Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 5 novembre 2006

You will able to understand later...

I read an autobiographic book of Gandhi and, inside, i 've read one part which explained, one day, someone told him something is more complicated than he could understand. He should wait to be older to understand. That's the point, the sentence is : "You will able to understand later...". I listened this sentence when i was younger too. I think it's one of the most stupid sentences which someone could say. I will explain...

When i was 12 or 13 years old, sometimes i asked old person to know something about philosophy or life - like Gandhi in this book - and, then, they answered something like You will understand later... I believe this kind of people didn't know the answer or didn't how they could explain. So, the real sense is they was stupid and they thought I wasn't able to understand. Maybe, at this same age, they couldn't understand and they thought, if, at this step, they couldn't, others people, at this same step, couldn't too... Hmm... So bad reflexion I believe... In fact, if you couldn't swim like a champion, why other persons couldn't be a champion?

However, I think now, if i used this bad sentence with someone, it's only because i was so lazy to explain or if i consider this person who asks me is so stupid to understand the answer... I wouldn't help him (or her) to understand because he (or she) had a lot of wrong idea i need to wash before i could explain the answer. A lot of time for a little answer... Sorry, i couldn't give my time for this. Try to understand alone, thanks.

Only for hot feelings, i know it's different and, in this way, someone needs to have experience. Others intellectual things, there is no link between idea and experience. For me, it is. If you're older than me, this is a special case, but, in this special case, you know i explain why i couldn't explain. So, it's not the same situation.

So, i'm happy I have written it. If you have any question, please ask.

Romook, free learner

Tu comprendras plus tard...

En lisant l'autobiograpie de Gandhi, je tombe sur un passage où on lui explique qu'il est trop jeune pour soulever certaines questions dans sa tête, qu'il comprendrait plus tard... A moi aussi, on m'a dit : "tu comprendras plus tard."

Inutile de dire que, cette phrase, je l'ai toujours considéré comme un aveu de la personne (qui me la disait) de son incompétence ou de son incapacité à expliquer la situation en question.

Aujourd'hui encore, je considère cette phrase avec suspicion. Fort heureusement, du haut de mes trente ans, c'est moi qui peut dire cette phrase, de temps en temps, et bien souvent lorsque je suis trop fainéant pour expliquer les choses... CQFD. Dans certains rares cas, c'est pour éviter de dire à mon interlocuteur qu'il est trop bête pour comprendre - souvent car la croûte de préjugés qu'il a serait plus longue à enlever que d'expliquer la situation elle-même.

Toutefois, pour être parfaitement honnête intellectuellement, pour ce qui est de l'ordre de l'irrationnel, c'est à dire du comportement étrange que l'on peut avoir lorsque l'on est dans les âffres du désir ou de la passion, je dois reconnaître que je comprends maintenant pourquoi certaines personnes pouvaient avoir des attitudes idiotes, condamnables, illogiques, au-delà de tout bon sens. Je suis un individu assez froid et rationnel - sous certains angles - et, pourtant, il m'est arrivé d'avoir des comportements qui défient tout à la fois le bon sens et l'intelligence... Et ça, je ne l'aurais jamais crû avant de les vivre. Comme quoi, l'expérience peut nous apporter quelque chose.

En revanche, pour tout ce qui est de l'ordre de l'esprit, du rationnel, rien ne m'a été apporté par l'âge. Ce que je pense aujourd'hui, je le pensais déjà à 12 ans, soit 18 ans de stagnation mentale, ça fait peur... Au niveau philosophique, le texte que j'ai écrit qui s'intitule "Lève toi et marche", j'en ai déjà écrit de semblables quand j'avais 13 ans. Comme quoi, le temps ne fait rien à l'affaire. Je suis toutefois d'accord pour reconnaître que mes petits camarades de classe n'en faisaient pas autant et que j'étais souvent regardé comme le mouton noir. Peut-être suis-je une exception. N'empêche que toutes les personnes qui m'ont dit un jour cette phrase ont, dès ce jour, perdu toute crédibilité auprès de moi.

A part m'avoir renseigné sur leur propre chemin de développement personnel - dans le meilleur des cas - elles ne m'ont été d'aucune utilité et, de surcroît, n'ont plus eu l'occasion de me répondre sur quoique ce soit ensuite.

Ca ne sert strictement à rien de l'écrire, je le sais, mais, au moins, c'est dit. Je dois tout de même réserver le cas où je dis cette phrase à quelqu'un qui est plus vieux que moi - mais je sais qu'il est inutile de l'expliquer car elle le sait déjà à ce moment-là - dans cette hypothèse particulière, si je le dis, j'explique toujours pourquoi il y a quelque chose que l'on ne peut pas expliquer. Bref, j'essaie de rendre l'inexplicable compréhensible.

Romook, libre apprenant