Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 21 mai 2011

Strauss-Khan perçu par les chinois de la rue

Les français bénéficient d'une popularité en Chine qui reste forte, malgré notre Président qui a réussi le pari presqu'impossible de rendre les chinois méfiants à son égard... J'ai même rencontré un chauffeur de taxi qui, dans ses propos habituels sur la France (énumération des sites touristiques français : la tour Eiffel, Versailles et des grandes personnalités françaises : Chirac et Zidane) a ajouté :"Le président Sarkozy, c'est un fou, non?". J'ai été atterré par cette phrase.

D'une part, parce que l'on ne critique pas un pays - ou ses institutions -, lorsqu'on est chinois, en compagnie d'un ressortissant de ce pays. C'est impoli. C'est une marque d'irrespect. Bref, ça ne se fait absolument pas.

D'autre part, parce qu'il s'agissait d'un jugement de valeur sur un individu, ce qui ne se fait pas non plus en Chine, sauf entre très bons amis - et du bout des lèvres. Vous imaginez ma stupeur. Vous imaginez également ce que cela peut représenter de la part d'une personne qui trouve que les français sont les "meilleurs amis" des chinois (merci Jacques Chirac). Cette faculté de distinguer le Président du peuple m'a vraiment surpris. Comme quoi, ce pays ne finira jamais de m'étonner.

Depuis deux jours environ, les télévisions chinoises parlent de l'affaire DSK. Avec reconstitution en image de synthèse, de ce qui a pu se produire dans la chambre, le peuple chinois est donc informé. Hier, deux chinois m'ont parlé de "Kan" (puisque c'est son nom chinois), en souriant. Les rapports que j'ai eu avec les chinois étaient toujours aussi sympathiques: ils avaient l'air d'être plutôt amusés par la situation que choqués. Ma stupeur est d'autant plus grande que "Kan", au milieu de la tourmente (en même temps, je pense qu'il n'était pas connu en Chine par le peuple avant cette affaire), semble être plus apprécié que "SaRKoQi".

Bien sûr, il est difficile de faire des généralités sur deux personnes avec lesquelles le sujet "Kan" a été abordé. D'autant plus que toute la journée d'hier a été ponctué d'autres rencontres où ce sujet n'a pas été abordé bien que l'on sache que je sois français... Soit les personnes n'étaient pas au courant, soit elles préféraient taire un sujet "polémique" avec un ressortissant du pays, soit elles ne souhaitaient pas s'exprimer sur un sujet qui les choquait. Bref, une seule chose est sûre parce que c'est une constante quotidienne: le capital "sympathie" pour les français n'est pas tari par l'affaire "Kan".

Romook, en direct de la ligne du front

jeudi 12 mai 2011

"Corpus Sexis" de Camille Eelen

Je viens de terminer un recueil de textes érotiques. Dans la lignée d'Anne Archet et de son Pronographe... Je suis conquis! J'aurais bien mis le texte en téléchargement sur le blog, mais je ne sais pas trop comment sont gérés les droits d'auteurs. J'ai reçu le fichier par email d'un ami qui le tient d'un ami qui le tient... Bref, impossible de contacter l'auteur. En tout cas, si vous croisez ce recueil, faites moi signe!

Littérairement vôtre

Romook