Pêle-mêle en direct du front, voici quelques news fraîches.

Froid

A Wuhan, il fait froid. C'est l'hiver, jusque là, rien d'anormal. Sauf que je fais 6 heures de cours par jour. Vous ne voyez pas le rapport ? Pourtant... Imaginez être enseignant, faisant cours en Chine lorsqu'à l'extérieur il y a du vent et -3°C... Et que la salle de cours n'est presque pas chauffé. Au bout de 4 heures de cours, il doit faire pas loin de 12°C. Donc, vous faîtes cours avec votre écharpe, votre manteau et les étudiants sont calfeutrés jusqu'à ne plus voir ni leurs yeux, ni leurs oreilles. Entre 12h30 et 14h, vous avez une pause bien mérité au restaurant, lequel est aussi chauffé que la salle de cours. Mais avec le va et vient des clients, le froid s'engouffre dans le restaurant et vous laisse un baiser glacé. Ensuite, vous retournez en cours où la température est complètement redescendue. Heureusement, celle de l'extérieur est remontée. Vous débutez votre cours à 2°C et vous le terminerai deux heures plus tard à 10°C. Puis, direction l'hôtel où votre chambre à 18°C ne vous permet pas de vous réchauffer.Au petit matin, le chauffage à fond toute la nuit, vous avez réussi à vous réchauffer (en dormant habillé avec une couette), il fait 21°C dans la chambre. Alleluiiia! C'est l'heure d'aller faire cours.

Etudiantes

Dans la salle de classe, on voit des choses que l'on ne verrait pas ailleurs. L'une de mes étudiantes a glissé l'une de ses mains dans l'entrecuisse de sa voisine. Lorsque je m'en aperçois, je suis un peu interloqué.

"Elle a froid monsieur, je la réchauffe.
- Oui, je vois ça.
- C'est l'endroit que j'ai le plus chaud vous savez.
- Je n'en doute pas un instant."

Pour ceux qui sont déjà en train de rigoler sous cape, je rappelle que mon étudiante a 20 ans. A cet âge-là, en Chine, on a des crayons "Hello Kity", une trousse rose bonbon et un bonnet en tête de lapin avec des oreilles sur la tête (c'est bientôt l'année du lapin). Sa phrase est donc à prendre à un innocent premier degré (s'il y en avait un en dessous, c'est celui-là qu'il faudrait choisir). Je pense qu'elle ne sait même pas que cet endroit peut réchauffer autre chose que des mains. Et là, aussi désespérant que cela puisse être, je ne travestis pas la réalité, c'est suffisamment dramatique comme ça.

Administration

A la pause, je viens me réchauffer dans les bureaux de l'administration. Il doit faire un bon 20°C. Suffisamment chaud pour que l'on ouvre une fenêtre pour donner de l'air frais. Résultat : ils ont tous leurs manteaux sur le dos. Le bureau est un open space, dont la séparation avec le couloir est une grande vitre géante qui fait office de mur. 4 mètres de large sur 2,2 mètres de hauteur. Pendant je longe cette vitre, je vois la totalité des membres (7 personnes) du bureau regroupés derrière un ordinateur (soit engonssés sur un mètre carré), musique à fond, en train de chanter. En France, il y a des pauses café, ici, c'est la pause Karaoké. Y a pas à dire, ça réchauffe l'atmosphère.

Comme dirait feu mon ami Kai Ye, "j'adore ce pays".

Romook, entre rires et larmes