Chhhhhhiiiiiiiiina Hooooooontaaaaaaaa!!!!!! Le Blog réalité unique en son genre, avec un public aux quatre coins de la France et même en Chiiiiiiinneeeee!!!Waaaaaahooooooouuu! Plus que 4 épisodes avant la fin de notre blog réalité!!! Et que s'est-il passé dans cet Empire du Milieu pendant cette semaine trépidante qu'a vécut notre Romook préféré!!Dans un instant, cher interneto lecteur, vous saurez tout!! Juste après une page de publicité.

Voici la crème miracle que vous pouvez acheter en Chine, mesdemoiselles, vous qui souffraient d'une poitrine trop petite à votre goût! Vous utilisez le spray magique en deux applications par jour. Vous devez vaporiser ce produit sur les parties mammaires de votre petit corps. Le produit miracle pénètre sous la peau quasi instannément et, avec ces petits bras musclés, repère votre cellulite, casse les molécules de la cellulite pour les transporter à travers le réseau sanguin, les déplace jusqu'à l'endroit qui jusqu'à alors vous empêchez de mettre des décolletés à faire chavirer le Titanic, reconstitue les molécules en gros morceaux (mais attention, ça n'est plus de la cellulite qui vient se loger dans les seins: ça, ça serait dégoûtant) et vous fait gonfler la poitrine comme si vous aviez subi une opération de chirurgie esthétique. D'ailleurs, on ne voit pas la différence dans le résultat entre une fausse poitrine rajoutée et celle de notre produit, c'est pour dire. Et, en plus, nous ça marche, la preuve, ça passe à la télévision!!!!!

Après cet intermède justifié par le bien être esthétique mondial - masculin, il faut quand même le souligner - revenons au cas de Romook... Alors, cette semaine, que s'est-il passé d'intéressant ? La suite expliquée en texte jour par jour :

Lundi : début de semaine normal, en cours de caractère, c'est la grande forme on dirait... Et on fait même rougir la prof avec des blagues gauloises!! Et ben alors Romook, la France te manque!!??

Mardi : RAS en cours, si ce n'est que le prof de calligraphie s'est lâché et apprend le style CAO à ses petits étudiants européens... Il explqieu mêm qu'il ne l'enseigne pas aux étudiants chinois car c'est trop compliqué!! Je crois bien que le Romook et le Kai Ye, derniers survivants du cours de calligraphie, sont le désespoir du prof qui a beau leur expliquer que le président Chirac adore la calligraphie et qu'en tant que français, ils doivent nécessairement avoir des aptitudes spéciales pour la caligraphie. En terme d'aptitude spéciale, signalons Kai Ye qui a réclamé au prof le retour au style traditionnel : KAI. Proposition simplement ignoré par l'enseignant. Pourtant au vu de ses soupirs en voyant les caractères de ses élèves, on se demande si à ce niveau là ce n'est pas de l'acharnement thérapeutique...

Mercrdi : départ pour Wu Han. Matin 'achat de vêtement'. Rencontre avec la délégation de l'Univerté française. Retard de l'avion. L'attente a permis de faire fabriquer les cartes de visite bilingues - français et chinois - de l'un des membres. Romook, quelle bonne idée d'avoir emmener son ordinateur portable!!

Jeudi : Rencontre avec les premières personnalités de WTO. Le programme est chargé et très vite le romook se met à parler chinois. Grande impression à table le midi. Et voilà qu'il raconte même une blague en chinois!! Les gens de Wu Han sont conquis. Les membres de la délégation française également. Tout le monde aime Romook : c'est le monde merveilleux de Dysney!! Et le voilà enseignant en droit des contrat l'année prochaine pendant une à deux semaines au mois de mai à WTO!!

Vendredi : prise des accord pour l'université de droit. Les choses se précipitent. Le soir, repas avec le consul général de France à Wuhan. Prise de contact professionnel intéressant. Alors comme ça, il y aurait des perspectives de travail dans ton domaine d'activité à Wu Han Romook? Mais qui te suivra dans cette aventure ?

Samedi : matin rencontre avec le président de l'université et achat d'antiquité dans Wu Han. Après midi culturel, visite du musée, concert, visite de la pagode de la grue jaune. Et il y a même des photos : il était temps!! Et le soir repas rencontre avec les étudiants de Wu Han

Dimanche : retour à Beijing et dodo...

Et le romook en pense quoi de cette folle semaine ?

"Quelle semaine!! Moi qui l'appréhendais un peu car j'allais ne pas faire de chinois pendant 4 jours, je me suis retrouvé à parler plus qu'à Beijing. Une journée, j'ai parlé pendant presque 5 heures sans interruption!! Incroyable, je comprenais l'accent de la plupart des gens de Wu Han. Mais ils faisaient un effort pour prononcer les sons clairement... Je me suis aperçu que je suis capable de plaisanter avec des chinois en chinois et ils comprennent mes blagues!! Quel bonheur!! A mon hôtel, on m'a dit que c'était la première fois qu'ils pouvaient communiquer uniquement en chinois avec un étranger... Pas d'épisode particulier à relater puisque c'éit un voyage d'affaires qui a été plus que fructueux. Je suis revenu avec dans ma valise : un contrat pour les trois prochaines années, plus une série de contacts professionnels incroyables, plus des perspectives d'établissement professionnel, plus un contrat d'enseignement chez WTO et la faculté de droit de Wu Han... Bref, je suis comblé!! Tout ça c'est que du bonheur. J'ai aussi rencontré des gens avec qui j'ai eu un réel plaisir de partager ses 4 jours... Au plan humain, c'était donc aussi très riche. Je suis content. J'espère seulement que je rencontrerai des gens en France pour me suivre dans tous mes projets. Il me reste trois semaines pour les fignoler en Chine pour arriver en France avec dans ma valise tout ce qu'il faut pour négocier Et la négociation, ça me connaît "

Hmmm... Bon, ben espérons qu'il n'y aura pas trop de voyage d'affaires car, je sens que pour l'audimat, ce n'est pas très bon. Alors, voilà, on fait des efforts pour rendre le blog dynamique et y en a qui plombe l'ambiance avec des considérations professionnelles. Si ça continue, moi, je démissionne...

Suite à un problème technique, le blog réalité est interrompu. Dans quelques instants, la suite de votre blog reprendra son cours normal. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.