Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 29 avril 2006

China Honta : épisode 8

Chers blogspectateurs,

Bienvenue dans notre émission hebdomadaire de China Honta. Pas besoin de faire de rappel des épisodes précédents, c'est très simple : Romook, enfermé en Chine pour apprendre le chinois, travaille dur, mange des baozi, n'a pas d'équipement spécial, simplement quelques dictionnaires de langue... La semaine qui vient de s'écouler était très intéressante puisqu'il s'agissait tout à la fois de la semaine des examens ET de la semaine préparatoire à l'enseignement des étudiants chinois dans l'Université de WuHan. Réflexion rétrospective de notre petit Romook :

"Ouf! Les examens sont terminés! Pas facile, mais on peut faire un bilan intéressant. D'une part, mon niveau de caractères a progressé de manière faramineuse ces 3 dernières semaines, ce qui est évidement encourageant. D'autre part, mon vocabulaire s'étoffe également petit à petit. En contrepartie de cette progression, mon niveau d'oral s'améliore en fluidité, mais se déprécie en terme de prononciation et de tons. Ce dernier petit problème n'est en soi, pour une langue comme le chinois, que simplement catastrophique. Mis à part ces légers détails, rien à noter d'amusant pendant les examens. 2 se sont très bien passés, 2 autres sont relativement bons, 1 est franchement mauvais (j'espère simplement avoir plus que 24, pour me dire que j'ai quand même progressé).

Deuxième point, ma réparation des cours de Wu Han n'a pas facilité mes révisons. En soi, ce n'est pas très grave je pense. Rétrospectivement, je me dis que réviser plus aurait eu un impact faible sur le résultat. Gros soulagement en voyant arriver les billets d'avion :-))

Dans la rubrique "inconguité", hier, j'ai mangé des abeilles fries. Délicieux. Evidemment, la première bouchée est surprenante et le petit insecte qui me regardait avec ses yeux fries ne me faisait pas trop envie à la base. A la recherche de la nouvelle sensation, weishenme bu (why not)? Un petit goût de cacahouète, voilà ce que j'ai ressenti en premier. En fait, lla consistance est le goût était quasi identique à ses petits biscuits apéritifs qu'on appelle "cahouète" je crois... Déception, les yeux n'ont pas en soi un goût particulier. Sinon, j'ai mangé des escargots aussi. Préparation épicé, ça change de la préparation française. Mais c'était très bon.

Dimanche départ pour Wu Han. Je fais mes petits paquets. J'y en emmène quelques lois chinoises rédigées en anglais. Mon bouquin pour travailler mes caractères et mon écriture. deux dico : chinois - français - anglais. Mon ordinateur et mon appareil photo. Normalement c'est 6h/ jour pendant 6 jours. Cependant, j'ai reçu un email hier qui m'annonçait 9h de cours pour lundi. Là, je dis non. Mon expérience me fait dire que je ne pourrais pas supporter ça... Enfin, ma voix bien sûr.

Je ne sais pas encore si j'aurais une connexion internet sur place, mais j'espère bien. Sinon, ça risque d'être très difficile d'être pour moi, car je pense que j'aurais besoin de cette connexion pour aller glâner des compléments pour mes cours. J'ai lu l'organisation constitutionnelle de la Chine et de son système judiciaire et j'en suis arrivé à la conclusion que le système français était beaucoup plus simple. J'ai juste 36h pour inculquer 3 ans d'études de droit français à des chinois. Mission impossible. Tout va bien.

Evidemment, comme d'habitude, mon vendredi soir a été d'une pauvreté irrémédiable, que j'ai passé à améliorer mon blog. Trop fatigué pour sortir.Voilà tout ce que je peux raconter de marrant d'une semaine d'examen, de préparation de cours, etc... On peut dire que, mis à part que mes neurones se sont centrés sur ma condition humaine et la réflexion de mon être - que d'aucun traduirait simplement par une intense vie intérieure - mon existence a été relativement pauvre, ce qui explique probablement la pauvreté de mes commentaires."

Merci Romook ppour ce billet effectivement ennuyeux. On espère bien que la semaine à Wu Han se passera mal, histoire qu'il y ait des trucs à raconter!

Analectes d'Elisabeth

Mais où est donc passé ce blog? Trouvez la moi!

Romook, en pleine détresse bloguesque

To blog or not to blog

Blogging is an hobby like art (novel, theater) or like write a secret diary show. Both, you need to decide which fact, which information, you want to look... Finding a characteristic and expanding these - like to see in a magnifying glass - are the most activities of a blogger.

Don't need to be funny. Just write something like your mind works.
Don't need to be genuine. Truth is not the most important thing.
Don't need to be apolitical. Someone disagree wih you could eave or write you're wrong.
Don't need to accept all comments. Sometimes, good and add interesting thing. Sometimes bad and go straight to the bin. Be cruel with comments, these are just words.

In every way, be you, or the part of you you want to show. Like in the life.

Just be a magnifying glass apply on the life, actual or not, dreamed or not, interior or not...

Romook, blog is an art

Beyong mountain

The biggest moutain to cross over is that someone built himself in the solitude of his feelings.

Romook, Where is my biggest moutain?

J'ai mangé des abeilles

Nous sommes au restaurant avec deux de nos enseignants de chinois. Deux chinois, quatre coréens et 8 français. Au programme : cuisine du Yunnan. Une des enseignantes nous demande si on aime manger un truc qui se déplace sur des pattes... Je comprends que c'est du crabe. Je me lance et donne ma réponse à ce rébut linguistique. L'enthousiasme des français à table est sans limite et c'est sous un regard dubitatif des deux enseignants que la commande est passée.



Les plats arrivent les uns après les autres, entrecoupés d'une légère dégustation de bai jiu (alcool blanc chinois, 60°). Un cri retentit. "Des abeilles!" Apiculteur averti que je suis, n'ayant reconnu aucun son suspect, ne comprend évidemment pas. Le crabe était en fait des abeilles. Difficile le chinois comme langue. Pour excuse je dirai que je ne sais dire ni crabe, ni abeille.

La politesse a pris le pas sur le dégoût et chacun s'est essayé à cette exercice difficile que de se saisir d'une abeille avec les baguettes et la porter sous ses yeux. Ambiance western, les regards s'échangent. Qui est celui qui osera le premier en manger? Et Kai Ye de lancer : "Y a encore les yeux, c'est sûrement le meilleur morceau." Le plat vient d'arriver devant moi.



La première réaction est évidemment de me dire que depuis des milliers d'années des gens en mangent, donc c'est techniquement possible. Je choisis donc une petite abeille sans yeux, pour ne pas y lire la détresse des derniers instants dans l'huile bouillante. Les questioons se bousculent dans ma tête : est-ce que ça va craquer sous les dents? est-ce que c'est rugueux? Tiens elles sont épilées: elles n'ont plus de poils... Je me saisis de la petite bête, délicatement et c'est avec une infini lenteur et précaution que je la porte à ma bouche. Pas de dégoût, mais un immense point d'interrogation surplombe ma tête.

Le premier contact avec la langue est étonnant. Ca a une consistance que je ne connais pas. Et Kai ye de lancer : "En fait c'est comme un chewing gum à la cacahuète". Et je constate que mes précautions de pucelle sont ridicules face au rustre qui s'enfile des grandes baguettes d'abeilles. Il faut que je précise que nous sommes séparés par deux femmes et un homme. En terme de distance, pour le trajet du plat, si on prend en compte les hésitations de chacun à se saisir de l'hyménoptère présent devant lui, on peut aisément comprendre que l'aventurier soit largement en avance sur les autres. Comme dans tous les groupes, une fois que le meneur a guidé les gens sur la voie de la connaissance en rattachant ces insectes à la catégorie déjà connue des chewing gum à la cacahouète, l'ensemble des moutons présents à table se sont précipités sur ce délicieux petit plat. Et c'est ainsi que j'ai goûté mon premier chewing gum à la cacahouète. L'esprit contradictoire qui me caractérise a ainsi pu contredire cet être barbare qu'est Kai ye. Je lui ai donc indiqué que cela ressemblait plus à ses biscuits apéro que l'on nomme "cahouète".

Et comme toujours, dans ses moments là, nous avons compris que nous étions donc à l'apéro et c'est alors à coup de bai jiu que nous avons terminé ce plat d'insecte biscuit apéro. Y avait un parfum de france qui flottait dans cette pièce finalement. Y a pas, y a rien de tel que les produits de chez soi pour souder les gens entre eux. Le seul problème avec les biscuits apéro, c'est que s'il y en a trop, on attrape mal au crâne. Je sais pas ce que les fabricants mettent dedans. Bizarre, avec les abeilles c'est pareil. Pourtant, les abeilles, c'est que du produit naturel. Et c'est un apiculteur qui vous le dit.

Romook, J'ai mangé des abeilles

vendredi 28 avril 2006

Who Am I ? 20 things about me...

Some of my blogreaders cannot read in chinese (poor person!). Especially for us, i translate one chinese page in english, but this is not a common way to learn a language. You have to work hardly your chinese!
Then, i guess a lot of chinese people want to know me, probably 800 000 000...

1 My name is Yang2 Fa3 long2 (you can exercise your tones now...)
2 I'm lucky people, hmmm... I would say i'm french.
3 I can speak french (of course), english (you could test (taste?) it now), mandarin chinese (hmmm i hope so) and polish (i forgot a lot!)
4 I'm 30 years old. Please say nothing.
5 I'm language student in Beijing. My university is named shoudutiyuxueyuan. But, in France, i have a work but i don't want to tell which one... Not very interesting i guess...
6 I like thinking. It's the reason why i like play Go. But, here, i learnt this game is for old person...
7 I like so much calligraphy, classical music (i compose too), writing poems, reading, taking picture... I like all forms of art. Nevertheless, one said calligraphy is an hobby for old man...
8 I think China is really beautiful. Chinese people are very kind. I have many chinese friends (a lot of women, I don't understand why...)
9 My chinese teacher told me i'm very clever and very cute... but not my chinese is very good. I can't understand ;-)
10 I surf on internet
11 I have a little sister.
12 I have... girlfriend... I don't remember :-)
13 I like go for a walk and visit beautiful place.
14 I drink beer, brandy, all kind of alcohol...
15 I don't smoke. Sometimes, maybe.
16 Sport is good for health. I do squash and running. But, in Beijing, i don't sport. Someone wants to play squash with me ?
17 Every day I believe life is wonderful : i'm optimist
18 I like help someone.
19 I want to speak chinese because i want read chinese version of Dao De Jing of Lao zi
20 Meet some new people : in every way so intesresting. But, i haven't time to meet them

Maybe i'm old man because i like calligraphy and play Go. Who can say it?

Romook, say something boring for everyone

Sens du non-sens

A quoi une non réponse est-elle équivalente?

Je lui pose une question.
J'obtiens une non-réponse.
Dois-je lui donner un sens?

Et là, je pense à Gombrowicz :

"Il y a quelque chose dans la conscience qui en fait un piège pour elle même."

Romook, lui-même

L'éternité, un concept sexuel?

La notion d'éternité effleure l'esprit d'un homme lorsqu'une femme se dénude pour la première fois sous ses yeux.

Romook, à quand le prochain flirt avec l'éternité?

Par delà la montagne

La montagne la plus difficile à franchir est celle que l'on érige seul, dans la solitude de ses émotions.

Romook, rien à ajouter

Comme un poisson dans un aquarium

"- Quel effet ça te faît, Romook, de t'observer comme un poisson dans un aquarium? Méfies toi de tes propres reflets sur les vitres, tu pourrais les confondre avec toi-même."

Romook, épistémologue

Eternity, sexual concept?

Eternity's idea cross the mind of man when he looks, for the first time, a woman undresses herself.

Romook, when could I flirt with eternity next time?

我是谁?

20个东西关于我...

Lire la suite

Vision du monde

O Univers féminin,
D'un coup de pinceau
Je redessinerai
Les cartes du monde
En suivant les contours
De ta silhouette
Les courbes de tes seins
Le creux de tes reins
Vallées et Monts
Suivront
La géographie
De ton corps
Les grandes steppes
D'Asie centrale
S'étendront
Sur ton ventre plat
Et je les chevaucherais
Tel un guerrier
De Gengis Khan

Romook, hmmmm

jeudi 27 avril 2006

Short news

Then, my examinations are finished. I could say i'm happy, but i know the week is not finished. Sunday, i will go to an another university to give course. I need to prepare a lot of things. Short time, long preparations : bad cocktail to make something good. I have no choice :-(



This weeks, there were 5 examinations, one very bad (God didn't bless me), one not so bad, but not so good and three very good.

Wait and see

Romook

Confession matinale

Ma grand mère dit toujours : " quand on doit prendre une décision à chaud, il faut attendre le lendemain car la nuit porte conseil." Bien, je pense (encore une fois) qu'elle a entièrement raison. Je me dis que quand on se réveille le matin, après s'être mis dans une situation inextricable parce que le soir on a été impatient, on a de la chance quand on est un joueur de Go car on a l'habitude de prendre des décisions dans ce type de situation. Pour ma part, c'est toujours ainsi que je résouds les problèmes : en les complexifiant. D'ailleurs, ça n'a pas toujours marché :-( Par ailleurs, On regrette d'avoir oublié ce que répète sa grand mère depuis la plus tendre enfance. Comme quoi, la répétition et l'apprentissage par coeur n'est pas une forme utile d'éducation, puisque dans les moments importants, on oublie quand même ce que l'on a appris ;-)

Bref, ce matin, un examen difficile que je ne peux pas réussir.

Comme quoi, la vie est faite de priorité. Comme au Go, le tout est de savoir déterminer lesquelles sont les plus importantes.

Romook, un peu plus bavard

mercredi 26 avril 2006

Confession nocturne

...

羊法龙, pas bavard

中文 : 我喜欢说...

三天打鱼两天晒网

因小失大

无法无天

一见钟情

一语双关

一刀两断

对牛弹琴

一针见血

什么的...

乱七八糟

羊法龙,马马虎虎

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.
Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
Derrière lui traînaient un long mugissement.
Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur le rivage
Le fils audacieux qui railla son front blanc.
Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Près de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.
Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir,
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

C. Baudelaire, Les Fleurs du Mal

mardi 25 avril 2006

Calligraphy : 主笔, main stroke

Today, i had my weekly class of calligraphy (书法).

The teacher spoke about a very interesting thing to have some beautiful characters (汉字) :find the main stroke (主笔). To my question, how can I recognize it? The answer was it's the stroke you could have more longer than others and it's beautiful. Hmmm. .. What's the meaning ? You need to write every characters in different ways? No, because, for each character, there is only one main stroke (主笔). It could not be your choice. Hmmm.... I understand now each chinese person could find it easily because everywhere in the street you have some different writing for the same character and they have to know this without learning it. And what's about me ?

I will write a lot of hanzi and, after, could be useful to understand it. Never i would think as a chinese person, i know... No problem. No one wants i make that.

羊法龙, life is a game without player

Billet inutile et ennuyeux

Juste pour mon ego, j'annonce fièrement que j'ai fini de faire les documents pour Wu Han. Plus qu'un seul, finir de recopier mon glossaire des termes juridiques français, traduit en chinois... Tout le monde s'en fout, mais ça me fait du bien de le dire.

J'imagine la tête des étudiants : 170 pages de document de cours, y a de quoi être malade à l'avance du travail à fournir, surtout pendant une semaine de vacance...

Est-ce que je pousserai le mauvais goût à dire qu'ils vont rire jaune?

Romook, plus que 350 mots à copier en français et en chinois

下雨了

我等你象海一样安静.

你没来, 就没看到你...

风暴来,我回家了.

下雨了...

羊法龙

lundi 24 avril 2006

Solitude livresque

Loin de mes livres et de ma biliothèque, je prépare mon cours de droit commercial (36h) pour l'Université de Wu Han qui débutera lundi. Pour simplifier ma présentation, je lis les lois chinoises sur le droit commercial. Pour boucler tout le programme, il me faudra beaucoup d'analogie. Je vais aller avec le plan et je fais confiance à mes neurones pour fabriquer le plan dans les détails. Ca va être un bel exercice de style. Je suis à plus de cent pages de documents annexes présentan le cours. Merci Monsieur Jamin de m'avoir fait faire cette formation qui me permettra d'y aller les yeux fermés, en toute confiance J'ai reçu mes billets d'avion aujourd'hui : tout va bien. Il ne me reste plus qu'à assurer sur place. Quand je reviendrais à beijing pour suivre mes cours, je serai juste épuisé :-)

Sinon, mon premier examen de la semaine s'est bien passé. Ca devrait faire une note autour de 90 je pense. On verra.

Allez, zou! J'y retourne : les conventions de Rome et de Bruxelles m'attendent :-)

Romook, en pleine tempête juridique!

dimanche 23 avril 2006

Linguistic explanation (语说明)

I saw some of my visitors can not speak french and don't understand my blog. What's a pity! This a great pieceful of the modern art, i know, and i want all my visitors could understand. For this, i made a choice to create some of my pages in english, french and chinese. For that, you could check on the right side of this page, the appropriate category: english, chinese (中文) or another category for french. With that, i know i could have around 3 milliard of visitors... For myself, i think it's just good enough, because i know i'm so bright and most of the person in the world couldn't know my great life and my adventure around the world, especially now... If you're french and cannot speak english or chinese, don't be afraid, i'm so lazy to create a lot of page in foreign language... If you don't speak french and want to know if i will write some electronical paper everyday, best way for you is to go on here to get some news : i hope you would be a lucky man (or girl... In this case you could let your phone number, especially if you're in Beijing, more beautiful than clever, like Sex as an hobby, speak only chinese (important notice : you mustn't want to learn french or english) and live near my university)!

That's all for this explanation...

Enjoy my blog, visitor, enjoy my blog!

Romook, alias 羊法龙

Human rights, woman right...

Human rights... This western conception of the world is very interesting because the place of a single man against society is the most important thing. One man, a society... Why society could give order to a man? This is the most important question. Everywhere in the world, for long time, the only answer was society could not survive if every men made what they wanted to make... Man is wolf for man. Now, we could listen some law professors said this theory was to be right dictatorship... Like Hobbes... Hmmm... But, if you speak with chinese person who don't know human right and you explain it, they say this is so strange... I like their conception because, for the women, it's the same. Western women, especiallly french women, think they could have some special rights as women rights... So strange i think. If they want this kind of right, probably it's because they are not human... Woman right like animal right? Woman and animal : similar object? That's the real meaning of the women right, i guess In China, that's good because we could be sure a woman doesn't want to have some woman right or human right, etc... Just want to be a woman. That sounds good European women are sometimes wrong because they think it's good for them to claim something. It's not so clever, just funny sometimes. Often boring I hope China doesn't want to have human right else, everywhere in the world, there is no good place for love, just everywhere need fight to find place in the hierarchy romantic relationship...

Human right destroy human relationship, just useful to build pride and selfishness.

Some wants to ask me if i don't like freedom. Freedom is not human right. Freedom is a part of them. But, we could build some other theory with freedom and without man as a center of the world. For example, confucianism is a way to think that. We need to think a new world with a new balance of value. Else, our world will disappear. Environment is the most important thing, now. If we could not understand this, in a short time, we could not survive. Human right, your time is finished, now, it's time to create nature right.

Romook

China Honta : épisode 7

Le temps défile à tout allure et le travail, les révisions, les lignes d'écritures, les mots de vocabulaire, les non-sorties, les non-soirées, les non-rencontres s'accumulent! Le Romook semble avoir passé un cap dans son organisation du travail, toujours débordé, mais cette fois, la tête haute, il regarde au loin, et tel un marin semble jauger la tempête qui arrive avec la résignation de celui qui sait qu'il n'échappera pas à son destin. Périr ou survivre, pas d'autres alternatives possibles. Réflexion binaire sur un monde en ébullition, tant intérieur qu'extérieur. Reste à se diriger sur les étoiles, en espérant que la bonne ne l'aura pas abandonné. Les données du problème sont simples, il n'existe pas de moyen concret de faire toutes les choses correctement et en temps. Reste au joueur de Go de faire ses choix pour maximiser ses choix. "Choisir, c'est renoncer." a dit un vieux philosophe de Beijing, prénommé Laurent, 37 ans. Bon indicateur du moral : l'adversité l'a rendu euphorique dans le travail, ce qui permet de travailler mieux et plus. Un vrai régal pour lui! Ca semble impossible et désespéré, donc, à son habitude, il réagit en se disant que c'est la meilleure situation qui pouvait lui arriver... Mais laissons lui la parole... Alors, Romook, what's about cette semaine?

"Sur la brèche et les résultats arrivent... Après la découverte d'une méthode d'apprentissage intensif de la lecture chinoise que j'essaie tant bien que mal de suivre en plus de mes cours quotidiens, je remarque que mes résultats en terme de compréhension écrite sont bientôt au niveau de la plupart de mes camarades de classe... Rien de bien étonnant, je pense, je travaille énormément. Quoique, l'étonnant serait finalement que ma capacité à mémoriser ces fichus caractères semblent s'améliorer... Je ne crie pas encore victoire car la langue chinoise est vraiment l'école de l'humilité. Exemple simple :je peux écrire et comprendre pas mal de choses à l'écrit ("beaucoup" est à prendre évidemment avec des pincettes, car si je sais écrire 500 caractères sur 50 000, est-ce vraiment beaucoup de choses?), ma prononciation et ma compréhension des tons s'en est envolée dans le même temps. L a méthode de travail idéal sera évidemment de coupler oral et écrit. M'enfin, dans tous les cas, je peux discuter avec un chinois, quelque soit son sexe, en chinois, sans qu'il ne paraisse s'ennuyer. Evidemment, mon sens de l'huour n'y est pas pour peu de chose...

Sinon, les cours pour Wu Han se préparent également. Le seul petit problème est de savoir si les billets d'avion qui arrivent par la Poste seront là à temps. Sinon, Plan B. Quel est-il? J'ai demandé à l'Université qui m'a dit: pas de plan B. Bon, ben, le plan A doit fonctionner. On va se fier aux étoiles ;-)

Beau résultat cette semaine : 86 / 100. Suis dernier, encore, mais cette fois à 2 points de l'avant dernière et non pas à 15 points... Y a du progrès!

Et puis, merci à la serveuse de mon petit lieu de recueillement (qui fera l'objet d'un billet particulier car son ambiance est extraordinaire, un lieu magique propice aux langues qui se délient et aux coeurs qui s'ouvrent, en résumé : un catalyseur des plantes émotionnelles) qui m'a traduit plus de deux cents caractères chinois, perdant ainsi Trois heures de repos à la fin de sa journée. Une femme assez jolie et très douce (voir photo) qui répète à l'envie qu'elle est stupide. Je trouve pas, mais peut être que mon chinois ne permet pas de tout comprendre : elle ne parle pas un mot d'anglais et de français. Pratique pour exercer mon chinois.

Pour la remercier, on l'a emmené dans un restaurant avec Laurent hier soir. Fondue chinoise au programme, suivie d'une salade de fruit. Puis, un dernier verre dans un café (pas le sien, bien sûr, pour la changer de son quotidien) où nous avons pris une Corona pendant qu'elle dégustait un milk shake à la fraise. On a bien rit et mon appréhension des échanges linguistiques s'est trouvé infondée. Laurent a fait des progrès incroyable en chinois et il a une oreille incroyable. Moi, je dois être un peu sourd de temps en temps je pense... Y a des sons que j'entends pas, enfin, que je ne reconnais pas. Pourtant, elle a une prononciation très claire, ça me rappelle d'autres personnes de ma connaissance

Bon, voilà, pour les news de cette semaine. La semaine prochaine 5 examens. Lundi : un examen de caractères (interrogation sur 240 caractères). Les 4 autres sont prévus pour jeudi et vendredi je pense. Sameid et dimanche : y a cours. Je crois que je vais sécher pour finir de préparer ma semaine à Wu Han. On verra bien.

Sinon, je pense beaucoup à toutes les personnes qui me sont chères et j'aimerais bien partager avec elles quelques délicieux instants dans mon café ou au milieu d'un parc. Bref, on fera ça en france : plus que 9 semaines. Le temps passe vite. J'ai déjà l'impression qu'il va falloir que j'organise mon retour... Sinon, y a mon prof d'écoute qui m'a proposé de chercher du travail ici en m'expliquant qu'il pourrait m'aider. Quand on sait qu'il a travaillé pour le gouvernement chinois plusieurs années, on peux se dire que son coup de main ne serait pas sans valeur. Je suis plutôt pour retourner à Lille et travailler sur les deux pays en même temps. M'enfin, c'est maintenant que je dois prendre des décisions pour mon avenir car j'ai un dossier à rendre pour le 1er mai si je veux travailler l'année prochaine à l'université. Tout s'entrechoque alors que je n'ai pas le temps de me poser pour évaluer les choses. Et puis, si je ne trouve pas à Lille un cabinet qui me convient, beaucoup de choses risquent de devoir changer dans ma vie, ce dont je n'ai pas trop envie. Le Romook, malgré son expatriation, reste casanier et appprécie ses petites habitudes Ou alors, il faudrait que je puisse emmener dans ma valise tout ce qui m'est cher.. Je n'ai pas trouvé de valise assez grande "

Et bien le Romook, merci pour ses explications de la vie extérieure et intérieure, ce qui était instructif mais en même temps, on n'est pas sûr dans la production que les bloglecteurs seront tous intéressés. Faudra faire un effort la prochaine fois pour être moins nombrilistes et raconter quelques anecdoctes croustillantes comme ce proverbe appris en cours : "nan ren bu huai, nu ren bu ai (= 男人不坏, 女人不爱)" qui signifie, comme chacun sait : "si les garçons ne sont pas mauvais, les femmes ne les aiment pas", garçon de mauvaise vie, of course! Bref, la réciproque est vraie bien sûr. Bref. Alors que l'un de vos profs vous apprend cette phrase - et vous incite à ne pas l'utiliser - vous allez la répéter en cours avec l'une de vos profs.

A sa question : "Et vous, Yang Fa Long, êtes un bad boy (huai nan ren) ?", le Romok répond triomphalement : "Bien sûr, et toutes les femmes m'aiment!"
- Vraiment ?
- Vraiment.
- Chin chou yan, vous aimez Yang Fa Long.
- Non.
- Lili, vous aimez Yang Fa Long ?
- Non.
- Wei zhen, vous aimez Yang Fa Long ?
- Non.
- Et vous, professeure, vous m'aimez ?

La non réponse de l'enseignante doit être effectivement interprétée, mais comment?

Evidemment, la provocation est intéressante, mais les faits posent une alternative : soit le romook n'est pas un bad boy, soit ce dicton chinois est faux. Pourquoi taire celà Yang Fa Long ? Ca intéresse sûrement plus les bloglecteurs que les résulats de l'examen oou l'histoire des billets d'avion... Il faut penser à l'audimat!!

Allez, à la semaine prochaine pour un prochaine épisode de votre blog réalité préféré!!

风抚爱花...

风抚爱花.

风是谁 ?

风去哪儿 ?

羊法龙

Remords posthumes

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Dans un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et une fosse creuse;
Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,
Le tombeau, confident de mon rêve infini
(Car toujours le tombeau comprendra le poète),
Durant ces longues nuits d'où le somme est banni
Te dira : "Que vous sert, courtisane imparfaite,
De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts?"
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.

C. Baudelaire, Les Fleurs du Mal

samedi 22 avril 2006

La chine, extension de l'Avesnois?

Il faut remarquer que les chinois sont vraiment très gentils, c'est incroyable. Il y a deux jours, un sordide problème de billet d'avion à envoyer par la Poste (de France vers la Chine) posé quelques problèmes (côté français, précisons le). En effet, l'adresse était rédigé en Chinois, sauf que dessus, il était écrit "Beijing, China". La Poste refusait de l'envoyer tel quel... Il fallait l'adresse en pinyin... Bref. Ne cherchons pas à comprendre.

J'étais dans un café où l'ordinateur connecté à Internet était hors service. Néanmoins, il y avait autour de moi des chinois qui surfait avec leur portable, free wifi of course. Je me fais envoyé l'adresse en caractères chinois sur une adresse en ligne (non, je ne dirais pas MSN, je ne veux pas citer de marques). Peu après, je demande à un chinois qui rédigait quelque chose avec sérieux sur son ordinateur s'il peut me prêter sa connexion sur le web, ainsi que sa capacité à traduire en pin yin mon adresse. Explication : "Wu Han université... Cours de droit... étudiant chinois... billet d'avion... Pas arrivé à temps... caca". Tout ça en chinois bien sûr Il accepte après m'avoir demandé si ça allait lui prendre beaucoup de temps. 10 minutes plus tard, le problème était résolu. Merci à cet inconnu qui a refusé toutes mes marques de reconnaissance par la suite.

Toujours le problème de Wu Han... Je fais un glossaire des termes juridiques français traduits en chinois. J'ai trouvé un livre qui peut vraiment m'aider (et j'ai acheté la quasi totalité des lois commerciales chinoises version anglo (parfois française!) - chinoises. Bon, ben c'est dur à déchiffrer : j'ai déjà du mal dans un texte où les personnages disent qu'ils n'aiment pas les poires et préfèrent les pommes, alors là... D'un autre côté, je ne mange pas de fruit, c'est peut être pour ça que je ne comprends pas. Bref.

Pour rédiger les caractères sur mon ordinateur, il faut que je sache les prononcer. Il y avait environ 300 mots à déchiffrer. A 2 minutes par caractère en moyenne sur le dictionnaire, ça représente 10h de travail. Avec les examens de la semaine prochaine, je n'ai vraiment pas le temps. Une serveuse de mon bar de Wu Dao Kou a accepté de me les traduire après son travail. On a passé 3h ensemble dessus ensemble. Merci Wei jiao. Evidemment, elle a refusé que je lui paie un verre où que ce soit d'autre.

Deux exemples qui montrent qu'en Chine, on n'est pas seul, même si on parle pas bien le chinois. Tout le monde est toujours prêt à rendre service. Alors, je pose cette question, est-ce que la Chine ne serait pas une extension de l'Avesnois?

Romook

诗篇

树在草原.

大的树,更大的山.

小的树,更小的花.

那高高的树是什么?

羊法龙

vendredi 21 avril 2006

生活是什么?

“用不着相面, 咱们既在江湖内,都是苦命人”,茶馆, 老舍.

我觉得这个句子是一个好的概要的茶馆. 也好的概要的生活... 淡然, 我是乐观主义的人.我的朋友都知道这个, 但是乐观主义和注重现实一起不奇怪...

你觉得什么?

羊法龙,法国的哲学家

lundi 17 avril 2006

Homework... 功课

酒的作业...

Lire la suite

dimanche 16 avril 2006

China Honta : épisode 6

Cette semaine ressemble à toutes les autres... Vocabulaire, grammaire, etc... Le romook, sentant la difficulté poindre, a décidé de mettre le turbo. Bien lui en a pris puisqu'il aura un premier examen la semaine prochaine... Alors, qu'en pensez-vous jeune homme?

"Bon, ben là, j'ai la tête qui va exploser. En fait, mon vendredi soir, je l'ai passé à écrire des caractères. Mon samedi soir aussi. Quelle différence avec les autres jours de la semaine, je n'avais pas de devoir à faire. J'ai rencontré une coréenne par l'intermédiaire d'un ami coréen rencontré à Londres. Vive les contacts! Quel bonheur de jouer au Go avec un vrai joueur de Go. Prochaine rencontre : dans 3 semaines. Nous sommes tous les deux très occupés... Apprentissage du chinois pour les deux et hop! voilà ce que ça donne... Et pourtant, d'après la carte de beijing, je suis à 8 - 10 minutes de vélo de chez elle. Vive le chinois :-( Dans les bonnes nouvelles, je n'ai pas été à la Grande Muraille non plus car je n'avais pas le temps. Le week end prochain, le samedi je vais m'organiser quelque chose parce que, là, c'est trop dommage...

Sinon, mes rapports avec les chinois sont toujours aussi sympas. Ils sont vraiment super gentils, quoi que puissent en penser les horribles personnages qui viennent d'arriver. Je veux parler des 20 jeunes françaises en voyage linguistique dans mon immeuble. Evidemment, en bon français, elles critiquent tout ce qui les entourent. Les chinois ne sont pas gentils parce qu'ils ne répondent pas à leur "ni ao", ou alors seulement avec des "hello". Faut dire que vu leur prononciation, je comprends que les chinois se demandent ce qu'il faut répondre... Bref.

Cette nuit, le jeu c'était cache cache en hurlant dans les couloirs à 2h du matin. Avec ça, les chinoises de l'immeuble vont apprécier les français, c'est clair. Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que quand on leur explique qu'elles se lèvent à 6h du matin tous les jours et se couchent à 23h, les françaises, dans leur bon droit, répondent du haut de leur 17 ans qu'elles ont bien le droit de s'amuser un peu. Deux mondes s'affrontent: l'Europe, ses droits de l'homme et son culte de l'individualisme, l'Asie, son calme et la primauté de la société sur l'individu...

La semaine prochaine, un examen et mes cours à préparer pour Wu Han... Plus beaucoup de temps pour tout ça. Je suis très fatigué, mais il y a des progrès... Bon tout ça c'est encourageant, faut juste serrer les dents et ça va aller Et puis, les jeunes françaises ne restent que 18 jours..."

Bon, ben allez, à la semaine prochaine!

lundi 10 avril 2006

China Honta : Episode 5

L'audimat n'en finit plus de grimper et le producteur est parti au Bahamas en profiter un peu... Ceci explique la non régularité des épisodes de cette émission suivie à travers le monde entier. On pense même en faire une version anglophone et pourquoi pas une chinoise...

Pendant que certains se la coulent douce, d'autres triment et n'en finissent pas de travailler. A la suite d'un week end bien rempli, Romook, plus motivé que jamais, nous raconte la semaine dernière. Quel suspens !

"La semaine dernière, hmmmm.... Le cours pour l'université de Wu Han à préparer. 36h de cours ce n'est pas rien. Je sais par expérienque je n'aurai pas le temps de préparer sur place. Fort probablement, je ferai du chinois pour me détendre, notamment écrire, écrire..."

Note de la rédaction : pour les nouveaux arrivés, l'un des obstacles majeurs que va rencontrer Romook lors de ce challenge est d'apprendre environ 1200 mots chinois, soit 1000 caractères en 4 mois. He, he he, bon courage à lui

"...écrire, écrire et lire aussi bien sûr... Bref, j'ai déjà réalisé deux documents de travail sur le droit constitutionnel et les concepts fondamentaux du droit pour un total de 20 pages. Il en reste à vue de nez 60 à faire environ... Comme si ce n'était pas suffisamment dur comme ça. Le seul truc rassurant c'est que ma prof du matin, la terrible (que nous avons surnommé gentiment le dragon), m'a dit que, hormis mon écriture digne d'un analphabète et ma lecture tout aussi minable et hésitante, ma compréhension orale, ma prononciation et ma grammaire était bonne. Elle n'a pas précisé si c'était de manière générale ou si c'était en comparaison avec le reste qui était si mauvais. Bref, elle a fait un examen blanc. Résultat : 24 /100. Hmmm... Bref.

Sinon, pas grand chose à signaler. Les chinois sont très très gentils. Si on était aussi gentil avec les étrangers, ça se saurait. Une belle leçon. Sinon, le temps, identique à lui-même. Ah non, il y a 2 jours, il y avait mon temps du Nord. Hmmm Retour aux sources, la pollution en plus. Faut quand même une touche d'exotisme. Sinon, à quoi ça sert d'aller à l'étranger ;-)

Bon, allez j'y retourne, encore 35 mots de vocabulaire pour demain matin 8h, il est 22h39. Tout va bien. J'y arriverai pas. Comme d'habitude."

Bravo Romook! Et bon courage!

lundi 3 avril 2006

China Honta : épisode 4

En vue de la cinquième semaine, vous retrouvez votre émission de blog réalité en direct, bien que décalé par rapport aux horaires habituels... 4 semaine, n'est-ce pas l'heure des bilans ? L'euphorie des premiers instants passés, comment notre champion va-t-il égayer son quotidien, bientôt devenu routinier... Laissons lui la parole :

"Le premier point marquant, c'est mon premier examen de chinois où j'ai eu 75 / 100. Note qui me paraît honorable puisque c'était un examen écrit, sans l'aide d'un dictionnaire.. Quand on sait qu'au mois de septembre, je ne connaissais encore aucun caractère... Que de progrès! C'est très encourageant. Néanmoins, je n'ai eu que 75 /100 car j'ai encore beaucoup de lacune à combler. Je suis en retard sur mes camarades en terme de lecture et d'écriture : heureusement qu'à l'oral je me débrouille bien. Cette semaine j'ai même réussi à faire cette phrase en chinois : "Si je comprends bien, professeur, lorsque vous me demandez combien de temps j'ai passé sur mon travail et que je n'ai pas envie de vous dire que c'est peu de temps, je vous dis 'un certain nombre' heures." Le point de grammaire portait sur l'utilisation d'un mot qui permet de donner un ordre d'idée d'une durée, sans que l'on puisse l'exprimer complètement, soit parce qu'on l'a oublié, soit parce qu'on n'a pas envie de répondre. La prof était saisie de la complexité de ma phrase, mais certainement pas tant que moi!!

Sinon, je me suis amusé à écrire quelques poèmes en chinois. Effet garanti sur les chinois(es)! Sûrement qu'il y a des nuances que je ne maîtrise pas mais qui leurs parlent...

风抚爱花.
风是谁 ?
风去哪儿 ?

Evidemment, je vais vous dire que c'est intraduisible. C'est surtout que le français est beaucoup plus précis et que l'on perd en ambiguité en traduisant. Sinon, ça donnerait ça :

Le vent caresse les fleurs.
Qui est le vent?
Et où va-t-il?

Il faut savoir que la dernière phrase correspond à une phrase que l'on entend partout dans la rue et qui demande où quelqu'un se dirige. L'idée de cette phrase semble être une sorte de "comment ça va?" qui n'appelle pas de réponse. le vent (风) peut aussi être un prénom. En fait, il existe une ambiguité dans le poème sur le fait que l'on parle d'une personne ou du vent personnifié... Bref, vous saisissez toute l'ampleur de ce poème qui restera probablement un des fleurons de la littérature chinoise du XXIème siècle ;-)

Sinon, il y en a un autre, intraduisible aussi, je n'essaierai d'ailleurs pas :

树在草原.

大的树,更大的山.

小的树,更小的花.

那高高的树是什么?

Bref, sinon, à part ces délicieux moments de joie littéraire, je vais goûter cette semaine au plaisir de la calligraphie. Je suis impatient, ça débute demain.

Le point noir de ce voyage semble la pollution. J'ai l'impression d'avoir une légère intoxication alimentaire permanente et parfois, du mal à respirer : c'est tout simplement incroyable. On ne sait tout simplement pas s'il faut laisser la fenêtre ouverte ou, au contraire, la laisser fermer pour améliorer les choses. Dans mes rêves les plus fous, j'avais imaginé plein de choses sur la Chine, jamais je n'avais pensé à la pollution. Tout simplement parce que je n'avais jamais imaginé qu'il existerait un endroit sur terre où l'on peut attraper un mal à la tête en marchant dans la rue. Quand je pense que je trouvais Londres polluée, ça me paraît être un bol d'air frais en montagne maintenant."

Merci cher Romook de toutes ses impressions variées... Maintenant, nous rendons l'antenne. A vous cognacq jay!