Certains carnets révolutionnaires tentent volontairement de soudoyer la bonne éducation des jeunes mo am'gambs. En tant qu'Empereur, je me devais réagir. Dans cet article licencieux : Les cahiers d'Anne Archet / Cuba libre, des hommes refusent, à l'encontre de toute bonne éducation, de servir un breuvage alcoolisée à une jeune fille, sous le prétexte fallacieux qu'elle aurait 14 ans.

Je ne saurais que trop rappeler que ces procédés d'éducation innommables n'ont pas cours en Mo Am'Gambie, pays où l'alcool est proposé aux jeunes enfants dès qu'ils ont sept / huit ans - dans certaines familles avant-gardistes, on peut proposer de l'alcool bien avant, mais seulement le week-end (ça coûte trop cher s'ils devaient boire toute la semaine comme un adulte).

Ainsi, les jeunes mo am'gambs sont assurés d'avoir une expérience particulière en matière de breuvage de type alcoolisé, ce qui permettra à la Mo Am'Gambie de rester en ligue des champions. Et comme chacun sait, je tiens à ce que la Mo Am'Gambie conserve son rang en tant qu'empire singulier et originale.

Impérialement vôtre,

Romook Ier, Empereur de Mo Am' Gambie