Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 8 mars 2006

Moral en hausse : vive le travail!

Chère lectrice, cher lecteur,

Sachant que mes nouvelles sont aussi importantes que la déclaration de la prochaine guerre nucléaire ou que les dernières statistiques sur la teneur en mercure d'un sol, je me précipite sur mon clavier pour vous faire part de ma nouvelle, pétillante et soudaine émotion de bonheur qui m'a submergé à la fin des 4h e cours de la matinée. Après avoir préparé la lecçon d'aujourd'hui pendant 6h, ainsi que mon travail scolaire d'aujourd'hui (entendre par là les exercices que je suis en train de faire pour devenir moins analphabète) - le tout hier - ce matin, j'ai eu le spectaculaire plaisir de voir que je comprenais presque tout et que j'étais devenu un acteur vivant de ces cours. Mes réponses n'était pas toujours juste, et le travail encore insuffisant, mais il y avait de très nets progrès...

De ce fait, j'ai eu une joie retrouvé dans mon bonheur d'être en Chine. Vive le travail!

Romook, élève en classe prépa (chinois sup')

mardi 7 mars 2006

Bientôt une dictée sur le vocabulaire nouveau!

J'veux rentrer chez ma maman!! Hier soir, 4h de vail personnel... Résultat : aujourd'hui, j'ai l'impression d'être toujours aussi largué qu'hier. Heureusement, j'ai 8h de travail personnel possible aujourd'hui. J'espère que j'aurais l'impression d'être moins largué aujourd'hui... Y a une charmante française, Emeline, et un bon copain, Laurent, qui me remonte le moral avec des blagues et leur optimisme. Naturellement, je suis optimiste, mais je connais trop bien mes limites pour savoir que je n'aurais probablement plus l'endurance d'avoir 4h de cours le matin et 6 ou 8h de travail personnel tous les jours. On va voir.

Ben je m'en vais recenser les diffcultés. J'ai déjà 25 mots de vocabulaire à apprendre pour dans deux jours (dictée de caractères), plus tous ceux qui me manquent cruellement.

Take your chance, romook, take your chance...

Romook, est-il possible d'apprendre le chinois sans café?

lundi 6 mars 2006

Premiers cours de chinois

Aujourd'hui, premiers cours de chinois. Tout en chinois. Je ne sais pas lire. Je ne sais pas écrire. Pour le moment, je ne comprends pas grand chose. Travail personnel pour le lendemain énorme. Plus les lacunes à combler.

"A coeur vaillant, rien d'impossible"

Affaire à suivre.

Romook, "mais qu'allais je donc faire dans cette galère ?"

dimanche 5 mars 2006

Test de chinois : un résultat en demi-teinte

Hier matin, j'ai passé les tests d'évaluation de chinois... Les résultats ne sont pas très concluants. En fait, tout était à l'écrit et j'ai toujours privilégié la compréhension orale... Résultat, on veut me mettre dans les grands débutants. On me laisse le choix avec le niveau du dessus après avoir discuté un peu avec moi. J'ai deux semaines pour savoir ce que je préfère. Après en avoir discuté avec mes camarades, ils m'ont conseillé d'aller voir directement le niveau du dessus. Ben oui, je suis censé connaître 400 caractères et j'en connais environ 160. Pas facile de rattrapper le retard. Surtout que tous les jours , on aura vraisemblablement 2 à 4h de travail personnel. Si je rajoute à ça, l'apprentissage des caractères que j'aurais dû connaître... Ca risque de faire beaucoup dans une même soirée. C'est domage car je m'étais vraiment préparé à un autre type de test, plus basé sur la capacité à bien prononcer les tons, les sons, la grammaire, le tout à l'oral. A priori, je dois connaître 800 mots de vocabulaire environ de manière orale. L'objectif final de la formation, c'est de me faire connaitre entre 800 et 1000 mots de vocabulaire en plus, de manière orale et écrite. En soi, ça représente 3 caractères par heure de cours, ce qui n'est pas énorme, mais représente 12 caractères /jour. Avec ça, je devrait pouvoir commencer à lire un peu le journal...

Si je fais le bilan, j'en arrive à la conclusion suivante. Soit je vais dans e groupe grand débutant et pour moi, c'est le billard, j'aurais d'excellentes bases et peu de travail personnel. Résultat final : médiocre et décourageant. Soit je vais dans l'autre groupe, j'ai beaucoup de travail personnel, tout au moins dans le premier mois et pas le temps de visiter Beijing, mais dans ce cas, je repars en sachant lire, écrire et bien parler le chinois. Probablement, j'aurais encore envie d'en savoir plus après et je pourrais continuer à apprendre tout seul comme un grand :-) Décision est prise, je vais aller avec les "grands", ceux du cours supérieur.

4 mois, je sens déjà que ça va être trop court. J'ai pris mes habitudes ici en quelques jours. J'ai déjà trois chinois à la cantine qui me demande si je vais bien quand j'arrive et mes petites commerçantes au suermarché qui sont toutes contentes de m'aider à trouver mes produits. Ma capacité à former des phrases complexes évoluent vite, très vite, j'en suis tout émerveillé.

Il faut bien voir que pendant trois ans j'ai ingurgité du chinois, sans jamais pouvoir le mettre en utilisation autrement que via msn ou icq. Ca ne fait que quelques mois que je forme des phrases avec des chinois. Pour moi, comprendre la réponse et pouvoir leur parler et qu'ils me comprennent et tout simplement génial. Après avoir fait le tour des méthodes de langue annglo saxonne, je peux dire, sans me tromper, que la méthode Assimil est réellement efficace (avec les CD). Elle nécessite des compléments comme Eléments fondamentaux de la phrase chinoise (excellent livre de grammaire) et les 300 phrases de chinois parlé (que je n'ai pas amené ici : quel con!).

Bon, on va relativiser cet échec d'évaluation par le fait que je n'étais pas préparé à l'écrit et que ce n'est que partie remise. Dès demain matin, on verra en réelle ce qu'il en est.

Romook, warrior of chinese

jeudi 2 mars 2006

Premières phrases...

Me voilà en Chine... Que dire... Premières phrases échangées en chinois. Je n'ai pas de difficulté à me faire comprendre, même si j'ai beaucoup de mal à être "fluent" (ce qui paraît normal) et à retrouver mes mots. Je pense qu'en deux jours, mes progrès vont être important du fait que je suis obligé de me débrouiller tout seul et que j'ai mes petits problèmes à régler (l'eau qui goutte par exemple). Normalement, je viens de me mettre d'accord avec la jeune fille de la réception pour une réparation à 5h, cet après midi (elle voulait le faire à 9h! du soir). Par chance, les chinois de la réception ne parlent pas anglais. Me voilà plongé corps et âme dans la langue chinoise.

Sinon, hier, j'ai rencontré à la cantine 2 anglais et un américain, tous très sypa qui m'ont invité à leur table. La nourriture est très bonne, rien à dire. Ce matin, au petit déjeuner, j'ai découvert une espèce de baozi avec une crème de prune dedans : hmmm...

Un point qui m'a marqué, la musique dans l'université au moment du repas. Impossible de faire la grasse matinée je pense avec les haut-parleurs qui font de la musique à 6h30. Néanmoins, je pense que pour moi ce ne sera pas un problème puisque le matin je risque d'être levé très tôt du fait du décalage horaire.

Je n'ai pas beaucoup de livre (en français ou en anglais) avec moi : cela va être très studieux comme voyage. Tant mieux ;-)

Romook, l'Asie plein les yeux