J'avais clamé haut et fort que cete année le 13 juillet n'aurait pas lieu. Et pourtant, bien malgré moi, je me suis retrouvé la veille de mon départ en vacances (le 13 juillet) au restaurant avec quelques amis qui avaient insisté pour que l'on se voit avant mon départ.

Le mythique "13 juillet de Romook", qu'est-ce donc? C'est une idée très simple selon laquelle Romook, une fois par an, réunissait les personnes les plus importantes de son entourage (importante en terme purement relationnel, rien à voir avec une étiquette sociale) afin qu'elles se rencontrent et qu'il leurs donne une marque forte d'amitié. Il faut avouer qu'étant assez solitaire et ayant un emploi du temps chargé, le nombre de fêtes que je peux donner (qui me donne l'occasion de voir mes amis) sur une année se compte sur les doigts d'une seule main. Ainsi, le 13 juillet est devenu un rendez-vous annuel incontournable. Comme ça, il y en avait au moins un.

Certains de mes amis considèrent également que cette soirée est une sorte de laboratoire psychologique au sein duquel je ferai des expériences en mettant les personnes entre elles et où j'observerai les réactions, un peu comme un chimiste étudie les réactions de sa solution. Meuh non... Je ne suis pas comme ça, allons, allons...

C'est ainsi qu'à cette soirée spéciale, dont la date n'est un secret pour personne, les personnes invitées connaissent l'importance de cette présence et que seuls des motifs légitimes (guerre mondiale, invasion de martiens...) peuvent être pris en considération pour justifier une absence de dernière minute. Or, le fait est que les deux dernières fêtes avaient été l'objet d'une cuisante déception puisque plus de vingt personnes avaient décommandé le jour même, à moins de trois heures de l'heure fatidique. C'est ainsi que j'avais tout simplement décidé de supprimer cette fête impériale du calendrier. En considération de quoi, le 13 juillet ne devait plus avoir lieu.

Or, mon ami William et sa belle et douce compagne, ainsi que mon ami JC, m'ont "obligé" à venir passer cette soirée avec eux. Soirée particulièrement réussie, il faut bien l'avouer. Ces personnes auraient été invitées si le 13 juillet avait eu lieu, JC étant de toute fois un habitué de la première heure. Ainsi, les ingrédients de cette belle soirée étaient réunies : des personnes que j'aime, estime et admire, dans toute leur complexité humaine, étaient réunies avec moi ce soir-là. Il en manquait, bien sûr, mais cette soirée était improvisée. Le fait est que ces amis présents m'ont rappelé mes obligations "treize juillétiennes".

Dès lors, je décrète impérialement restauré le 13 juillet, avec probablement une sélection encore plus drastique que celle qui avait lieu auparavant.

J'y inviterai d'ailleurs le Sieur Kai Ye dont l'absence fait cruellement défaut à ma vie. J'étendrai mon invitation au-delà des frontières en espérant que cette période estivale permettra aux individus hors de nos frontières de pouvoir réaliser un séjour en France à cette occasion. La liste des invités sera communiquée aux intéressés en temps utile.

Il était bon que ce fût dit.

Romook Ier