"Vous savez pas la dernière ? Il parait que j'ai un blog. Oui, oui, un de ces machins sur Internet où je raconte ma vie. Vous pouvez me croire, Monsieur de Romook, c'est vrai. Comme celui d'Elisabeth, mais il est plus pratique car il se met à jour tout seul." m'a écrit Geneviève dans un email que j'aurais la gentillesse de ne pas reproduire en son entier.

Geneviève, vous ne pouvez pas avoir un blog qui se met à jour tout seul : techniquement ça n'existe pas. On a dû vous mentir.

"Si, si, je vous assure, Monsieur de Romook. Regardez, le lien est . De toute façon, vous constaterez comme moi que mon nom est écrit partout. C'est pour respecter les droits de la propriété intellectuelle, sûrement."

Geneviève, consultez attentivement le lien que vous m'avez envoyé. Ca ne vous correspond pas du tout. Je ne peux pas croire que ce soit vous : je ne vous reconnais pas.

"C'est Elisabeth qui m'a attiré l'attention sur mon blog : Alors, espèce d'andouille, t'as ouvert ton blog, tu me l'avais caché (et avec une vidéo pour assurer la promotion en plus!)"

Geneviève, vous êtes sûre qu'Elisabeth ne vous a pas taquiné un peu? Tout est en anglais sur le site et sur la vidéo, j'ai du mal à imaginer que vous puissiez vous exprimer comme ça.

"Vous avez peut-être raison, Monsieur de Romook. Je n'avais pas remarqué que ce n'était pas moi sur la vidéo parce que je ne comprenais pas ce que je disais dessus. Mais oui, maintenant que vous le dîtes, c'est bien de l'anglais. Je m'en doutais un peu parce que c'est facile à reconnaître : c'est une langue étrangère que je ne connais pas. En même temps, ça me déçois un peu : je commençais à me faire à l'idée de savoir parler anglais."

Romook, désolé de présenter un tel quatrième sablier tiré du billet "chronique d'une thèse annoncée (ou pas)" de The Krazy Kitty Chronicle