète au supermarché d'à côté pas loin des bouteilles toutes neuves.

- Ce que l'on veut dire par "apéritif maison", c'est que les doses ne sont pas "standards". Avec 4 ou 5 doses "standards", on en a un "maison". Vous êtes d'accord.

- Ben ouais, sinon, cha n'a pas d'goût.

- Vous annoncez à la police que vous en avez bu... Alors, je vais relire... Dans la première audition, vous dîtes 6, 7... A la seconde, on en est déjà à 8, 9. Si tenter qu'après avoir ingéré ces boissons anisées, vous soyez encore en état de compter jusqu'à la dizaine. Vous êtes conscient que, sans votre consommation excessive de boisson anisée, rien ne se serait produit. Qu'avez-vous à ajouter pour votre défense ?

- Bah que j'regrette, que c'est sûr qui faudrait qu'j'mets plus d'eau la prochaine fois."

Romook, exploration ethnologique

samedi 20 janvier 2007

De l'importance de la bonne éducation des enfants

Certains carnets révolutionnaires tentent volontairement de soudoyer la bonne éducation des jeunes mo am'gambs. En tant qu'Empereur, je me devais réagir. Dans cet article licencieux : Les cahiers d'Anne Archet / Cuba libre, des hommes refusent, à l'encontre de toute bonne éducation, de servir un breuvage alcoolisée à une jeune fille, sous le prétexte fallacieux qu'elle aurait 14 ans.

Je ne saurais que trop rappeler que ces procédés d'éducation innommables n'ont pas cours en Mo Am'Gambie, pays où l'alcool est proposé aux jeunes enfants dès qu'ils ont sept / huit ans - dans certaines familles avant-gardistes, on peut proposer de l'alcool bien avant, mais seulement le week-end (ça coûte trop cher s'ils devaient boire toute la semaine comme un adulte).

Ainsi, les jeunes mo am'gambs sont assurés d'avoir une expérience particulière en matière de breuvage de type alcoolisé, ce qui permettra à la Mo Am'Gambie de rester en ligue des champions. Et comme chacun sait, je tiens à ce que la Mo Am'Gambie conserve son rang en tant qu'empire singulier et originale.

Impérialement vôtre,

Romook Ier, Empereur de Mo Am' Gambie

samedi 4 novembre 2006

Y en a des biens...

Petit tour d'horizon à Auchan Louvroil, il faut bien que l'empereur visite son empire de temps à autre. Heureuse découverte, quelques jolies femmes présentes, mais vraiment très jolies. Environ 20 ans, jolies cuisses, joli minois, évidemment affublé d'un ou de deux moutards : tout s'effondre lorsqu'elles ouvrent la bouche, pour parler on se comprend...

Romook, surprise!

lundi 4 septembre 2006

Retour au pays

Aulnoye - Aymeries, je descends du train. Je suis quelques congénères qui ont fait le voyage avec moi, voyage tout à la fois temporel et culturel. Lille - Aulnoye-aymeries, pour mesurer correctement la distance, il faut retracer le contexte. Quelques dizaine de kilomètre de train et c'est l'exotisme, le dépaysement. De la civilisation à la Mo Am'Gambie, la transition se fait sans douleur pour un Empereur qui repère très vite les objets familiers de son enfance, les faces souriantes des individus qui l'environnent. Des français bien sûr, mais très vite, deux mo am'gambs se déplacent et se font remarquer. Quelques éclats de voix confirment l'appartenance à cette civilisation menacée de disparition. Ils passent près d'une poubelle en carton - même en Mo Am'Gambie on applique le plan vigipirate - dans un des couloirs de la gare. L'un d'eux se baisse et ramasse une capsule de cannette de bière. Il l'inspecte avec circonspection, grommelle dans un charabia que d'aucun aurait trouvé incompréhensible et qui signifiait - est-il nécessaire de rappeler que l'Empereur de Mo Am'Gambie est polyglotte - "Cha peut't'jours chervir, hein!".

Il me semble nécessaire d'arrêter mon récit sur ce fleuron linguistique du ch'ti, dans sa version dialectale mo am'gambienne. Le ch'ti est une langue que les gens du Nord revendique. Il est bon que cela soit précisé. Cette langue a pour racine le picard. Il s'agit bien là d'un vrai problème culturel d'ailleurs que de faire remarquer que le ch'ti - Uuuniiiiiquement parlé dans le 59 pour les puristes nordistes, commun au Nord (59 et 62 réuni) pour les "étrangers", c'est-à-dire les nordistes d'adoption généralement, alors qu'il est uuuuunniiiiquement employé dans le 59 pour les gars du 62 qui parlent, eux, le picard : cqfd - vient de l'autre côté du pays du Nord (59 et 62 réunis cette fois), c'est-à-dire des "bo yo rouche", que l'on peut également prononcer "boyaux rouges" - expression qui (doit-on le rappeler?) doit son existence à une sordide histoire de sel d'après un illustre chercheur - est donc un dérivé du picard. Ce qui signifierait qu'en fait - et je m'en étrangle encore - que lorsqu'un ch'ti revendique son appartenance à la grande nation des ch'ti par l'utilisation de sa langue natale (le ch'ti), il ne fait rien d'autre que de dire qu'il parle le picard. Blasphème.

C'était sans compter sur l'extraordinaire mouvance naturelle des langues à évoluer et à emprunter de nouvelles formes pour s'exprimer. Ceci pour dire qu'en fait, il y a à peu près autant de différence entre le patois d'ch'nord du côté de Wambrechies par rapport à celui de Wavrin qu'entre le polonais et le russe. Donc, c'est dire à quel point la finesse littéraire du patois d'aulnoye aymeries suppose une parfaite maîtrise de l'oral, pour ne pas dire du patois littéraire même, et réclamait un expert en la matière. Le patois mo am'gambesque regorge de curiosités linguistiques et autres idiomes absolument intraduisibles qui tissent une toile de fond concepto-culturelle invraisemblable pour qui n'est pas du cru, l'aurait-on cru?

Bref. La concision étant l'apanage de la simplicité dans les relations subjectives interpersonnelles, je me permets de continuer directement sur le sujet qui nous intéresse au plus haut point, notamment cette leçon de chose sur l'utilisation du français pour traduire des concepts d'un autre univers. En l'occurence, que signifie "Cha peut't'jours chervir, hein!" ?

Il faut, pour bien comprendre cette phrase, commencer par en extirper les décorations artificielles qui rendent cette langue chantante. Le "hein" délicatement déposé en bout de phrase a une signification similaire à celle que l'on peut trouver dans notre langue française. Elle peut marquer tout à la fois l'étonnement, tout comme l'interpellation d'une personne qui aurait cru bon d'absenter ses pensées de la discussion en cours, ou simplement la connivence entre deux êtres graveleux salivant à la vue d'une jeune créature du sexe opposé (il semblerait que des études scientifiques auraient prouvé la croissance du volume sonore de cette expression lorsque la jeune créature serait blonde, à forte poitrine, muni d'un petit carré de vêtement couramment appelé "mini-jupe", souvent suivi linguistiquement par l'expression "à ras de l'touffe", expression qui me laisse absolument dubitatif puisque souvent l'herbe se trouve être justement très éloigné de ce vêtement, à l'inverse d'autres). En l'occurence, le "hein" n'a pas d'autres fonctions grammaticales que celle de rechercher chez l'interlocuteur opposé une marque d'approbation, voire de remerciement.

Reste encore à expliquer le membre principal de la phrase : "Cha peut't'jours chervir". Ceci nécessite quelques conventions phonétiques pour être décrypté. En ch'ti, on trouve un tableau de concordance phonétique qui peut se résumer grossièrement en:

Français Ch'ti

ç, s --> ch
k --> ch
ch -> k

La phrase : "les kiens font paô des ka" se traduirait donc par "les chiens ne font pas des chats". La mélodie qui se dégage de ce premier extrait pourrait déclencher des hordes de jeunes talents à se lancer dans l'aventure littéraire consistant à rédiger des poèmes en ch'ti. Toutefois, l'on sait que le vocabulaire est parfois difficile à accorder car ce petit tableau des sons camouflent un vocabulaire riche et varié comme la "ducasse" qui signifie "fête foraine", la "wassingue" signifie "serpillière". On remarquera tout de suite la richesse de cette langue. Revenant à notre contexte et à notre phrase, c'est à une difficulté d'ordre grammaticale que nous sommes confronté.

Le problème vient du " 't' " au milieu de la phrase. Pourquoi? Sans vouloir passer pour le moutardier du pape, je m'avancerai dans une explication simple : il existe une ambiguité dans cette phrase. Soit il s'agit d'un aggloméré de syllabe résumant le mot "toujours", soit il s'agit d'une subtile introduction d'autrui dans le discours, faisant donc référence à "toi". L'inversion que cela réalise viendrait d'une déformation due à une assimilation d'une règle grammaticale de la langue polonaise qui permet de déplacer les mots dans la phrase sans que le sens général en soit perturbé. Dans le premier cas, cette phrase se traduirait donc en français par : "Ca peut toujours servir". Dans le second, on obtiendrait : "Ca peut un jour te servir." ô joie.

La liesse et le tressaillement intellectuel que provoque cette découverte du sens chez toi, lecteur, je l'ai également eu à ce moment où j'ai entendu cette phrase. D'où la nécessité d'un billet pour partager ce grand moment d'évasion interculturel. La magie de cette langue particulière est dans l'économie des mots qu'elle requiert pour créer un message signifiant chez ses locuteurs.

Probablement due à une incompréhension linguistique, la réponse a fusé et m'a cloué net : "k peu m'fout' ". Dans cette hypothèse peu éclairante sur le contenu de la première phrase, le geste qui s'en suivit nous fait pencher vers une traduction à orientation égoïste : "ça peut toujours servir." Ainsi vont les grandes découvertes scientifiques, pas à pas, laissant se lever la brume des hypothèses progressivement pour laisser transparaître une vérité éclatante qui - selon Karl - n'est acceptée que tant qu'elle n'a pas encore été réfutée.

J'ai fait simple pour ne pas perdre mon lecteur. Les experts me passeront les quelques (rares) digressions que j'ai dû faire pour vulgariser ces concepts de la plus haute importance.

Merci de votre compréhension.

Romook Ier, toujours sur le grill...

vendredi 2 juin 2006

Attracteur étrange

Il est des affinités qui se créent par elles-même, sans aucune raison particulière. On est comme attiré par une personne, à l'image d'un champ magnétique qui influe sur la trajectoire de l'électron. Aujourd'hui, c'est le jour du choc, de la rencontre. Celle de l'évidence, celle qui ne se refuse pas, celle que l'on constate et où l'instant se stoppe sur l'infini. On oublie son passé, on ne pense plus à son futur : le moment du présent s'incrit dans l'éternité du moment. On sait. Un regard et tout chavire. Je l'ai rencontré ce midi à la cantine. Dégustant mon plateau repas, je l'ai vu traversée le self avec une infini lenteur. Je savais que j'étais en train de vivre le moment que j'attendais depuis mon arrivée en Chine. Maintenant la révélation est faite et ma vie va être transformée...

Elle marchait assez loin de moi, au milieu d'autres femmes. Je n'avais d'yeux que pour elle. Sa démarche, le choix de ses vêtements, sa coiffure, son regard, tout parlait à mon âme dans un langage clair et simple, pur et évident. Il y a des rencontres que l'on ne peut pas éluder et c'en était une. J'ai fait part à mon hôte de table, Kai Ye, de mon étonnement émotionnel. Il avait déjà tout lu dans mon regard, les mots n'étaient plus utiles, simple accessoires me permettant de mettre au clair l'embrouillamini de mes pensées et de mes émotions. Mètre après mètre, elle se rapprochait de moi. J'étais face à la première femme en Chine capable de soulever mon coeur d'Empereur. Elle a sorti un petit mouchoir blancs, a soulevé ses lunettes et a essuyé un de ses yeux. Elle ne me voyait pas. Elle n'avait même pas conscience que son Empereur la regardait déambuler. Ma première Mo Am'Gamb chinoise. Aujourd'hui, j'ai vu ma première Mo Am'Gamb chinoise. Je suis heureux.

Romook Ier, La Mo Am'Gambie ne connaît pas de frontière

samedi 29 octobre 2005

Mo am'gambie : du tac au tac

Entendu dans un "restaurant" spécialisé dans les moules -frites...

Fais gaffe, elle est ceinture noire de Judo!
- M'enfous, j'suis ceinture noire de Porno!

La salle éclate d'un gros rire gras...

Je ne fais aucun commentaire : je suis empereur de Mo 'Am Gambie.

Vive mes sujets!

Romook Ier, retour aux origines

lundi 23 mai 2005

Amiens concurrence la Mo Am'Gambie et la république de Tartatin

En Mo Am'Gambie, nous avons le sens de la fête, c'est certain. Merguez party après une journée de folie à centre commercial, jeux de boules endiablés le dimanche après-midi et, comble de l'émerveillement, défilé de majorettes de temps en temps accompagné de la batterie fanfare municipale... Bref, des réjouissances culturelles pour tous.

Les opposants politiques au régime de l'empire de Mo Am'Gambie ont tenté, lors de la soirée d'adoption de la constitution et de la charte des droits fondamentaux de l'empire de Mo Am'Gambie, de faire prévaloir l'infériorité de la république de Tartatin. Les membres de mon gouvernement n'ont pas été séduit par cet argumentaire. Nous étions tous d'accord, la seule et véritable exception culturelle : c'est la Mo Am'Gambie.

Pourtant, il semblerait qu'un lieu essaie de détrôner sa place à la Mo Am'Gambie. En effet, en Picardie, une entreprise de pompes funèbres offre la gravure gratuite pour toutes commandes de monument à l'occasion de la fête des mères. Il y a là un cadeau original à faire, c'est certain. Toutefois, on comprend que cette entreprise se soit rabattue sur la fête des mères, à défaut de fête des belles-mères. Par ailleurs, on peut saluer l'originalité du cadeau. Plutôt qu'un bouquet de fleurs qui est - par essence - éphémère, graver dans le marbre le mot doux semble plus pérenne. De plus, combien de personnes auront la chance de pouvoir lire les inscriptions de leur pierre tombale ? Si ça c'est pas un beau cadeau...

L'entreprise n'a pas précisé si le papier cadeau était fourni avec... Ou si un ruban rose pouvait être ajouté autour. Bref, dans d'autres lieux qu'en Mo Am'Gambie, on sait trouver des façons originales de s'amuser. Il fallait le souligner.

En tant qu'empereur de Mo Am'Gambie, je salue ce tour de force. Chapeau Bas.

Romook Ier

jeudi 12 mai 2005

Lettre officielle adressée aux membres du gouvernement de Mo Am'Gambie

Chères ministres, chers ministres,

J'en appelle à votre bon sens et à votre soutien le plus inconditionnelle,

Vous qui avez vécu dans ce havre de paix que constitue la Mo Am'Gambie, qui avez participé à la mise en place de la première pancarte "Mo Am'Gambie", avez visité un véritable repère de mo am'gambs (centre commercial Auchan Louvroil), qui m'avez proclamé Empereur lors d'une soirée qui a été consacrée dans la constitution de Mo Am'Gambie,

Ne vous laissez pas détourner de votre devoir de Ministre, charge librement acceptée par chacune et chacun d'entre vous, avec un enthousiasme à faire pleurer votre Empereur.

Qu'est-ce donc que ces merdeux de terroristes qui veulent libérer une Mo Am'Gambie dont ils ne connaissent ni le charme, ni la douceur de vie, ni l'obésité et l'alcoolisme des mo am'gambs, qui n'ont aucune idée de leurs coutumes en matière de loisir (Auchan), d'éducation des jeunes enfants (inceste, droit de foutre eun'clac su'l'gif), de ce qu'est la boulette d'Avesnes, la bière des Jonquilles...

Pour une Mo Am'Gambie qui reste une vraie Mo Am'Gambie, chassons ces opposants!

L'ordre du jour du conseil des ministres sera donc complété par les mesures de rétorsion que nous devrons prendre envers ces terribles opposants sanguinaires qui menacent la paix et l'harmonie régnant en Mo Am'Gambie! Ceux-ci seront présents et auront le droit de présenter leurs arguments en défense. Si les mo am'gambs n'ont rien à dire, il n'en est pas de même des membres du gouvernements, ce qui est un droit constitutionnellement protégé comme le savez (Article 14 :

Les ministres et ambassadeurs, en revanche, ont le droit de faire toutes remarques utiles concernant les règles de Mo Am'Gambie et la personnalité du ou des empereur(s) ( empereuse(s) ).)

Nous oeuvrons pour le bien de la Mo Am'Gambie, ne l'oublions pas : Article 6

L'empereur (empereuse) choisit et nomme des ministres pour le guider dans le choix de ces décisions.

Ils exercent leur fonction de conseil auprès de l'empereur avec intégrité, respects des droits fondamentaux des mo am gambs et en vue du développement de la Mo Am'Gambie.

Il était bon de rappeler ces différents textes que les opposants, avec la mauvaise foi habituelle convenant à tout opposant, avaient "oublié".

Chères ministres, chers ministres, bien à vous

Votre Empereur

Romook Ier

La Mo Am'Gambie menacée par le pays de Tartatin et le C.R.I.M.A.G!

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je viens de recevoir des missives électroniques m'informant de la création du Comité Révolutionnaire Inutile de la Mo Am'Gambie, le C.R.I.M.A.G, groupuscule composé de dangereux opposants à l'Empire.

Ces individus, sans foi ni loi, se revendiquent de la république de TARTATIN, située dans l'ancien Pas de Calais, au coeur du triangle Lens-Bruay-Béthune.

Ce soir, l'ordre du jour de mon conseil des ministres sera donc : adoption de la constitution de la Mo Am'Gambie, adoption de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs et réflexion autour du problème posé par le C.R.I.M.A.G.

Il est évident que pour la santé mentale des mo am'gambs, le C.R.I.M.A.G constitue une menace vitale les poussant à utiliser leur non-cervellle, ce qui est intolérable. Il y avait déjà un référendum européen, v'là ti pas qu'y a des opposants au régime de l'Empire. Je suis inquiet pour mes mo am'gambs. Ce n'est pas tous les jours facile d'être empereur.

Romook Ier

mardi 10 mai 2005

UE : Niveau de protection des libertés

En tant qu'empereur de Mo Am'Gambie, il me paraît important de signaler un article de la constitution européenne qui contrevient à l'article 13 de la constitution de Mo Am'Gambie. Faisons une simple confrontation, le résultat est édifiant :

Article 13 de la constitution de Mo Am'Gambie

"Quelque soit la situation, il est expressément rappelé que les mo am'gambs n'ont rien à dire. Bref la libre détermination des peuples ne les concerne pas."

Article II-113 : Niveau de protection (constitution UE)

"Aucune disposition de la présente Charte ne doit être interprétée comme limitant ou portant atteinte aux droits de l'homme et libertés fondamentales reconnus, dans leur champ d'application respectif, par le droit de l'Union, le droit international et les conventions internationales auxquelles sont parties l'Union, ou tous les Etats membres, et notamment la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, ainsi que par les constitutions des Etats membres."

En clair, d'un côté, on a une disposition qui a pour objectif d'interdire aux mo am'gambs de s'investir dans la vie politique de l'Empire afin de préserver leur droit fondamental à l'insouciance de leur état (article 1 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs). L'investissement politique suppose un certain degré de réflexion, qu'heureusement à ce jour ils n'ont pas. Inutile de prouver le bien-fondé d'une telle disposition, cela crève les yeux.

De l'autre côté, on a une disposition qui énonce - grosso modo - que les droits fondamentaux de la charte de la constitution européenne ne sont pas limités à ceux-ci, mais bien au contraire doivent être compris comme étant englobés dans ceux des droits de l'Homme et des autres libertés fondamentales existantes au niveau international. Si on comprend bien ce texte, on doit donc supposer qu'en plus des libertés que l'on connaît dans la constitution (parce qu'il suffit de les lire), on doit en plus se coltiner d'autres libertés! Tant de libertés me semble indécent...

Quelques unes, juste pour voir l'étendue des dégâts : Dignité humaine et droit à la vie, Droit à l'intégrité des personnes, interdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants, interdiction de l'esclavage et du travail forcé, droit à la liberté et à la sûreté, liberté de pensée, de conscience et de religion, liberté d'expression et d'information, droit à l'éducation, liberté professionnelle et droit de travailler, droit d'asile, égalité en droit, droit de l'enfant, intégration des personnes handicapées, protection en cas de licenciement injustifié, protection de l'environnement, etc... Le pire est qu'il s'agit d'une liste non-exhaustive où j'ai trié les éléments.... En fait, elle est beaucoup plus longue!

Le problème majeur qui se pose, en outre, avec cette charte (constitution UE), c'est que même si certaines de ces libertés sont déjà inscrites dans le droit français, par un effet juridique appelé "hiérarchie des normes", les Etats ne pourront pas revenir dessus. En plus, elles seront uniformisées dans l'ensemble des pays membre de l'Union européenne. Par ailleurs, il y a des libertés qui ne sont pas consacrées en France - à ma connaissance - comme le droit des personnes âgées ou le droit de se marier et droit de fonder une famille...Inutile d'aller plus en avant dans le bilan de cette situation catastrophique.

Pour faire simple, la mo am'gambie aura du mal à maintenir son particularisme culturel. Soyons respectueux du bien -être des mo am'gambs, votons "NON!" à la constitution européenne créatrice de droits et libertés, "NON!" aux Etats libertophiles.

Romook Ier, Empereur désespéré de Mo Am'Gambie

Nécessité d'un empire mo am'gambique

En tant qu'empereur régulièrement auto proclamé de la Mo Am'Gambie, je me dois d'expliquer au reste de l'humanité le pourquoi de cette démarche.

La Mo Am'Gambie est l'une des rares réserves mondiales où les débiles prolifèrent régulièrement et se reproduisent entre eux sans aucune vergogne, en toute impunité. Ils sont généralement laids, bêtes, brutes bien que gentils, avec le coeur sur la main. Ils illustrent à merveille cette petite phrase biblique "heureux les simples d'esprit, la Mo Am'Gambie leur appartient".

Voyant la décadence intervenir rapidement par le biais de la télévision et l'ouverture intelligente qu'elle réalise dans les esprits de toutes sortes sur le monde, il nous est apparu évident avec quelques amis que ces individus devaient absolument être protégés contre tout type d'évolution. Ainsi, la pureté de leurs caractéristiques seraient conservées.

Pour éviter l'anarchie dans laquelle risquait de sombrer la Mo Am'Gambie au cas où l'on appliquerait le principe de la libre détermination des peuples - vu leur quotient intellectuel - nous avons opter pour l'empire éclairé. Ceci est une formule particulièrement adapté au gouvernement d'un peuple parfaitement idiot et incapable de comprendre les grands enjeux de son avenir. Hors de Mo Am'Gambie, on peut constater ainsi une paupérisation invraisemblable de certains esprits qui vont s'attacher à certains détails de leur petite vie personnelle et occulter la globalité des problèmes qui les environnent...

Ainsi, il n'est pas lieu de donner des exemples sur le tri sélectif et autre problème de CAPA transfrontalier qui permettent à tous de se rappeler que la France possède un sens de l'humour profond et que ces concitoyens n'ont pas peur de se rendre vraiment ridicule aux yeux de plusieurs nations. Merci à eux pour le fou rire qu'ils ont offert malgré l'infamie qui a pesé sur eux quelques minutes... Nous étions évidemment tous conscient qu'il s'agissait d'une émission politique comique. Ils ont bien joué leur rôle : félicitation.

Cet hommage étant rendu aujourd'hui publiquement, revenons-en à mon Empire. Pourquoi ne pas avoir donné la voix au peuple de Mo Am'Gambie lors de l'adoption de la constitution ? Et bien, c'est très bien expliqué dans le préambule : "Les habitants de Mo Am'Gambie étant dans l'incapacité de comprendre les enjeux de cette constitution, elle leurs est directement applicable sans leur consentement, surtout qu'elle est faîte en vue de leur bien-être." Vous me direz, comment peut-on être sûr que l'on ne doit pas leur demander leur avis ? Les valeurs démocratiques ne sont-elles pas les plus universelles ? Malheureusement, la connerie est bien plus universelle encore. Ils auraient été foutu de refuser la constitution car ils n'auraient pas pu en comprendre la portée. Ainsi, il faut que des individus désintéressés prennent en charge leur sort et les préserve de toute évolution. En effet, ils sont heureux comme ils sont. La connaissance n'est pas une délivrance et l'on ne peut que féliciter les médias d'abêtir d'autant plus les individus de notre société avec des divertissements de plus en plus bêtes, mo am'gambisant progressivement la population afin que l'on puisse instaurer un Empire éclairé sur l'ensemble des nations.

C'est pourquoi la constitution de la Mo Am'Gambie est véritablement novatrice puisqu'elle est faîte dans l'intérêt unique des mo am'gambs afin qu'ils ne deviennent pas intelligents. En d'autres termes, afin qu'il reste heureux d'être bête. C'est pourquoi la Mo Am'Gambie doit dire NON! à la constitution européenne qui poursuit des objectfis de développement et de culture, d'ouverture et de développement social. Tout cela contribue à être en désaccord profond avec l'article 7 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs qui énonce :

"Tout mo am'gamb a le droit fondamental de ne pas avoir un travail normal lui permettant ainsi de ne pas perdre ses avantages sociaux sponsorisés par la France." En effet, il est important que le mo am'gamb n'ait pas de travail. Dans le cas contraire, il ne s'abêtirait plus devant la TV, en buvant, se sociabiliserait et finirait par devenir un vrai citoyen. Ce serait la mort de la spécificité mo am'gamb et, donc, de la Mo Am'Gambie.

Espérant que mon expérience sera profitable, lorsque la paupérisation des esprits sera totale, on viendra me chercher pour règner sur cet Empire, les habitués de la démocratie risqueraient d'avoir des mauvais réflexes, comme faire des référendums qui sont encore un dernier rempart de réflexion. Heureusement, les gens sont tellements tournés sur eux-même qu'ils ne voient pas en quoi le processus démocratique les éloigne de la mo am'gambisation.

Je pense avoir de beaux jours de règne devant moi si la constitution européenne n'est pas adoptée. Pour l'extension de la Mo Am'Gambie, pour la mo am'gambisation de la population française, croisons les doigts... Faîtes qu'il n'y ait pas un sursaut d'intelligence de la population!

Romook Ier, Empereur de Mo Am'Gambie

lundi 9 mai 2005

L'éducation des enfants mo am'gambs menacée par la constitution européenne!

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de signaler à mes sujets mo am'gambs que la constitution européenne est extrêmement attentoire à leur méthode traditionnelle d'éducation des enfants. En effet, que peut-on lire à l'article II-84 de celle-ci? Argh! Je m'étrangle rien qu'à l'idée!

Article II-84

1. Les enfants ont droit à la protection et aux soins nécessaires à leur bien-être. Ils peuvent exprimer leur opinion librement. Celle-ci est prise en considération pour les sujets qui les concernent, en fonction de leur âge et de leur maturité.

2. Dans tous les actes relatifs aux enfants, qu'ils soient accomplis par des autorités publiques ou des institutions privées, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale.

3. Tout enfant a droit d'entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents, sauf si cela est contraire à son intérêt."

Y a de quoi s'étouffer en lisant ça! Rappelons rapidement l'article 4 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs :

"Tout parent mo am'gamb peut librement utiliser le droit de foutre eun'clac su'l'gif pour éduquer ses jeunes enfants. (...)"

Avec la constitution européenne, c'est ce droit pur et simple qui risque d'être remis en question. En effet, il est de pratique courante chez les mo am'gambs de frapper d'abord et de vérifier ensuite si l'clac ell'éto justifié... Si l'enfant pleure, il en prend une seconde pour qui sache bien pourquoi il pleure. C'est comme ça que l'on forme de vrai et beau mo am'gamb qui éduqueront eux-même de la même façon leurs propres enfants ensuite. Faire disparaître cette méthode ancestrale d'éducation, c'est tout simplement permettre aux enfants de devenir intelligent et d'en faire des citoyens intégrés dans le société de demain... C'est-à-dire l'Europe ou, à une moins grande échelle, la France. Ceci est intolérable. La Mo Am'Gambie risque purement et simplement de disparaître. Mobilisons nous pour le "NON!" l'emporte. Dîtes NON à l'extinction des débiles!

Romook Ier, empereur de Mo Am'Gambie

Le droit à la santé des mo am'gambs est mis en péril par la constitution UE!

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, soucieux de l'intérêt des mo am'gambs, je dois une fois encore inciter à voter "NON! NON! NON !" à la constitution européenne (utilisez plusieurs bulletins dans la même enveloppe pour bien manifester le taux de votre mécontentement).

L'article II-95 de la future constitution européenne énonce : "Toute personne a le droit d'accéder à la prévention en matière de santé et de bénéficier de soins médicaux dans les conditions établies par les législations et pratiques nationales. (...)"

C'est honteux, c'est avec des textes comme celui-là que la Mo Am'Gambie va disparaître! Rappelons juste le droit à la santé, article 5 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs où l'on peut lire : "Tout mo am'gamb peut librement consommer des produits naturels tendant à la conservation de son alcoolisme et de son obésité".

Si on admet la prévention, c'est la fin assurée de la Mo Am'Gambie.

N'oublions pas, pour la sauvegarde des maladies classiques de la Mo Am'Gambie, votons tous ensemble "NON!" à la constitution européenne.

Faudrait vraiment avoir quelque chose dans la cervelle pour dire OUI.

Ce n'est pas le cas de la Mo Am'Gambie. Restons unis face à l'adversité. Soyons con, mais tous ensemble.

Romook Ier, Empereur de la Mo Am'Gambie

La Mo Am'Gambie dit "NON!" à la constitution UE

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de prendre position publiquement pour indiquer au mo am'gamb le sens de leur vote lors du prochain référendum.

Bien que non adoptées, notre constitution et la charte des droits fondamentaux des mo am'gamb sont des textes fondateurs qui seront régulièrement adoptés dans le cours de la semaine. On peut dors et déjà y relever des incompatibilités majeurs. Le souci majeur est de préserver à la Mo Am'Gambie sa spécificité culturelle et, notamment, pour les mo am'gambs :

- leurs côtés rudes et sauvages
- leur aspect physique
- leur manque d'éducation
- leur manque d'intelligence

Il n'y a pas besoin d'aller très loin pour découvrir des incompatibilités majeurs entre les objectifs de l'Union Européenne et la Mo Am'Gambie. Dans le principe du référendum, il faut retenir l'incompatibilité avec l'article 3 de la constitution de Mo Am'Gambie qui énonce : "La souveraineté est impériale. Aucune section des mo am'gambs ne peut s'en approprier l'exercice. Aucune consultation des mo am'gamb n'est envisageable." Dès lors, instaurez un référendum est un grave danger pour la préservation de la santé mentale des mo am'gambs : ils risquent de prendre le temps de réfléchir!!!!

Or, ceci est également contraire à l'article 1 et 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs qui énoncent respectivement : "Tout mo am'gamb a le droit de vivre en toute insouciance de son état de mo am'gamb" et " tout mo am'gamb a droit au respect de son intégrité physique, notamment de son écervellement, et de sa dignité mo am'gambesque.(...)".

Pour le principe, le référendum est déjà une méthode dangereuse pour les mo am'gambs. En tant qu'empereur, je ne peux que leur conseiller de rester chez eux et de s'abstenir. Par pitié, n'allez pas aux urnes, mangez des chips et buvez de la bière à la place. Tout vote peut provoquer une prise de décision, c'est un risque de plus de devenir intelligent!! S'il vous plaît, restez sans cervelle.

Si jamais, vous êtes obligé de promener le chien de mémé et que vous rentrez par hasard près d'un bureau de vote, votez "non!". Ben oui, là encore, y a un vrai problème.L'article 8 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit :"Tout mo am'gamb peut librement s'installer en Mo Am'Gambie." Ceci doit se comprendre comme étant le territoire mo am'gambesque et rien que celui-là! En effet, sinon comment interpréter l'article 9 qui énonce : "Tout mo am'gamb peut librement s'établir en Mo Am'Gambie, en quelque lieu que ce soit, sous réserve d'avoir des voisins contigus eux-même mo am'gambs, de préférence bruyants. Ce droit ne peut être limité que pour les habitations délabrées et isolées de la civilisation française."

Or, la constitution européenne prévoit en son article I-4 : "La libre circulation des personnes, des services, des marchandises et des capitaux, ainsi que la liberté d'établissement, sont garanties par l'Union et à l'intérieur de celle-ci, conformément à la constitution. (...)" Dès lors, ceci est un facteur très contrariant pour les mo am'gmabs qui risqueraient de sortir de leur réserve. Or, il faut rappeler que "le mo am'gamb est une espèce protégée" d'après l'article 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs.

Le faire côtoyer la civilisation risquerait de lui faire perdre sa particularité et son authenticité.

Voilà, donc 2 bonnes raisons de voter "NON!" pour éviter que le mo am'gamb ne devienne intelligent.

Décision impériale d'exécution immédiate

Romook Ier

La charte des droits fondamentaux UE est contraire à celle des mo am'gambs

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de m'opposer fermement à a Constitution européenne qui contient la charte des droits fondamentaux. En effet, alors que la France ne prévoit rien sur les traitements inhumains ou dégradants, bientôt, ceux-ci va pénétrer dans notre édifice juridique.

Rien que l'intitulé de l'article II - 64 de la constitution européenne est une honte : "Interdiction de la torture et des peines et des traitements inhumains ou dégradants"... Or l'article 13 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit expressément le droit à des traitements dégradants et inhumains où il est rappelé que "La dignité mo am'gambesque ne se confond pas avec la dignité humaine. Aucune action d'un mo am'gamb envers un autre ne peut être assimilé à une atteinte à la dignité mo am'gambesque. Toute personne peut se comporter avec un mo am'gamb comme il se comporte avec ses congénères." Consacrant ainsi le principe du "oeil pour oeil, dent pour dent", si cher aux civilisations primaires.

Or, introduire de l'humanité en Mo Am'Gambie aurait pour effet de provoquer l'éclosion d'un sens moral, ce qui est une première étape - même si elle est très très rudimentaire - vers un semblant de compréhension des choses, et par voie de conséquence, d'intelligence....

Est-il utile de rappeler que le mo am'gamb a un droit fondamental à l'écervellement, ce qui est de toute évidence mis en danger par cette charte. Il faut donc voter "NON" puisque la France ne protège pas ce droit et, de ce fait, n'est pas en contradiction avec le droit mo am'gambique.

Il faudrait voir à ne pas oublier où sont les vrais valeurs.

Romook Ier, Empereur de Mo Am'Gambie