Un français qui ne prend rien en considératiion en dehors de la France est-il plus français ? Ou moins français? En fait, être français, c'est justement prendre en considération autre chose que la France.

Trans-Atlantique ne se déglingue pas. J'ai réussi sa construction, avec cette pénétration progressive, grduelle, dans le fantastique, ce développement d'une réalité propre et autonome qui fait justement qu'une oeuvre n'est rien d'autres qu'elle-même. Ce n'est pas une satire. Ce n'est pas un réglement de compte avec la conscience nationale. Ce n'est pas de la philosophie. Ce n'est pas une réflexion sur l'Histoire. Qu'est-ce donc ? Un récit que je fais. On y trouve, entre autres, la Pologne. Mais elle n'en est pas le sujet. Le sujet, comme toujours, c'est moi, moi seul; ce sont mes aventures, pas celles de la Pologne. Mais il n'en reste pas moins que je suis polonais.
C'est une satire dans la mesure où mon existence dans ce monde est une satire.


Witold Gombrowicz, Journal, 1957