Maintenant que l'affaire est médiatisée, que non seulement les sites internet, mais aussi la radio et la télé parlent de l'affaire, je me sens plus libre d'en parler. "Les homosexuels sont responsables des tremblements de terre qui sont enregistrés en Israel" est l'hypothèse qui a été avancée par Shlomo Benizri, député du Shass.

En effet, le Talmud précise que Dieu agitera le monde pour réveiller la personne qui agitera ses parties génitales là où elle n’est pas sensée le faire. Ainsi, les secousses telluriques, notamment celles qui ont secouées Israel au mois de février, ont une explication rationnelle. Je n'en avais d'ailleurs jamais douté.

Déjà en 1906, lors du grand tremblement de terre de San Francisco, les gardiens de la morale avaient rappelé qu'il s'agissait d'un avertissement divin. Cette ville était déjà un lieu de perdition où les homosexuels pullulaient dangereusement aux yeux de la grande et belle Amérique morale. L'histoire ne fait donc que se répéter et tourne sur elle-même en suivant le contours d'un cercle. Bien entendu, quelques mauvais esprits matérialistes (fatalement peu enclin aux choses spirituelles), iront arguer du principe de la tectonique des plaques. Et bien parlons-en justement!

Le mot "tectonique" a pour racine étymologique le mot "τεκτωυ" (tekton pour ceux qui ne lisent pas le grec). Comme par hasard, le mot trouve son origine en Grèce. Or, dans l'antiquité, les jeunes gens - pour les plus fortunés d'entre eux - étaient suivis par un maître qui leurs enseignait les Arts - et tout ce qu'un jeune homme se devait de connaître à propos de la vie. De là est née cette théorie sur les grecs que nous connaissons et qui est parfois rappelée, de manière un peu virulente, lors de la pratique automobile des amateurs. L'histoire s'est étendue à Sappho, la première féministe de l'humanité à ma connaissance. Considérant que la femme était un être humain, ce qui était déjà audacieux dans l'antiquité d'alors, elle se mit à instruire les jeunes femmes sur l'île de Lesbos et à leur enseigner les Arts. Son goût pour l'enseignement l'emmena vraisemblablement au-delà des limites de la bienséance selon les critères de notre monde moderne.

Que tout ceci ne nous éloigne pas de l'essentiel. Je m'en voudrais que l'on m'accuse de digression. Ainsi, et cela n'échappe évidemment pas à Dieu, le mystère de la tectonique des plaques est intimement lié à la culture grecque. Tout le monde a pu constater le gout fort prononcé des gays pour les fêtes en tout genre. Dès lors, y a-t-il quelque chose d'étonnant qu'ils choisissent un lieu où ça bouge pour s'établir ? Dans cette perspective, San-Francisco semble une bonne décision. En effet, cette ville est connue pour être l'un des endroits où ça bouge le plus - à cause de la faille de San Andreas diraient les grises mines scientifiques qui n'ont jamais été touchées par la grâce de la poésie.

Par ailleurs, encore un signe ostentatoire des machinations divines et de Sa Volonté, l'apparition dans les milieux gays de la tecktonik, clin d'œil divin au futur Châtiment, avant sa reprise par toute une population juvénile et ignorante des dangers qui la menace. Il est fort à parier que Dieu doit se mordre les doigts d'avoir vu ainsi s'évaporer son dessein machiavélique de réunir dans une grande fête tecktonik tous les gays du monde à San Francisco. Trop d'innocentes victimes risqueraient aujourd'hui la mort pour qu'il puisse envisager l'exécution de son plan initial sans risquer l'opprobre de l'Humanité. Dieu n'avait pas prévu Internet et le multimédia. Mince.

Israel possède une configuration identique à celle de San Francisco, lieu ensoleillé tout en étant situé sur la faille de la Mer Morte (appelée aussi faille du Levant). Si ça bouge aussi à Israel, ce n'est malheureusement pas uniquement à cause des fêtes qui s'y produisent régulièrement - et les quelques soubresauts que Dieu y imprime de temps à autre. C'est d'ailleurs pourquoi les homosexuels, malgré l'attractivité du lieu, y sont beaucoup moins présents qu'à San Francisco. Mais la vraie question, dans tout ça, c'est pourquoi ça bouge au Japon alors qu'il y a si peu d'homosexuel. Dieu, pourquoi faire bouger le Japon alors que ça n'intéresse personne ? Là-bas, t'es même pas connu!? C'est une action marketing? Hein, dis-nous pourquoi ?

Chers lecteurs, je sens poindre quelques angoisses à l'idée de rester sans réponse. Je ne vous laisserais pas partir sans vous avoir renseigné. Rassurez vous. Si Dieu fait trembler le Japon, pays qui est finalement peu intéressé par la doctrine du Dieu moral qui aime faire danser ceux qui ne respectent pas son ordre naturel, c'est simplement pour s'entraîner. Tout simplement. Un peu comme l'atoll de Mururoa était une aire de jeux nucléaire, le Japon est utilisé par Dieu pour faire des essais, tenter des nouvelles figures sismiques et autres joyeuseries géologiques.

En tout cas, Dieu, je ne sais pas si tu as choisi la meilleure solution en décidant de soigner le mal par le mal avec les homosexuels. Une secousse en vaut bien une autre, non ? Or, si on prend en compte que San Francisco est aujourd'hui la ville où la densité d'homosexuels est la plus forte du continent américain, on constate que tu n'as pas abouti au résultat escompté. Force est de constater que tu ramollis. A l'ère d'Internet, Dieu, tu vas te faire des ennemis avec tes méthodes préhistoriques. Il faut se renouveler, mon ami.

A ta place, je me créerai un compte sur Facebook et je fédérerai mes idées dans un groupe qui pourrait s'intituler "Respecte l'ordre naturel que j'ai établi pour ton bien, sinon t'as qu'à aller te faire foutre en enfer. Signé : Dieu". Le message est clair, simple, efficace, adapté au monde moderne. Nul doute qu'un tel groupe rencontrerait un meilleur accueil qu'un simple et puéril tremblement de terre. En plus, Dieu, tu pourrais améliorer tes idées en profitant de la forme de la démocratie participative que permet naturellement Internet. Mais, il faudra peut-être compter sur un groupe déiphobe : "Je suis gay et je suis contre les tremblements de terre." Qu'importe, tu en as vu d'autres, non?

Romook, conseiller en communication divine : premier sablier
Tout à pris naissance dans la médiatisation de Tarvalanion.