Le gouvernement anglais s'apprête à légaliser les petites maisons de passe (2 à 3 prostituées maximum) et à interdire la prostitution dans la rue, sauf dans certaines zones. L'objectionf de cette nouvelle règle est de permettre aux prostituées de travailler dans des meilleures conditions d'hygyène et d'éviter qu'elles puissent être sous l'influence de l'alcool ou de la drogue. En France, j'imagine que la même proposition déclancherait un déchaînement des associations de lutte contre l'esclavage.

Question de culture sûrement.

Romook