Le Monde.fr : La Chine nomme un nouveau ministre des Affaires étrangères

Dans le conflit conceptuel qui se joue, au niveau juridique, et notamment sur la rénovation du système juridique chinois, cette nouvelle nomination risque de peser lourd au niveau des conséquences à long terme. En effet, si le système juridique chinois a été conçu sur le modèle français (en 1930), l'évolution de la société chinoise et son changement politique progressif conduisent à la nécessité de l'adapter afin qu'il soit toujours en phase avec le pays, mais aussi avec la mondialisation.

Avec la loi sur la propriété privée, qui a été votée récemment (février 2007), l'orientation vers un système économique capitaliste est patente. La question est de savoir si les concepts juridiques européens prévaudront dans cette réforme, ce qui semble logique au regard du système existant, ou si l'influence du droit anglo-saxon se fera sentir. Par principe idéologique, la prédominance se faisait pour le droit français ou allemand. Avec une telle nomination au gouvernement chinois, il est probable que les orientations prennent un autre chemin.

Affaire à suivre...

Romook, veille juridique