Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 mars 2007

Ratage d'avion

40 km de bouchon sur l'autoroute à l'entrée de Bruxelles et hop! l'avion part négligemment sans moi... Résultat, au lieu de faire Bruxelles - Turin, conférence, suivi de Turin - Bruxelles, je vais donc faire Lille - Paris (TGV) + Paris - Turin (avion) + conférence, suivi, demain, de Turin - Bruxelles (avion) + Bruxelles - Lille (Thalys). Tout va bien. Simple question d'organisation.

Hier, il était prévu un temps dégueulasse à Turin et j'étais à Bruxelles et à Lille sous le soleil.

Au moment où vous lirez ces lignes, je serai probablement à Turin, en pleine conférence. Enfin, si mon train n'a eu aucun retard puisque mon train arrive exactement à la fin de l'enregistrement...

Je vous enverrai une carte postale.

Romook, grand voyageur

vendredi 30 mars 2007

Divorce

Le juge regarde le couple d'un air désespéré. Il se tourne vers le mari et lui demande :

"Monsieur, êtes-vous vraiment décidé à divorcer ? Vous me dîtes que votre femme est sale. Vous êtes certain que c'est une bonne raison ?

- Ben ouais. Chui sûr. Ma femme, elle est nin propre. R'gardez par exemple, chaque fois qu'j'vais pisser dans l'évier d'la cuisine, y a toudi d'la vaisselle sale n'din!"

Romook, La Mo Am'Gambie, l'autre pays de la France

jeudi 29 mars 2007

Le drapeau Royal

En tant qu'Empereur de Mo Am'Gambie, je me dois de porter un jugement critique sur la proposition de la - peut-être - future présidente de la République Française.

Cette dernière a proposé que chaque français possède un drapeau tricolore chez soi. Il s'agit d'une initiative heureuse qui permettrait aux Mo Am'Gambs de prendre conscience que la Mo Am'Gambie fait partie d'un ensemble plus vaste, la France. Par ailleurs, cela habillerait un intérieur propice à la réception du drapeau. On peut citer notamment la boule avec le Mont Saint Michel, où il neige quand elle tombe de la petite table, la Tour Eiffel en plastique, sans parler du beau dauphin bleu en caoutchouc. Tous ces beaux objets sont autant de collectors / souvenirs de voyage d'un lointain cousin de la famille, hérités par le biais d'une obscure succession...

Je souhaite donc que mes sujets prennent à coeur cette belle proposition et accueille, dans leur intérieur, cette représentation colorée afin d'avoir le bleu du ciel à l'intérieur, ce qui devrait compenser avec la grisaille du ciel extérieur.

Impérialement vôtre.

Romook Ier, campagne présidentielle

Bienfaiteur de l'humanité

Je constate avec bonheur que mon blog contribue à l'épanouissement de la culture sous toutes ses formes - ce qui me remplit de joie et d'allégresse.

On savait que la plupart de mes visiteurs viennent s'éduquer sexuellement, la quasi-totalité des découvertes de mon blog se faisant par l'intermédiaire de Google sur des mots-clé tels que : vagin, fellation, cul, sexe - sans compter les mots-clé accessoires qui complètent la recherche : étroit ou profondeur, 'comment faire une bonne' et autres 'salope', beau, asiatique...

Aujourd'hui, je viens de constater que l'un de mes visiteurs a découvert mon oeuvre spirituelle en tapant, dans google.fr, Les méfaits de la télévision.

Me voici propulsé sur le rang des blogs respectables qui ne parlent pas que de Q, c'est à dire les blogs à vocation artistique ou culturel.

Ô joie.

Romook, en concurrence avec Wikipédia

mercredi 28 mars 2007

Difficile d'être juge...

Elles sont là toutes les deux devant moi : l'une souffre et a encore les larmes qui coulent, l'autre me regarde d'un air de défi, le menton légèrement relevé avec une attitude insolente. La blonde, sur ma gauche, joue de tous ses charmes pour m'amener à comprendre l'injustice poignante dont elle est la victime. La brune, sur la droite, a ses petits yeux noirs qui brillent, une flamme amusée pointe, les cheveux en bataille.

Je me retrouve face à elle en tant que juge, et vais devoir prononcer la Loi. Il va falloir que je choisisse l'une d'entre elles et condamne l'autre. Cruel moment que celui du choix. Sur quels critères ? N'ayant rien d'autres comme éléments que ceux qui sont fournis par ces deux donzelles, je me retrouve à m'affronter moi-même dans la cruauté brute de mon unique ressenti.

La brune a soi-disant tiré les cheveux de la blonde. Les faits sont d'une étonnante simplicité. Drame épouvantable entre deux petites fillettes de 3 et 4 ans. Mais je n'ai rien vu. L'une pleure, l'autre dément formellement. Comment juger un tel conflit ?

Punir les deux et risquer d'ajouter à l'injustice de la punition d'un non-coupable, l'humiliation ? Ne rien dire, mais laisser une injustice impunie ouvre la porte à la prochaine... Punir la prétendue criminelle tireuse de cheveux, mais si c'était faux, créer un sentiment d'injustice terrible et, surtout, présumer de la culpabilité d'un être ?

Difficile d'être juge...

Romook, rêve de la nuit

dimanche 25 mars 2007

Boisson anisée

Le Président du Tribunal regarde le prévenu et lui dit :

"Vous aviez bu de la boisson anisée au moment des faits, c'est bien ça ?

- Ouais

- ... Et j'imagine qu'il s'agissait plutôt de ce que l'on appelle un "apéritif maison". C'est bien ça ?

- Non, non. Ch'est ma femme qu'achète au supermarché d'à côté pas loin des bouteilles toutes neuves.

- Ce que l'on veut dire par "apéritif maison", c'est que les doses ne sont pas "standards". Avec 4 ou 5 doses "standards", on en a un "maison". Vous êtes d'accord.

- Ben ouais, sinon, cha n'a pas d'goût.

- Vous annoncez à la police que vous en avez bu... Alors, je vais relire... Dans la première audition, vous dîtes 6, 7... A la seconde, on en est déjà à 8, 9. Si tenter qu'après avoir ingéré ces boissons anisées, vous soyez encore en état de compter jusqu'à la dizaine. Vous êtes conscient que, sans votre consommation excessive de boisson anisée, rien ne se serait produit. Qu'avez-vous à ajouter pour votre défense ?

- Bah que j'regrette, que c'est sûr qui faudrait qu'j'mets plus d'eau la prochaine fois."

Romook, exploration ethnologique

samedi 24 mars 2007

Incongruité...

J'ai un visiteur en provenance de finlande qui a tapé dans un moteur de recherche "vagin you". Quelle signification peut-on donner à cette expression ?

Dans ces conditions, je m'interroge véritablement sur la portée internationale de mon blog.

Au moins, je sais que j'existe. D'où je suis.

Romook, descartientement vôtre...

vendredi 16 mars 2007

Le pubstore...

Bon, simplement pour vous signaler mon restaurant préféré de Lille, voire du monde... En effet, je viens de m'apercevoir que si j'ai le choix, je crois que je n'irais pas ailleurs. Bref.

Voici un lien qui vous permettra de visiter et d'avoir un aperçu de la carte... Inimitable, toujours très bon (mon menu : goût de foudre (bleu) et l'amante religieuse, accompagné d'une Saint-Benoît pression), avec une ambiance incroyable. En plus, pour draguer ou faire connaissance, c'est un endroit idéal, la carte donne mille prétextes pour découvrir l'autre tout en s'amusant. Mes parents y allaient déjà quand ils étaient étudiants. Presqu'une institution de Lille.

Vous l'aurez compris, je suis un inconditionnel...

Romook, pubstore fan

mardi 13 mars 2007

Le monde diplomatique : Les mots biaisés du Proche - Orient

Je profite d'une lecture que je viens de faire dans le journal "Le Monde Diplomatique", à propos d'un article de Joris Luyendijk (en dernière page), pour écrire un petit billet concernant les droits de l'homme en Chine.

Dans cet article, le journaliste explique comment notre culture sous-jacente occidentale est déjà biaisée. En effet, concernant le conflit israelo-paestinien, le vocabulaire utilisé, que ce soit par les journalistes ou par les hommes politiques, démontre l'existence d'un parti pris et d'une méconnaissance des concepts sous-jacents comme ceux de "dictature" ou encore "Etat policier".

De même, je suis souvent pris à parti, du fait de mes quelques voyages en Chine, pour donner des exemples concernant l'Etat chinois, - et, bien sûr, des exemples de violations des droits de l'homme. Il est évident que ce qui est attendu de moi sont des exemples dignes de passer à la TV. Malheureusement pour moi, n'ayant jamais été témoin de tels faits (en presque six mois), je suis dans l'incapacité de témoigner de quoique ce soit. Par ailleurs, lorsque j'énonce que j'ai vu moins de policier en Chine qu'à la Gare du Nord, je fais l'effet d'un comique qui aurait loupé son sketche. Ce n'est pas drôle, ce n'est pas ce que l'on attend de moi. Tout le monde sait que la Chine est une dictature, même s'il s'agit d'une dictature libérale (?!), et que, de ce fait, il y a forcément plus de policiers qu'en France. Mathématiquement, c'est nécessairement vrai, vu le rapport de la taille de la Chine à la France. Néanmoins, je vous jure que j'ai mis du temps à savoir ce qu'était l'uniforme de la police chinoise.

"Oui, mais les chinois veulent plus de liberté, ils souffrent réellement de leur manque de liberté. La preuve, la révolution de Tian An Men de 1991." Le fait imparable. Encore cette vieille culture de l'opposition systématique française... Pour avoir discuté avec des chinois, il est vrai que la liberté d'expression n'est pas la même qu'en Europe. Il est vrai aussi que la société n'est pas la même. Tout le monde se souvient de cette jeune bloggeuse qui racontait sa vie sexuelle sur Internet. Les autorités l'ont sanctionné. Emoi en Occident.

Pourtant, lorsque "La dernière Tentation du Christ" créée des remous dans l'opinion publique, personne ne s'offusque particulièrement. Lorsque l'affiche de "Larry Flint" est interdite, personne ne s'émeut plus que ça. Il y a des limites qu'il ne faut pas dépasser. Et notre société française est devenu beauoup plus puritaine qu'il y a quinze ans. Certains sketches de Coluche ne pourraient plus être créer aujourd'hui... Ils sont acceptés car, anciens, ils font parties du patrimoine comique national. Mais certains passages feraient aujourd'hui grincer des dents certaines associations... La société chinoise correspond, peu ou prou, en matire sexuelle, à notre société française rurale du XIXème siècle. Imagine-t-on une bloggeuse racontant sa vie sexuelle sur le Net au XIXème siècle français (mettons à part le détail technologique) ? Evidemment, il faut respecter la noton d'ordre public en France, et personne ne considère cela comme une atteinte aux droits de l'homme, bien au contraire. En Chine, c'est pareil, sauf que la notion d'ordre public ne connaît pas les mêmes limites que les nôtres car la société est différente dans certains endroits du pays, parfois moderne, parfois moyen-âgeuse... Par ailleurs, je le répète magré tout, les Droits de l'Homme sont une hypertrophie de la Chrétienté. Cette colonisation des idées n'est-ce pas une guerre de religion moderne ?

Ainsi, je recommande la lecture de cet article afin de mettre en questin notre vocabulaire et de nous poser la question de Nietszche, qui devrait préluder avant tout début de réflexion, "n'est-ce pas la langue dans laquelle on pense qui conditionne nos idées ?".

Romook, bien à vous

lundi 12 mars 2007

Garantie des vices cachés et vice apparent (partie II)

Après avoir redressé l'économie nationale en démontrant aux candidats à la présidentielle que les soi-disants problèmes d'économie peuvent être aisément surmontés avec un tant soi peu d'imagination, je me propose d'étudier consciencieusement les problèmes liés à la mauvaise foi qui pourraient résultés d'individu sans scrupule qui utiliseraient leur moule de manière déloyale.

Prenons l'hypothèse d'un type dont le moule correspond majoritairement aux sexes féminins moyens. L'un de ses amis, jaloux, lui pique son moule et se met à l'utiliser, histoire d'améliorer son tableau de chasse. Foncièremment, il devrait y avoir une possibilité de contestation de la part de la jeune feme qui découvrira, avec horreur, qu'elle a été flouée par cet homme sans vergogne. Dès lors, dans notre droit, on pourrait imaginer inscrire une mention spécifique concernant la garantie des vices cachés sur les personnes avec lesquelles on a une relation amoureuse... Mais, finalement, dans une telle hypothèse, on saura également que l'on est face à un vrai vicieux qui n'a d'autres buts que la luxure et les plaisirs sexuels.

Dès lors, l'usage du moule pourra notamment permettre le développement d'une garantie morale qui serait directement intégrer dans les moules les plus perfectionnés électroniquement. Ainsi, on pourra noter la valeur morale d'une personne. Il y a une économie envisageable des règles morales de la religion ou de tout autre système de pensées. Directement intégrée dans le moule, la notation de l'utilisation morale d'un propriétaire d'un moule permetttra, à distance, de mesurer la valeur de l'individu. Ainsi, son degré de sincérité pourra tout de suite être décelé par son interlocuteur : la relation amoureuse pourra démarrer sur de bonnes bases. D'une part, le problème technique sexuel sera résolu rapidement par un "essayage", d'autre part, la valeur morale de l'individu sera connue rapidement par le futur partenaire éventuel. Les relations humaines seront clarifiées et plus saines. Fini les surprises des rencontres hasardeuses.

Un autre aspect pourra être le fait de pouvoir donner sa chance aux meilleurs individus qui, malheureusement, sont trop "discrets" pour être remarqués, c'est-à-dire trop timides ou trop modestes pour se mettre en avant. Le moule intégrant une valeur morale (qui pourrait être lue, par exemple, par le biais d'un mini-ordinateur intégré à l'intérieur), il pourra également inclure des statistiques du type, nombre d'essayage / valeur de satisfaction, qui conduirait chacun sur une évaluation potentielle de la qualité de la future relation sexuelle avec l'autre. Ainsi, la "bombe" sexuelle discrète, qui pourrait passer à côté de sa carrière brillante dans ce domaine très précis, pourrait être repérée par les moules environnants, ce qui pourrait se traduire par un tressaillement...

L'échelle des valeurs entre les individus pourra ainsi être rééquilibrée. Les beaux-parleurs ne feraient plus sensation et les vrais êtres purs apparaîtraient dans leur blanche lumière aux yeux de tous. Dans ces conditions, instinctivement, l'apparence ne serait plus utilisée que pour ce qu'elle est : un artifice. Nous connaîtrions enfin le vrai sens de l'amour, de la confiance entre les êtres et il ne serait plus possible de se tromper sur la nature profonde de ces derniers. Alleluia!

Le problème qui restera celui de l'éducation des enfants face à la bonne ou mauvaise utilisation du moule... Et surtout, à partir de quel âge l'utilisation du moule doit être prévue. Car il ne s'agit pas de perturber les enfants avec un mode de vie auquel ils ne sont pas préparés. De ce fait, il faudra repenser l'éducation sexuelle des enfants, notamment en inculquant une dose de moralité qui ne sera pas chrétienne, mais qui tiendra compte de la nature véritable des individus, afin de leur apprendre à aller au-delà des apparences, en utilisant les moyens modernes de technologies dont le moule sexuel serait l'un des principaux représentants.

En définitive, il convient donc d'expliciter le titre énigmatique de ce billet, titre né autour d'un café équitable, au cours d'une discussion rapide à propos l'un de mes anciens billets. La garantie des vices cachés concernant les moules de sexe permet , d'un point de vue strictement technologique - et sous l'unique condition que le produit soit suffisamment évolué, de mettre en relief le vice apparent d'un individu. CQFD.

Romook, moraliste technologique

dimanche 11 mars 2007

Garantie des vices cachés et vice apparent (partie I)

En d'autres lieux, j'ai évoqué le problème du "sexe sur mesure". Il faut maintenant faire intervenir le problème de la confiance et des garanties qui y sont attachées. Avant de faire une étude juridique sérieuse sur la question, il apparaît essentiel de faire un rapide tour d'horizon, en quelque sorte, une sorte de rappel curatif pour les lecteurs impatients et fainéants qui sont parmi vous et qui ne manqueront pas de ne pas cliquer sur le lien précédemment cité pour comprendre l'étendue du problème. Néanmoins, je le rappelle, lire ce blog se mérite. Ici, on fait dans l'intellectualisme sérieux et l'élitisme forcené. Pas de place pour la philosophie de supermarché ou les conversations d'ascenseur. C'est compris ?

Précédemment, il avait été évoqué la possibilité de s'abstraire du plaisir charnel dans la relation amoureuse, non pas par confort ou pour des raisons d'hygiène spirituelle, mais tout simplement pour retrouver le plaisir de l'amour et sa nature véritable. Trop souvent des partenaires se rencontrent et suite à un moment d'ivresse charnelle, ils croient s'abandonner aux douceurs de l'amour alors qu'il ne s'agit qu'en fait des délices de la sensualité qu'ils n'avaient jamais rencontré jusqu'alors. Mes discussions avec des partenaires féminines m'ont conforté dans ce préjugé qui dit que la femme bien baisée finit toujours par tomber amoureuse. Pour l'homme, c'est pareil. La différence entre les deux et que... Ben, en fait, je ne sais pas, probablement qu'il n'y en a pas. La fatigue physique peut-être ?

Enfin, cela étant, les différences anatomiques entre les êtres est source d'ennui car, par un malin plaisir, la religion Chrétienne, initiée par une tradition philosophique que l'on pourait faire remonter à Platon, tente de nous faire croire - et, comble de l'horreur, a réussi à persuader de nombreuses personnes - que l'amour précède le sexe, le second étant une émanation du premier. Or, la réalité des choses fait constater le contraire : point de salut envisageable entre les amoureux dont l'harmonie sexuelle est inexistante. Sachant cela, j'avais imaginé la possibilité d'essayer l'autre rapidement, juste pour savoir si les êtres étaient compatibles l'un avec l'autre, d'un strict point de vue mécanique of course.

Une rencontre fortuite avec un individu doué de bon sens m'a conduit à m'interroger sur les conséquences de la solution que j'avais imaginée, à savoir l'échange de moule de sexe. L'idée était la suivante : chacun se promenant avec une reproduction de son sexe, un moule aussi fidèle que possible, il devenait possible lors d'une rencontre dans un café, de "s'essayer" rapidement avant d'engager une relation plus sérieuse, voire amoureuse. Ainsi, les déconvenues liées aux relations sexuelles de mauvaise qualité peuvent être évitées simplement sur simple essayage pré-relationnel. Eliminant les problèmes liés au détail technique de compatibilité, il ne restait plus qu'à vérifier l'aspect comportemental en jaugeant l'instrument sur pièce.

Dans cette perspective, si le gain de temps peut être appréciable, on voit également tout de suite les bienfaits immédiats qui pourraient en découler pour la société. Tout d'abord, du point de vue du chômage (sujet sensible en ces temps troublés de passation de pouvoir - je pense que les candidats à la présidentielle trouveront dans mes propos un argumentaire qui ne leur échappera pas), notamment en terme de relance économique. Tout d'abord, les producteurs de moule seraient nécessairement des artisans, devant travailler l'objet à la main. Dès lors, si on imagine qu'en France, il y a environ une trentaine de millions de personnes actives sexuellement, le marché est énorme. Imaginons qu'il faille deux jours pour faire un moule, soit 2,5 moules /semaine. En gros, cela représente 12 millions de jours de travail qui représentent au total 51 063 personnes employées pendant un an. Sans compter, les conséquences pour les fournisseurs en matières premières, les cellules "Recherche et développement" (intégration du Bluetooth pour rechercher des membres actifs dans son entourage, fonction de détection automatique de sexe complémentaire, etc...), les prestataires de services associés (habillage esthétique de son moule, sac adapté, etc...). Bref, un pan complet de l'économie relancé. Sans compter l'image dont la France va bénéficier à l'étranger! L'impact sera énorme, nous sommes considérés comme les meilleurs du monde au lit - quoi de plus logique que de poursuivre dans cette lancée dont nos compatriotes à l'étranger n'auront qu'à se féliciter... Les finances publiques pourraient également en bénéficier car si on prend un prix moyen de 20 euros HT /moule, on aboutit à une rentrée de TVA équivalente à 117 600 000 euros. De quoi faire rêver les caisses de l'Etat. Mais, l'essentiel restera quand même la hausse de la qualité de vie des citoyens français qui se sentiront plus à l'aise dans leur vie amoureuse. Que du bonheur...

Le problème restera celui de la confiance. Et c'est bien là qu'il faut prendre en compte le problème de la garantie des vices cachés. Et de toutes les garanties dont notre droit français affuble le consommateur moyen. Pour ne pas alourdir un billet déjà très long, je vous convie à la seconde partie de l'étude, publiée très prochainement sur ce blog.

Romook, sauveur de l'économie nationale

samedi 10 mars 2007

Remarque

"Plus l'Art est formaliste, moins il dépend de la pression extérieure du milieu social et de l'époque."

W. Gombrowicz, Journal de 1955

vendredi 9 mars 2007

Read in an agreement...

I've read in a agreement, made in english, a strange clause... Inside this contract, you find somes articles about how to do the purposes of this, and in which time you need to perform this. Naturally, you have an article which explains how make if there is an event stopping one party to perform his obligation. In this case, you need to have more time, of course.

Which cases ? That's very funny to read it, under the french law I think. This contract is in english, but under the french law, so I guess the guy, who writes this, has made a copy from an english contract... For the reason of civil wars, terrorism, strong wheather and many others events, the parties need to wait for the performance. Just one event need to be underline : Act of God. Truly, I read it. So, I ask myself what's an Act of God behind the French Law in a commercial agreement ?

I appreciate a man who have imagination to write new clauses in an agreement. Act of God, it's very nice idea, but, maybe, not very usefull facing the French Law. About the English Law ? I just can answer it depends of the judge's ideas ;-)

Romook, sometimes lawyer

lundi 5 mars 2007

Faisons le point ensemble

Je ne boude pas... Je bosse... Désolé pour cette interruption momentannée du son et de l'image, mais j'ai un peu de mal à boucler toutes mes activités en ce moment. Dans 2 jours de retour dans le Nord, après un cours séjour à Nancy. Pour tout dire, mon dernier séjour en Chine m'a fait l'effet un peu d'un tremblement de terre qui m'a un peu bridé au niveau créativité intellectuelle. Or, si je n'ai rien à écrire d'intéressant, je ne prends pas la peine de le faire. Dès lors, c'est l'encéphalogramme plat du blog, sa mort neurologique...

Vivement que je retrouve un teint rosé sur mon cerveau et que ma productivité redémarre pour les choses superficielles. Pour le moment, je suis coincé. Je concentre toute ma créativité dans d'autres domaines, et comme je suis un peu fatigué, je n'arrive pas à produire dans d'autres domaines en même temps - le blog étant un bon exemple.

Bien sûr, on me rétorquera que je ne suis pas quelqu'un à se laisser abattre comme ça par un manque de créativité, mais, pour une fois, j'aimerais que l'on m'accorde le droit de fainéanter avec de mauvaises raisons. Je pourrais probablement vous écrire un billet / jour, comme d'habitude, mais cela supposerait une attaque en bonne et due forme de mon temps de sommeil. Et, franchement, en ce moment, je n'en ai pas envie, ni le courage. De même, les prochains billets seront probablement en anglais car il faut que je m'exerce. Des activités professionnelles vont me conduire à faire une conférence en anglais et j'ai bien peur de ne savoir expliquer les choses qu'en chinois, ou pire, en faisant un amalgame malheureux des deux... What's a pity ! But, dear reader, don't be afraid, your Romook will come back soon ;-) !!

Best regards

Romook, your favorite blog is still alive