Adjectif, psy. : Désigne une caractéristique pouvant opportunément être attribuée aux objets, lieux et personnes dont l’esthétique semble inspirée, bien qu’assortie d’une touche créative, par l’œuvre du célèbre artiste Jeff Koons.

Exemple : Pourrait être qualifié de « koonsissime » un bar situé dans un quartier branché d’une grande ville chinoise, à l’architecture semi-alsacienne / semi-tibétaine et dans lequel se produirait une star oubliée du clavier de nationalité allemande - contrefaçon parfaite de Charly Oleg - accompagnée par une chanteuse dont la braguette évoquerait l’œil d’un cyclope, et applaudie par une jeune femme de latex blanc vêtue. Secoué par une soudaine envie physique, vous suivez donc le serveur qui vous mène le long d’un couloir orné d’un jardin peint, dans le style de Mannet, vous menant droit au commodité où vous êtes alors accueilli par un portrait, imitation du style de Picasso. La pissotière, recouverte de belles feuilles synthétiques vertes, vous fait face et réclame son dû. Après avoir abreuvée cette dernière, vous vous dirigez vers l’endroit où vos mains vont recevoir la sainte ablution purificatrice, dans un bac en pierre, surmonté d’une reproduction d’un fragment de visage grec arraché à un temple grec antique, éclairé par un lustre Art déco. Bref, dans ce cas, vous pouvez gratifier le responsable des lieux d’un : « c’est koonsissime ici » qu’il sera heureux de recevoir comme un compliment pour son goût en terme d’aménagement intérieur.

Les lecteurs de ce blog sont invités à transmettre les meilleurs photos d'exemples d'application de ce terme qui seront publiées au sein de ce blog à des fins purement éducatives.

Romook, en poche