Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 18 octobre 2005

Grippe aviaire : le bilan

En ces temps de d'effroi volatile, que pouvons-nous dire, que savons nous ?

Il existe un virus H5N1 qui est mortel pour les oiseaux.

Il n'existe pas de forme humaine de la maladie.

Le TAMIFLU est un anti grippal dont on ne connaît pas l'efficacité sur la maladie sous forme humaine (et pour cause, elle n'existe pas).

Comme pour les moments de l'histoire où un risque de guerre est annoncée, qui avait pour conséquence que l'on dévalise les épiceries de leurs sucreries, les pharmacies ont été prises d'assaut et sont désormais en rupture de stock de TAMIFLU.

Les gouvernements préemptent des doses massives de TAMIFLU auprès du laboratoire ROCHE, seul détenteur de la formule jusqu'en 2016.

Rappelons que le TAMIFLU est un anti grippal dont on ne connaît pas l'efficacité sur la maladie sous forme humaine (et pour cause, elle n'existe pas).

Alors je me demande : pourquoi tout ce tintamare ?

Voilà le bilan : on achète un médicament pour combattre une maladie imaginaire, en dose suffisante pour mettre en rupture de stock le laboratoire Roche. Le grand bénéficiaire ? Le laboratoire Roche. Les grands perdants ? L'ensemble de la société mondiale qui engouffre de l'argent dans l'achat massif de médicament destiné à rassurer l'opinion public.

Existe-il un vaccin pour les volatiles ?

Faudrait peut être commencer par là.

Peur d'une épidémie mondiale ? Selon l'OMS, on dénombre, chaque année, entre 300 et 500 millions de cas de paludisme. Cette maladie cause la mort de 1,5 à 2,7 millions de personnes par an.

Pour la fameuse grippe avaire, on est à 60 morts depuis 2003.

Je ne dois pas être bon en chiffre, mais il me semble qu'au jeu morbide de : " si je t'attrape je te tue", le paludisme est grand vainqueur.

Romook, réflexions en vrac

jeudi 6 octobre 2005

Rapport de stage terminé : au suivant!

Sachant que beaucoup d'entre nous en cette période noire de fin d'année se presse sur leur mémoire et leur rapport de stage. Je suis fier d'annoncer qu'il me semble que mon rapport de stage est, dès cet instant, terminé. Reste plus qu'à embrayer sur le mémoire : le régime juridique des contrats sui generis. Comme mon camarade Rico le faisait remarquer hier soir, le sujet aurait pu s'intituler : "la consistance du néant". Comme il s'agit d'un sujet pratique, je vais plutôt l'axer sur la problématique suivante : comment démontrer que l'on a raison quand personne ne sait de quoi on parle ?

Votre bien dévoué,

Romook

mardi 4 octobre 2005

Droit : un ami m'a demandé si...

Un mineur pouvait être pédophile ?

Je sors du Tribunal pour enfant et je trouve toujours la question aussi intéressante. Psychiatriquement, la réponse est oui. Et Juridiquement ?

Romook, chercheur en droit