Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 14 février 2006

A toi, B, visiteur inconnu

Cher B

Ton message - commentaire ? un commentaire est censé avoir un lien avec ce qui précède - reproduit ci-dessous :

MYTHOMANE
TA VIE N'EST QU'UN TISSU DE MENSONGES
TU REGRETTERAS DE MENTIR COMME TU LE FAIS
B

Lorsque l'on décide d'insulter les gens, on a le courage de signer plutôt que d'apposer une simple initiale qui pourrait nuire à des personnes avec lesquelles je suis en relation et dont le prénom commence par un B. Tu ne connais pas ma vie et, donc, tu ne peux pas juger de la pertinence de ton propos ou non. C'est une attaque gratuite qui a pour seul effet de me rendre suspicieux sur toute une catégorie de personne. A savoir que lorsque tu as laissé ce commentaire à 20h10, tu venais directement de mes contacts sur msn (il n'y a que deux personnes résidant à Nancy ayant pu laisser un tel message), ou de Google (option plus probable, en ayant tapé mon pseudo comme mot-clé pour accéder à mon blog, bien qu'ayant un compte msn).

Il est à supposer que pour se permettre de tels propos, tu me connais très bien et c'est la raison pour laquelle je me permet de te tutoyer - ce qui n'est évidemment pas une familiarité entre amis, dans ce cas, mais bien la marque que je ne te respecte pas plus que tu ne me respectes.

Premièrement, il est dommage que ta vie soit si pauvre pour que tu puisse imaginer que ceux qui en ont une plus remplie soient des menteurs. En fait, tu fais plus pitié qu'autre chose...

Deuxièmement, ta menace sur les conséquences de mes propos sont plutôt rassurantes, puisqu'ayant la conscience claire, je ne peux en attendre, a contrario, que des retombées positives.

Bref, y a pas grand chose à attendre de quelqu'un qui manque probablement d'un peu de maturité et d'intelligence, surtout dans la compréhension de la portée de ces actes.

Romook, déçu par la bêtise humaine

dimanche 12 février 2006

Et si le monde...

Et si le monde était créé sans l'amitié, sans la confiance, sans l'amour, que resterait-il de l'humanité ?

Romook, adepte du bloody mary entre amis

jeudi 9 février 2006

Le voyage : tour du monde des villes

Le voyage permet de découvrir des nouvelles formes de culture. Thème classique de la llittérature, développé par tant d'auteurs fameux comme d'autres un peu moins... Pour ma part, je constate que je n'aime pas visiter mon environnement. Depuis mon arrivée, tous les endroits que j'ai découvert l'ont toujours été pour une autre raison. Je crois que j'ai peu d'attirance pour l'art bétonnesque de l'homme.

Je reconnais allègrement que Cambridge et Oxford sont deux villes merveilleusement belles, que Cracovie en Pologne (Krakow) est simplement magique et Florence envoutante. Cancun est laide et rivalise dans ce domaine sans difficulté avec Dakar. Le Caire est si contrastée qu'il est difficile de la comparer avec tout autre ville, un peu comme Kyoto... Bref, un rapide tour du monde des villes me rappelle que, sauf dans certains cas, mon unique souhait de voyage a été de sentir la vie palpitée dans ces différents univers.

London est pour moi une expérience particulièrement intéressante de ce point de vue. Pour la première fois, j'ai eu le temps de sentir véritablement le battement quotidien du pouls dans la ville... J'ai eu le temps de voir ce qu'était la vie anglaise, suffisamment pour savoir qu'il doit être difficile de vivre en Angleterre dans un lieu où il n'y a pas d'étranger... Bref, pourrais-je vivre en Angleterre ? Avec beaucoup d'argent, ça doit être envisageable.

Bientôt Beijing... Wait & see

Romook

dimanche 5 février 2006

Parti pris

Toujours tenter la transparence, pas facile... Consigne à mes commentateurs : si vous désirez laisser des messages sur ce blog, sachez je serai d'une intolérance totale avec tout ce qui permet d'identifier un individu... Les pseudo sont les bienvenues, les allusions à des personnes de mon entourage ou à ma vie seront sévèrement sanctionnés.

Dans cas, je prévois l'extrêmisme le plus total : l'élimination pure et simple.

Il était bon que ce fut dit.

Romook, dictator