En ces temps de crise financière, le comité spécial romookéen, présidé par JC, chargé de rendre ses conclusions sur le grave déficit de confiance des investisseurs, a abouti à la conclusion suivante à destination des chefs d'entrepise :

Mieux vaut mettre ses bourses en action que ses actions en bourse !

J.C., auditeur de BFM