Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 23 avril 2006

Linguistic explanation (语说明)

I saw some of my visitors can not speak french and don't understand my blog. What's a pity! This a great pieceful of the modern art, i know, and i want all my visitors could understand. For this, i made a choice to create some of my pages in english, french and chinese. For that, you could check on the right side of this page, the appropriate category: english, chinese (中文) or another category for french. With that, i know i could have around 3 milliard of visitors... For myself, i think it's just good enough, because i know i'm so bright and most of the person in the world couldn't know my great life and my adventure around the world, especially now... If you're french and cannot speak english or chinese, don't be afraid, i'm so lazy to create a lot of page in foreign language... If you don't speak french and want to know if i will write some electronical paper everyday, best way for you is to go on here to get some news : i hope you would be a lucky man (or girl... In this case you could let your phone number, especially if you're in Beijing, more beautiful than clever, like Sex as an hobby, speak only chinese (important notice : you mustn't want to learn french or english) and live near my university)!

That's all for this explanation...

Enjoy my blog, visitor, enjoy my blog!

Romook, alias 羊法龙

Human rights, woman right...

Human rights... This western conception of the world is very interesting because the place of a single man against society is the most important thing. One man, a society... Why society could give order to a man? This is the most important question. Everywhere in the world, for long time, the only answer was society could not survive if every men made what they wanted to make... Man is wolf for man. Now, we could listen some law professors said this theory was to be right dictatorship... Like Hobbes... Hmmm... But, if you speak with chinese person who don't know human right and you explain it, they say this is so strange... I like their conception because, for the women, it's the same. Western women, especiallly french women, think they could have some special rights as women rights... So strange i think. If they want this kind of right, probably it's because they are not human... Woman right like animal right? Woman and animal : similar object? That's the real meaning of the women right, i guess In China, that's good because we could be sure a woman doesn't want to have some woman right or human right, etc... Just want to be a woman. That sounds good European women are sometimes wrong because they think it's good for them to claim something. It's not so clever, just funny sometimes. Often boring I hope China doesn't want to have human right else, everywhere in the world, there is no good place for love, just everywhere need fight to find place in the hierarchy romantic relationship...

Human right destroy human relationship, just useful to build pride and selfishness.

Some wants to ask me if i don't like freedom. Freedom is not human right. Freedom is a part of them. But, we could build some other theory with freedom and without man as a center of the world. For example, confucianism is a way to think that. We need to think a new world with a new balance of value. Else, our world will disappear. Environment is the most important thing, now. If we could not understand this, in a short time, we could not survive. Human right, your time is finished, now, it's time to create nature right.

Romook

China Honta : épisode 7

Le temps défile à tout allure et le travail, les révisions, les lignes d'écritures, les mots de vocabulaire, les non-sorties, les non-soirées, les non-rencontres s'accumulent! Le Romook semble avoir passé un cap dans son organisation du travail, toujours débordé, mais cette fois, la tête haute, il regarde au loin, et tel un marin semble jauger la tempête qui arrive avec la résignation de celui qui sait qu'il n'échappera pas à son destin. Périr ou survivre, pas d'autres alternatives possibles. Réflexion binaire sur un monde en ébullition, tant intérieur qu'extérieur. Reste à se diriger sur les étoiles, en espérant que la bonne ne l'aura pas abandonné. Les données du problème sont simples, il n'existe pas de moyen concret de faire toutes les choses correctement et en temps. Reste au joueur de Go de faire ses choix pour maximiser ses choix. "Choisir, c'est renoncer." a dit un vieux philosophe de Beijing, prénommé Laurent, 37 ans. Bon indicateur du moral : l'adversité l'a rendu euphorique dans le travail, ce qui permet de travailler mieux et plus. Un vrai régal pour lui! Ca semble impossible et désespéré, donc, à son habitude, il réagit en se disant que c'est la meilleure situation qui pouvait lui arriver... Mais laissons lui la parole... Alors, Romook, what's about cette semaine?

"Sur la brèche et les résultats arrivent... Après la découverte d'une méthode d'apprentissage intensif de la lecture chinoise que j'essaie tant bien que mal de suivre en plus de mes cours quotidiens, je remarque que mes résultats en terme de compréhension écrite sont bientôt au niveau de la plupart de mes camarades de classe... Rien de bien étonnant, je pense, je travaille énormément. Quoique, l'étonnant serait finalement que ma capacité à mémoriser ces fichus caractères semblent s'améliorer... Je ne crie pas encore victoire car la langue chinoise est vraiment l'école de l'humilité. Exemple simple :je peux écrire et comprendre pas mal de choses à l'écrit ("beaucoup" est à prendre évidemment avec des pincettes, car si je sais écrire 500 caractères sur 50 000, est-ce vraiment beaucoup de choses?), ma prononciation et ma compréhension des tons s'en est envolée dans le même temps. L a méthode de travail idéal sera évidemment de coupler oral et écrit. M'enfin, dans tous les cas, je peux discuter avec un chinois, quelque soit son sexe, en chinois, sans qu'il ne paraisse s'ennuyer. Evidemment, mon sens de l'huour n'y est pas pour peu de chose...

Sinon, les cours pour Wu Han se préparent également. Le seul petit problème est de savoir si les billets d'avion qui arrivent par la Poste seront là à temps. Sinon, Plan B. Quel est-il? J'ai demandé à l'Université qui m'a dit: pas de plan B. Bon, ben, le plan A doit fonctionner. On va se fier aux étoiles ;-)

Beau résultat cette semaine : 86 / 100. Suis dernier, encore, mais cette fois à 2 points de l'avant dernière et non pas à 15 points... Y a du progrès!

Et puis, merci à la serveuse de mon petit lieu de recueillement (qui fera l'objet d'un billet particulier car son ambiance est extraordinaire, un lieu magique propice aux langues qui se délient et aux coeurs qui s'ouvrent, en résumé : un catalyseur des plantes émotionnelles) qui m'a traduit plus de deux cents caractères chinois, perdant ainsi Trois heures de repos à la fin de sa journée. Une femme assez jolie et très douce (voir photo) qui répète à l'envie qu'elle est stupide. Je trouve pas, mais peut être que mon chinois ne permet pas de tout comprendre : elle ne parle pas un mot d'anglais et de français. Pratique pour exercer mon chinois.

Pour la remercier, on l'a emmené dans un restaurant avec Laurent hier soir. Fondue chinoise au programme, suivie d'une salade de fruit. Puis, un dernier verre dans un café (pas le sien, bien sûr, pour la changer de son quotidien) où nous avons pris une Corona pendant qu'elle dégustait un milk shake à la fraise. On a bien rit et mon appréhension des échanges linguistiques s'est trouvé infondée. Laurent a fait des progrès incroyable en chinois et il a une oreille incroyable. Moi, je dois être un peu sourd de temps en temps je pense... Y a des sons que j'entends pas, enfin, que je ne reconnais pas. Pourtant, elle a une prononciation très claire, ça me rappelle d'autres personnes de ma connaissance

Bon, voilà, pour les news de cette semaine. La semaine prochaine 5 examens. Lundi : un examen de caractères (interrogation sur 240 caractères). Les 4 autres sont prévus pour jeudi et vendredi je pense. Sameid et dimanche : y a cours. Je crois que je vais sécher pour finir de préparer ma semaine à Wu Han. On verra bien.

Sinon, je pense beaucoup à toutes les personnes qui me sont chères et j'aimerais bien partager avec elles quelques délicieux instants dans mon café ou au milieu d'un parc. Bref, on fera ça en france : plus que 9 semaines. Le temps passe vite. J'ai déjà l'impression qu'il va falloir que j'organise mon retour... Sinon, y a mon prof d'écoute qui m'a proposé de chercher du travail ici en m'expliquant qu'il pourrait m'aider. Quand on sait qu'il a travaillé pour le gouvernement chinois plusieurs années, on peux se dire que son coup de main ne serait pas sans valeur. Je suis plutôt pour retourner à Lille et travailler sur les deux pays en même temps. M'enfin, c'est maintenant que je dois prendre des décisions pour mon avenir car j'ai un dossier à rendre pour le 1er mai si je veux travailler l'année prochaine à l'université. Tout s'entrechoque alors que je n'ai pas le temps de me poser pour évaluer les choses. Et puis, si je ne trouve pas à Lille un cabinet qui me convient, beaucoup de choses risquent de devoir changer dans ma vie, ce dont je n'ai pas trop envie. Le Romook, malgré son expatriation, reste casanier et appprécie ses petites habitudes Ou alors, il faudrait que je puisse emmener dans ma valise tout ce qui m'est cher.. Je n'ai pas trouvé de valise assez grande "

Et bien le Romook, merci pour ses explications de la vie extérieure et intérieure, ce qui était instructif mais en même temps, on n'est pas sûr dans la production que les bloglecteurs seront tous intéressés. Faudra faire un effort la prochaine fois pour être moins nombrilistes et raconter quelques anecdoctes croustillantes comme ce proverbe appris en cours : "nan ren bu huai, nu ren bu ai (= 男人不坏, 女人不爱)" qui signifie, comme chacun sait : "si les garçons ne sont pas mauvais, les femmes ne les aiment pas", garçon de mauvaise vie, of course! Bref, la réciproque est vraie bien sûr. Bref. Alors que l'un de vos profs vous apprend cette phrase - et vous incite à ne pas l'utiliser - vous allez la répéter en cours avec l'une de vos profs.

A sa question : "Et vous, Yang Fa Long, êtes un bad boy (huai nan ren) ?", le Romok répond triomphalement : "Bien sûr, et toutes les femmes m'aiment!"
- Vraiment ?
- Vraiment.
- Chin chou yan, vous aimez Yang Fa Long.
- Non.
- Lili, vous aimez Yang Fa Long ?
- Non.
- Wei zhen, vous aimez Yang Fa Long ?
- Non.
- Et vous, professeure, vous m'aimez ?

La non réponse de l'enseignante doit être effectivement interprétée, mais comment?

Evidemment, la provocation est intéressante, mais les faits posent une alternative : soit le romook n'est pas un bad boy, soit ce dicton chinois est faux. Pourquoi taire celà Yang Fa Long ? Ca intéresse sûrement plus les bloglecteurs que les résulats de l'examen oou l'histoire des billets d'avion... Il faut penser à l'audimat!!

Allez, à la semaine prochaine pour un prochaine épisode de votre blog réalité préféré!!

风抚爱花...

风抚爱花.

风是谁 ?

风去哪儿 ?

羊法龙

Remords posthumes

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Dans un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et une fosse creuse;
Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,
Le tombeau, confident de mon rêve infini
(Car toujours le tombeau comprendra le poète),
Durant ces longues nuits d'où le somme est banni
Te dira : "Que vous sert, courtisane imparfaite,
De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts?"
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.

C. Baudelaire, Les Fleurs du Mal