D'aucun dirait que l'année du cochon me correspond. Et je vous laisse imaginer ce que leurs esprits peuvent insinuer sur ce point. Or, je suis dragon, comme chacun sait. Ce n'est donc pas mon année, ni ma fête. Dès lors, je ne me sens absolument pas concerné par leur propos, simplement basés sur des rumeurs, plus que sur des faits. Bref.

J'aime surprendre mon lecteur - et me surprendre moi-même. Dès lors, j'ai décidé de passer sous silence l'évènement sur lequel tout le monde m'attend : le nouvel an chinois. Mais, soucieux de bonnes interprétations sur mon égo, je me suis dit qu'il serait plus sage de faire remarquer que je n'avais pas écrit sur le nouvel an. Certains lecteurs auraient pu en effet croire que je boudais (à ne pas confondre avec avec le verbe bouddher, ie faire le Bouddha), ou que j'avais été enlevé par des terroristes boliviens, ou encore que je sois mort suite à la chute accidentelle d'un piano à queue dans la rue. Il n'en est rien. C'est simplement que je crée un non-évènement.

Je ne traiterai donc pas du nouvel an chinois (la fête du printemps). Mais il était bon que ce fût précisé.

Romook, vacance bloguesque