Pression, chaleur torride, climatisation trop forte, fatigue physique, lenteur des chinois et leur faculté à rester presqu'immobile pour régler les problèmes qui tourbillonent autour de vous, travail à fournir pour la France, mondanités diverses à remplir, examen à fabriquer et correction de copies (300 environ...), langues étrangères, mauvaise foi... Le temps de partir est venu, avec un certain soulagement, il faut l'avouer... Tout pourrait finir par conduire à la folie, par moment, dans ce pays.



Mais aussi, sourire, chaleur humaine, rencontres, enseignement, dévouement, bonté, gratitude, jolies femmes, humour, connivences, rires... La face "sombre" de mon voyage n'entame que ma capacité physique et nerveuse à résister au quotidien. Mais, ce voyage reste une riche expérience, qui se renouvelle à chaque fois d'une nouvelle manière. Si j'appréhende de revenir, c'est simplement parce que ce n'est jamais un voyage d'agrément mais toujours un lieu de travail très éprouvant. Mais, je n'échangera pas ma place contre tout l'or du monde... Ce soir, Shanghai, demain, une petite journée de "repos" (et oui, le travail français continue à me poursuivre quant à lui...).

Romook, les vacances, c'est par où SVP ?