Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 26 août 2005

JAPON : Retour en France (J15)

Bon, ben ça y est, l'épreuve de force commence. Trouver une ligne de train qui me mènera à mon avion à l'heure en espérant que mon sac à dos ne meurt pas en route...

Après avoir suer sang et eau, je découvre une gare avec une nouvelle compagnie, une ligne pas prévue dans le manuel, mais indiquée par l'hotel. Je la prends. Pas de difficulté. Je suis à l'enregistrement 1h30 avant le départ. Je suis crevé. C'est parti. Un dernier tour sur l'ordinateur du coin pour donner les dernières news...

Trajet cool. Je mélange l'anglais avec le français, je fais des courbettes toutes les 5 minutes, le stewart me trouve ridicule. Il ne dit rien mais je le comprends. 14 jours au Japon, ça laisse des traces ;-)

Dans quelques heures, je serai dans un pays normal, avec des gens que je vais comprendre, des noms aux rues, des stations de métro avec une seule compagnie et des toilettes qui permettent de faire caca sans avoir fait 5 ans d'études pour en comprendre le fonctionnement...

Un trajet sans incident (11h30 d'avion), où j'ai expliqué à mes voisins japonais ce qui me semblait important pour leur séjour en France. Explication culinaire à l'appui. Ben oui, faut apprendre à manger avec un couteau et une fourchette aussi...

Romook, bientot français

mercredi 24 août 2005

JAPON : Dernier Jour (J14)

Pas grand chose à dire : une journée de fin de voyage presque classique. Shinkansen le matin : 3h de train. De retour à Osaka, direction hotel. Puis, chez Naoko, je récupère le Goban et fais quelques cadeaux souvenirs de dernière minute. Derniers repas en compagnie de Naoko.

Après son départ au dernier métro, je rentre à mon hotel et, sur le chemin, je découvre un bar avec 180 sortes de bières. "Grand Dolphins", voici son nom. C'est dans Osaka, à Shinsaibaishi, sortie n°6 en sortant du métro, continuez tout droit pendant 100 mètres et c'est sur le trottoir de gauche. Mes deux dernières boissons de la soirée : une gueuze et une chimay bleue, accompagnées d'une portion de frites mayonnaise!

Demain, c'est le grand retour. Content de rentrer dans un pays civilisé où on comprend le fonctionnement d'une cabine télphonique, d'une ligne de train, où les rues ont des noms et les maisons des numéros... Triste de quitter un pays aussi contrasté qu'accueillant, malgré les nombreux obstacles que la langue dresse.

Romook, sur le retour

mardi 23 août 2005

JAPON : TOKYO (J13)

Aujourd'hui, la journée a commencé par essayer de trouver l'anglaise. Ben oui... Pas prévu d'heure pour ce soir, pas son nom, pas son numéro de chambre. Bref, ça commence mal. Je vais à la réception du Ryokan. Je leur demande s'ils peuvent transmettre un message à une londonienne. Après quelques recherches, ils me disent qu'il n'y a personne en provenance de Londres, et donc qu'ils ne trouvent pas la chambre...

Me voici donc parti pour Tokyo à la recherche de l'hôtel OKURA pour voir la cérémonie du Thé. Uniquement sur réservation. Je le sais, mais évidemment, je ne réserve pas car je ne sais pas à quelle heure j'y arriverai. Tout peut arriver, y a des changements de ligne de trains, de métro... En fait, je me retrouve rapidement dans le bon quartier, mais je cherche à faire beaucoup de photo, ce qui me prend pas mal de temps.

Une fois à l'hôtel, je découvre un palace immense. 4 restaurants, 2 bars. Des couloirs de 5 mètres de large, une moquette de la même épaisseur que ma couette... Bref, TRES GRAND STANDING. J'arrive avec mon petit sac à dos Asics, mes sandales et mon pantacourt. La grande classe :-))

Evidemment, on m'annonce que la cérémonie du thé ne se fait pas entre midi et que la personne qui gère ça est partie déjeuner. Me voici donc moi-même parti déjeuner. Puisque le ridicule ne tue pas, je pousse le vice à aller manger dans le restaurant japonais de l'hôtel. Je compte bien évidemment sur ma connaissance des bons usages japonais pour faire oublier mon déguisement de touriste américain, ayant oublié sa casquette (bon, elle est dans mon sac, mais je n'oserai pas la mettre)... Repas délicieux. Je mange à côté de deux mamies, très soucieuses de ma manière de manger. Ça doit les satisfaire car elles finissent par m'offrir un bol de riz. Je leur adresse donc de grands remerciements par courbette puis fini mon (leur) bol de riz.

De retour à la réception, on m'annonce qu'il n'y a pas de cérémonie du thé possible pour moi ce jour. La dame de l'accueil, très gentille, se débrouille et me trouve une autre cérémonie du thé à l'Imperial Hotel. J'y vais en taxi.

Imperial Hotel. Un standing au-dessus du précédent hôtel. Obligé de demander mon chemin pour trouver les ascenseurs, etc... IMMENSE. Là, j'observe la cérémonie du thé. A voir et goûter une fois.

Ensuite, direction le Kabuka za Theatre pour aller chercher une place. Je ne suis pas du tout fan de Tokyo. Je pense que j'aurai mieux fait de rester à Kyoto qui correspond plus à mon tempérament. Je traverse le quartier Ginza qui est le quartier chic. Que dire ? Ce sont des belles boutiques, sans grand intérêt à mon sens. Question de goût. Tokyo n'a aucun charme à mon avis. C'est une grande ville pleine de buildings.

Je passe une petite heure dans un café à observer la ville en attendant le début de la pièce dans un café. Ensuite, je commence à faire la queue pour acheter mon billet pour aller au Théatre. Je rencontre une mexicaine qui a passé un an en France. On parle en français de nos impressions du Chiapas, au sud du Mexique...

Après avoir pris place dans la salle de théâtre, je fais la connaissance d'une jeune japonaise qui m'explique en anglais le fonctionnement de la pièce. Pour la remercier, nous allons prendre un verre dans un bar juste à côté. Discussion sur l'art. Je prends congé d'elle et me rends au Ryokan pour retrouver la londonienne dont je n'ai évidement aucune nouvelle.

Je suis sur Msn avec mon ami Julio qui me donne l'idée de demander s'ils n'ont pas une anglaise dans le Ryokan. Question évidemment idiote, puisque s'il n'y a pas de londonnienne, il n'y a pas de raison qu'il y ait d'anglaise. Et ben si, on me donne son nom, son numéro de chambre. Et oui, les japonais de la réception pensaient que London était le pays de résidence de cette jeune femme, c'est pour ça qu'ils ne trouvaient pas. Je vous laisse apprécier :-)

Après avoir retrouvé Clara dans sa chambre, nous allons dans un restaurant à Sushi où nous rencontrons un couple d'italiens fort sympathiques. Après quelques bières et autres vins japonais, ayant enterré tout le monde, nous sommes rentrés à l'hôtel pour un repos bien mérité. Chacun dans sa chambre.

Demain, retour à Osaka : le sac n'est pas réparable.

Romook, Tokyo, in the pocket!

dimanche 21 août 2005

JAPON : Tokyo (J12)

Mon sac a dos m'a lache... Il est craque definitivement. Ce petit malheur m'a permis de rencontrer une londonienne dans mon hotel. Comme quoi, "A chaque chose malheur est bon". Demain soir, je dine avec elle. Ca me changera des longs journees seuls a essayer de trouver le nom anglais des stations de metro de Tokyo...

Ce matin, visite au TIC. C'est indispensable pour les touristes au Japon. Y a des cartes de la ville et meme des depliants en francais! Bref, genial. Demain je vais aller au theatre traditionnel japonais. Ca va etre cool.

Aujourd'hui, je me suis promener une partie de la matinee autour du jardin du Palais Imperiale en vue de chercher un petit plat a manger. Je n'ai rien trouve! J'ai atterri dans lemusee d'art moderne ou j'ai vu une exposition sur le cubisme en Asie. C'etait tres bien MAIS je ne suis pas sur que les musee asiatique sache ce qu'est le cubisme. Beaucoup de peinture reproduisant des styles de cubistes, mais sans l'element essentiel, la deformation et le depliage des objets en trois dimensions sur un plan... J'ai fait quelques photos tres interressantes a mon sens. Un artiste chinois qui m'a paru etre interessant et original : Qu Leilei.

Ensuite, retour au Ryokan pour diner. J'avoue que je suis trop fatigue pour ressortir boire un coup en ville. Et puis tout seul, ca a moins de charme, il faut bien reconnaitre...

samedi 20 août 2005

JAPON : Arrivee a Tokyo (J11)

Je suis arrive en Shinkansen a Tokyo sans encombre... Le shinkansen, c'est le tgv japonais... Tres silencieux, avec hotesse a bord qui servent des rafraichissements.... comm dans les avions. Fort de mon experience seul a Kyoto, j'ai aborde Tokyo sereinement.

D'ailleurs, un opubli de mon sac contenant appareil photo et compagnie, là où on prend les tickets, m'a permis de verifier que le Japon est vraiment un pays fiable en matiere de delinquance. Quelqus minutes plus tard, les nippons ne voulaient pas toucher au sac pour me le rendre... Surement qu'il doutait de la veracite de mes propos. Bref, il etait toujours la...

Sinon, petite experience de xenophobie, discrete mais recurrente, interessante a vivre. Quand vous êtes dans le train ou le métro, les gens preferent rester debout que de se mettre à côté de vous. Ben ici, c'est moi l'étranger...

Je suis dans un hotel japonais : super. J'ai mange des shusis dans un resto a cote : on m'a fait gouter les specialites alcoolisees... Fort sympathique, avec une reduction de 10 euros sur l'addition, soit 25%... Vive le japon...

Gros bisous

Romook

Shinkansen and Tokyo (J11)

Dans quelques minutes, je vais prendre le shinkansen, qui est le tgv nippon, pour Tokyo. Mon sac a dos a l'intention de me lacher avant la fin du voyage, c'est evident. J'ai trois heures de trian. Ici, il fait nuit a 18 h... J'arriverai donc la nuit, dans le systeme de metro et de train qui est le pire du monde... Une compagnie differente par ligne de train et de metro... Obligation d'acheter differents tickets, meme entre les correspondances. J'espere juste que j'arriverai a avoir un plan complet de la ville en anglais sur place... Big surprise. Comme m'a dit hier soir Naoko - sans malice ni ironie puisque cela n'existe pas au Japon - "Enjoy Tokyo!" Ouais, ben on va voir...

Romook, traversee du japon tout seul : meme pas peur!

JAPON : Visite de Kyoto a velo (J10)

Aujourd'hui, retour a Kyoto... Visite du temple Toji. Puis traversee de Kyoto a velo comme un autochtone pour rallier les temples que je veux voir, qui sont parmi les plus beaux jardins zen du Japon... 1h15 de velo!!! Et sans trainer, ni se tromper! Cette ville est immense! On a tout le temps envie de s'arreter pour prendre une photo: meme pas le temps. J'ai visite le temple de Ninnaji et le temple Ryonji avec son jardin de pierre si particulier (15 pierres mais quelque soit l'endroit on ne peut en voir que 14 a la fois). En revanche, tres difficile de prendre des photos. L'ambiance qui regne est tres particuliere et independante de l'image que l'on en a.. On verra. Par ailleurs, il faudrait de tres grand angles car avec un 28 mm, on n'a jamais assez de recul pour prendre les choses.. Il manque parfois pas grand chose, mais bon... Avis aux prochains visiteurs du Japon, prevoyez des grands angles!

Tres belle journee qui s'est deroulee comme si j'etais japonais... Velo sur les trottoirs, un peu sur les routes aussi... Peut etre pas une tres bonne idee d'ailleurs aux heures de pointe, mais je n'avais pas le temps de faire autrement. Je devais rendre mon velo a 18h et je suis parti du temple Ryoanji a 17h15. J'avais mis une 1h15 pour aller au temple ninnaji qui etait plus proche... Par moment, ca me donnait l'impression de rouler en velo sur le peripherique parisien.

Aujourd'hui, une seule idee en tete : ca vaut vraiment le coup de voir Tokyo alors qu'il reste tellement de chose a voir a Kyoto ? Rappelons que Kyoto est l'ancienne capitale du Japon et que tous les guides touristiques sont unanimes, les plus beles choses sont a Kyoto. Mais bon Tokyo (on remarquera le verlant, mais bon qui n'existe que dans notre langue car ce ne sont pas les memes sonorites en japonais...) est l'autre face du japon. Une ville de 15 millions d'habitants repartis sur plus de 2000 km2, ca se visite...

Romook, kyoto's dream

vendredi 19 août 2005

JAPON : reflexion sur la securite des personnes

Et bien voila, mon ami est retourne en France et je suis seul au Japon. Rassurons tout de suite les personnes qui ne connaissent pas ce pays. Nulle part vous ne voyez de policier... Je suis donc dans un pays ou la securite devrait faire fremir un europeen. Ben oui, sauf que ce pays est extrement securise. Je ne comprends pas pourquoi mais j'ai comme la sensation que l'on ne peut pas se faire agresser ou voler quoi que ce soit. Incroyable! Exemple : Les velos ne sont pas attaches: personne ne les vole. Autre exemple : vous laissez un objet quelque part (par oubli bien sur)... Personne n'y touchera. Bref, c'est vraiment etonnant. Les japonais sont pret a se mettre en quatre a priori pour vous indiquer le chemion, meme s'ils ne parlent pas un mot d'anglais.

Bref, c'est genial et aucune inquietude a avoir pour moi. Je pense qu'une femme seule peut traverser le Japon sans souci. Je n'ai jamais connu un tel sentiment de securite, sauf au fond de mon lit le soir quand je me couche chez moi ;-)

Ici, RAS. Tout va bien.

Romook, sociologue nippon

JAPON : Kyoto and Kobe (J9)

Aujourd'hui, j'ai recupere ma montre a Kyoto. 10 kilometres a pieds, ca use, ca use... Ensuite, retour a Osaka pour rencontrer Naoko et discuter de notre voyage a Tokyo. Mauvaise nouvelle : elle ne m'accompagne plus. Je suis vraiment perturbe. Nous allons manger sensemble puis debarasser des affaires ensemble. Soiree a Kobe dans un resto chinois (rien a voir avec les plats que l'on trouve en France!!). Puis, nous allons dans un bar de jazz... Ambiance nouvelle orlean. Vraiment rigolo comme ambiance. J'ai demande le "koln concert" de Keith Jarret et je l'ai ecoute... Incroyable. Ce moment, avec une guiness pression tres bien servie, avait quelque chose de surrealiste... Finalement une tres bonne journee!!

Romook, no problem

mercredi 17 août 2005

JAPON : Kyoto (J6)

Et ca y est, l'ancienne capitale du Japon se decouvre sous mes yeux... Une grande ville, avec des building modernes et des maisons pittoresques... entre lesquelles on peut voir des temples. Visite du pavillon d'or (meme pas vrai, ca doit simplement etre feuillete...) et rencontre avec Naoko. L'ensemble est charmant, au milieu d'un jardin au style extrement reposant. La communication est en anglais, mais ca va. Ensuite, repas japonais, comme tous les jours. Mon ami m'abandonne dans Kyoto avec Naoko, prelude de ce que sera Tokyo. Viste d'un temple perdu dans la nature, surplombant la ville et, apres, promenade dans les vieilles rues... Salon de the typiquement japonais et discussion philosophico-culturelle (in english of course!). La decouverte de l'autre est toujours enrichissante. Nous avons dine ensemble a Kyoto puis retour a la maison... Gros dodo apres une tres belle journee. J'ai une amie supplementaire, ca me rassure dans ce pays... Mais bon, on va voir la suite, comme elle m'a dit "I will send you a mail tomorrow for you have mine." Wait and See...

Romook

JAPON: Osaka castle & Kyoto (J8)

Seance marche a pieds aujourd'hui... Au moins trente kilometres. Plusieurs heures de marche non-stop, enchainees les unes derriere les autres. Le chateau d'Osaka est interessant et se trouve au milieu d'un beau petit coin de verdure qui manque cruellement dans cette ville. Mon idee : en profiter pour aller courir la si j'ai le temps. Apres c'etait la chasse au Tresor a Kyoto... La situation est simple : la cinquieme ville du japon, 1 500 000 d'habitants, un reseau de bus et de metro inextricable et tout en japonais. Dans ce dedale immense, imaginez qu'il y a plus de 1000 temples. Vous en avez visite un sans savoir son nom et avez oublie votre montre dans un des nombreux salons de the qui borde ce temple. Votre mission : retrouver la montre.

Si vous acceptez cette mission, vous n'aurez pas le temps de manger, de surfer sur internet. Une seule consigne : demerdez vous!

mardi 16 août 2005

JAPON : Supermarche High Tech (J5 apres midi)

Hello,

Visite d'un supermarche en materiel hifi, electromenager, ordinateur... Que dire ? C'est grand et c'est petit. Grand le magasin, petits les appareils... Les japonais ont ils le souci de la miniaturisation a cause de leur taille ?

En tout cas, nos magasins francais semblent etre une plaisanterie a cote de ce magasin...

Romook, ethnologue en hi-fi, electromenager et informatique

JAPON : Decadence d'une japonaise (J5 suite et fin)

Cet apres midi, on a bu un peu de biere en sortant de chez le medecin... Avec la petite amie japonaise de mon ami. Que de rire! Celle-ci ne tient pas beaucoup l'alcool et le sait, portant elle joue le jeu et a bu 1,5 litre de biere... C'etait le fete dans ses yeux ;-)

Dans le restaurant aussi. Surtut que nous avons recommande une seconde biere, qu'elle a bu quasi en solo, d'une contenance de 800 ml. A priori, le personnel n'avait jamais vu une japonaise boire seule une biere d'une aussi grande quatite... Nous trinquions tous ensemble a sa sante et a "Munich" en degustant nos coupettes de sauce de soja...

Evidemment, nous avons entonne quelques chansons du carnaval de Dunkerque qui n'etaient pas du tout decales dans cet endroit...

Bref, elle s'est bien pretee au jeu malgre son appartenance au Japon et a sa culture de la face. Beau Defi releve par Eiko qui a du se soutenir aux bras des deux camarades qui l'accompagnaient...

Apres je suis reste seul un moment, puis suis alle manger avant de rentrer tranquillement.

Pas d'inquietude, les meilleurs moments se trouvent sur la video du voyage que vous pourrez acquerir des sa sortie au retour du voyage. Le prix n'est pas encore determine puisqu'il servira a compenser les frais de deplacements et de realisation du film... Un special "Hot Video" est en cours de realisation avec les autochtones qui acceptent de faire la visite des "love hotels"

Romook, specialiste en tsunami de houblon

JAPON : A l'hotel ! (J7)

10h30

Aujourd'hui, je vais a mon hotel seul. C'est la grande aventure... J'ai repere la ligne de metro, je sais comment aller a la station, il ne devrait pas y en avoir pour longtemps. Mon ami a un rendez vous a Kobe. Apres, le plus dur pour moi sera de trouver l'hotel dans le dedale des rues.

12h

Changement de programme

Mon ami m'a propose de venir avec lui a Kobe chercher son ami: il est certain que ce dernier va nous aider a trouver mon hotel car il connait bien shinsaibaishi (le quartier de mon hotel).

13h

Arrivee a Kobe. L'ami japonais n'a aucune envie de venir a Osaka. Bref, on va manger ensemble. Ca sent le plan foireux. On va dans Chinatown de Kobe. C'est tres different du reste de la ville. On est dans un autre univers culturel, c'est certain. Comme j'ai rendez vous avec Naoko pour la soiree, on est oblige de repartir assez vite. Visite eclair, satisfaisante pour aucune des trois personnes presentes je pense.

14h30

Arrivee a Osaka, mon sac a dos qui doit peser 20 kilos a une sangle qui lache. Je dois faire quelques courses. J'essaie de trouver de quoi reparer la sangle. A priori, pas a Yodobashi Umeda (grand centre commercial). Apres achete une nouvelle paire de chaussure, nous voici en route pour l'hotel...

16h

Nous somes dans l'hotel. J'arrievrai probablement en retard au rendez vous avec Naoko... Ca m'enerve car c'est une marque d'impolitesse tres importante dans ce pays ou les conventions sociales sont reines. Mais bon, j'ai mon hotel tout va bien.

17h10

Je trouve Naoko. Elle m'emmene en voiture chez elle. On discute du voyage a Tokyo et de ces modalites. On arrive chez elle. C'est une maison traditionnelle, comme on voit dans les magazines, tres depouille, avec tatami et tout, et tout... Sa mere me trouve fort sympathique et m'invite a diner le soir. Yeah! Je suis super content et j'accepte l'invitation. En allant faire les courses, Naoko m'apprend que je peux rester dormir la plus tard si j'ai besoin. A priori, j'y passerai deux nuits si c'est possible (celle du 19 et celle du 23, veille de mon depart).

Excellent diner. Nous avons discute de la situation de la France apres le referendum et autres specialites francaises... Retour le soir l'hotel assez tard. J'ai compris le fonctionnement du telephone, quel bonheur!

C'etait au bon moment puisque ma maman m'apprenait qu'il y avait eu un tremblement de terre a Kyoto dans le nord du Japon. Sauf que Kyoto c'est au sud... De toute facon, je l'ai meme pas vu, pfffffffff....... Pas drole...

Romook

dimanche 14 août 2005

JAPON : Soiree Video Games (J4, suite et fin)

Comment ne pas parler des jeux videos au Japon? Bon, on est pour, on est contre, d'accord ou pas d'accord : ici, tout le monde y vient. En sortant du travail ou avec des amis, on rencontre des japonais de tous les ages... De tous? Ben non, en fait, je n'ai vu que des personnes de plus de 20 ans dans cet etablissement... on a bien ri et bien joue. Evidemment, il y a des classiques (Voitures, bagarre ou jeux de guerre). Mais on y trouve aussi des jeux etranges comme le jeu de "tambour" (on tape sur un tambour, ce qui rythme une musique, en detruisant des petits bonshomme) ou celui de la guitare (meme genre, mais uniquement tourne vers la musique).

Certains d'entre eux y vivent la une grande partie de leur vie car ils viennent avec des cartes memoires qui leur permettent de conserver le resultat de leurs exploits passes. Ils achetent des cartes magnetiques qui leur permettent d'ajouter des options a leur jeu. Etonnament, en face des jeux videos, il existe souvent une grande salle tres bruyantes ou les japonais vennent en masse jouer de l'argent. Ca ressemble a nos machines a sous. Ca connait un tres grand succes. Toujours plein, du matin jusqu'au soir...

On decouvre ces endroits dans des rues commerciales (et non pas commercantes) qui se situent toujours entre deux immeubles. A Osaka, dans ces rues, on trouve un magasin pour deux restaurants. Ces rues sont couvertes : il y fait toujours nuit. Tout est climatise. En fait, le soleil se couche a 18h environ. Comme tout se passe dans des galeries, on a toujours l'impression de vivre la nuit. Ou le jour, car lorsqu'on prend le train a 23h, il n'est pas rare de rencontrer des personnes qui sortent de leur travail. En fait, le Japon est toujours eveille. Ca trepide de vie tout le temps. On a du mal a y retrouver le calme et la quietude du bouddhisme zen vante dans nos livres occidentaux.

Y a-t-il une specificite qui est propre a l'Asie? Hormis le fait de manger avec des baguettes et que le paysage des autochtones soit jaune en quasi-exclusivite, rien ne diferencie ce pays d'un autre pays industrialise... Ce n'est pas decevant, mais ca contraste profondement avec l'image que l'on peut se faire de l'Asie lorsqu'on la voit en Europe... Il faut aussi remarquer que, pour le japonais, le Japon ne fait pas partie de l'Asie. Et non, il est le Japon. C'est un decoupage geographique binaire avant tout : le Japon et le reste du monde, qui lui meme se subdivise ensuite...

Bon, demain, lever tot pour aller a Kyoto.

A bientot

Romook

JAPON : Pas Kyoto (J5: matin)

Pas de Kyoto aujourd'hui car mon ami a du aller chez le medecin

Tout va bien pour lui. J'en ai profite pour decouvrir les joies du Japon ou l'on achete une enveloppe pour des cartes postales et ou on cherche un bureau de poste pour envoyer quelques cqrtes postales... Etant precise que le japonais est une langue n'ayant rien de commun avec l'anglais ou le francais, mais pas non plus avec le chinois... Seul, sans interprete, je me suis retrouve a demander mon chemin en direction de la poste, avec un plan tres bien dessine par un japonais, qui avait eu la cpourtoisie de m'ecrire le tout en japonais, au plus grand bonheur des japonais desespere de ne pas comprendre l'anglais (ou mon anglais...). Fier d'avoir appris un nouveau mot, j'enoncais glorieusement mon "Awaza" pour demander la poste. Et enfin arrive le moment ou je me suis retrouve dans une station de metro pour trouver "Awaza"

La, je me suis apercu que AWAZA, c'etait le nom de cette station et que le plan qui m'avait ete fourni ne la donnait que comme indication complementaire... Bref, apres avoir trouve la poste et rencontre une postiere fort devouee, je suis retourne jusqu'a la clinique retrouver mon ami, et en metro cette fois, ceci me paraissant plus simple... Tellement que j'ai pu corrige un japonais qui en voulant m'aider s'etait trompe de direction.. Apres s'etre rendu compte de son erreur, il n'arretait plus de rire en me disant "American...american..."> J'avais beau m'egosiller : "French! France!" Il continuaitquand meme... Aucun savoir vivre, ces japonais

J'ai fini par retrouver mon ami, environ 1h45 apres l'avoir quitte, qui commencait a s'inquieter...

Bah, c'est pas ma faute, j'connais pas bien Osaka...

Romook, aventurier des temps modernes

samedi 13 août 2005

JAPON : Bouddha geant, J4

Toujours des news palpipantes de mes aventures au Japon...

Hier, visite du plus grand temple bouddhiste du Japon... Certainement l'un des plus anciens... Le Bouddha dans le temple mesure trente metres de haut. Dans l'un des pilones soutenant cet edifice extremement grand, un trou est perce, dans lequel les enfants s'amusent a passer (il est tres etroits). Eiko, la petite amie de mon ami, menue comme une asiatique, ne voulait pas y aller... Surement, encore une fois, le concept de la face qui etait en jeu. Qu'est-ce donc que cette nouvelle idee ?

Eh bien, au Japon, il est extremement important de rester dans le moule et de ne pas perdre la face, quelque soit la circonstance... Des lors, on ne contredit pas son interlocuteur pour ne pas lui faire perdre la face en public. En l'occurence, dans cette situation, ce n'est pas la timidite qui etait en jeu, mais bien cette idee (dont j'ai oublie le nom en japonais). Je me suis donc agenouiller et suis entre dans ce trou tres mince. Finalement au prix de quelques contorsions, j'y suis arrive. Je vivrai vieux, puisque la legende veut que ceux qui reussissent a le traverser vivent vieux. Ben, vous n'etes pas sorti de l'auberge Du coup, elle y est allee. Elle vivra vieille aussi. Je ne sais pas si c'est ce qu'il faut souhaiter a une femme, l'apparence ayant l'air d'avoir tellement d'importance, quelque soit les cultures.

De toute facon, les racines de ce fait sont hormonales, je pense, et vouloir y contrevenir, c'est mettre en peril l'harmonie du monde, quoiqu'en disent quelques ecervelees feministes. Ce n'est pas l'intellect qui fonde le monde, mais nos comportements. Et c'est par une application intellectuelle repetee qu'ils ont ete decouvert et mis en place par notre esprit. Ainsi, si certaines femmes ont l'extreme mauvais gout de choisir de ne pas soigner leur apparence, c'est bien par incomprehension complete des comportements humains et non pas par une reflexion profonde sur la liberte et l'evolution du monde. Bref. C'est un autre debat.

Romook, militant des droits de l'homme

vendredi 12 août 2005

Harmonie sociale

L'humanite et la delicatesse sont les fondations sur lesquels se construit l'harmonie sociale, me semble-t-il... L'egoisme est le seisme qui les fissure...

Reflexion inspiree de l'Asie?

Romook, asiatique mais pas pour de bon encore

Japon : Jour 2 et 3

Premier reveil au Japon : petit dejeuner francais. Mon ami a un entretien d'embauche, il m'abandonne donc. Je pars me promener seul, decouvre un lieu fantastiaque dans lequel j'imagine manger mon repas, mais les moustiques ont vite chasser mes illusions de quietudes en me rappelant que j'en etais un pour eux...

Apres avoir fait quelques achats, on s'apercoit que la solitude est un sentiment qui peut naitre au sein de la foule. En effet, ne parlant pas le japonais, je suis dans l'impossibilite Absolu de communiquer avec les autochtones. Ne sachant pas parler le francais, et encore moins l'anglais ou le chinois ou le polonais, je leur rend la pareil en les empechant de communiquer avec moi. Alors, que faire ?

Faites comme moi, adoptez un ami rompu aux usages locaux et a la langue du coin

Finalement, c'est facile, non ?

Lorsqu'il est rentre (satisfait) de son entretien, nous sommes partis dans un restaurant japonais a Osaka. Genial! Le principe : on mange a volonte pendant une heure et demi et on fait cuire ses propres plats soi-meme. Bref, aussi convivial qu'a la maison! Cool, les restaurant

Apres, specialite japonaise (?), Karaoke.

On a tellement ri (video a venir) qu'on en a loupe le train... Finalement, on a pu arriver a bon port, non sans avoir goute avec truculence, le sens du drame vecu par les japonais (PAF le chien -> Larme, "Vous n'avez plus de train? Ah? Ben, bonne nuit alors...").

Ce matim, lever relativement tot pour aller visiter le chateau d'HIMEJI. Superbe. Rencontre avec un canadien, Ken, avec lequel nous sommes alle au restaurant. Nous avons bien ri encore.

Si on resume, trois jours que je suis la, que des bons moments et des eclats de rire, y a la monotonie qui guette, c'est sur...

Romook, en deplacement nippon

jeudi 11 août 2005

Japon : Premier jour

Il fait chaud et humide. Un vrai regal! Mon ami m'a accueilli a l'aeroport avec son amie Eko. Retour jusqu'au lieu ou je vais dormir (bus + train, duree un peu plus d'une heure). On a traverse Osaka et Kobe. Le beton alterne avec des temples ayant de tres beaux jardins.

Il y a des velos partout, qui circulent sur les trottoirs. L'air conditionne est present aussi partout. Ca m'etonnerait que j'arrive a echapper a un mal de gorge. Petite consideration pratique, mais les voyages, c'est aussi des remarques un peu bebetes que l'on peut se faire chez soi. Ce n'est pas parce que l'on est ailleurs que l'on est different...

Le voyage en avion s'est tres bien deroule et n'a pas ete aussi penible que je l'imaginais malgre le temp de trajet (12h15!!). Evidemment, hier soir et dans la journee, j'etais tres fatigue. Le decalage horaire est enorme (7h de moins que la france, quand il est 10h ici (japon), il est trois heures du matin chez vous (France)) et je n'ai pas ete me reposer pour eviter d'avoir encore plus de mal a m'y habituer. Ce matin, reveil a 7h, sans probleme. Je suis en forme.

La premiere journee ? Depot du sac + douche le matin. Dejeuner au cassoulet et au saucisson ( petit bonheur des expatries, he he) en compagnie de Eiko qui goutait pour la premiere fois la cuisine francaise. Discussion sur la culture japonaise et leur etat d'esprit, puis parties de Go... Enfin, j'ai vu un film en Chinois ( Hero) ou j'ai compris quelques phrases.

La famille a cuisine de la cuisine japonaise... C'etait tres bon... Repas tres drole ou l'on s'est echange des vannes un peu dans tous les sens... Pas de susceptibilite particuliere, contrairement a ce qui etait ecrit dans les guides. Je pense que la personnalite de mon ami et de sa presence depuis presqu'un an doit y etre pour beaucoup. Bref, une excellente soiree.

A noter - comme quoi la nature a le sens de l'humour- l'accueil reserve au touriste que je suis par les nuages japonais... En effet, du bus qui m'emmenait loin de l'aeroport, par la fenetre, un beau champignon s'elevait dans les airs... Bien entendu, je l'ai photographie ;-) Esperons que l'on verra cette curiosite sur la photo... Ce n'est pas tous les jours que l'on peut photographier un champignon dans les airs japonais. Un hommage de la nature au bicentenaire d'Hiroshima surement..

Sur ces derniers mots, je vous souhaite une bonne journee et vais courir vers la mienne ;-)

Romook

PS : special dedicace a mon ami dont je parle peu mais dont la presence m'apparait tout aussi magique que l'est sa pietre prestation au Go hier soir ;-)

JAPAN : High tech Country

Et bien voilq je suis qu pqys des ordinqteurs high tech... Du coup, n'qwew pqs d'inauietude, je pourrqis donner des nezs regulierelent... Qh, juste un detqil : ici pqs de clqvier qwerty lqis qwerty q lq plqce... Fqut juste aue je l'hqbitue....

Romook

dimanche 7 août 2005

Japon : J - 2

Le plan du voyage est fait. Je sais où je suis et avec qui je suis, à quel moment. Les incertitudes sont levées pour la plupart. La sérénité apparaît, ce qui semble plutôt en accord avec le pays du soleil levant.

Petit plan de parcours :

Du 9/08 au 17/08 : MEFU

(je crois que c'est le nom de la ville, logement chez l'habitant, dans une famille)

Du 17/8 au 19/8 : OSAKA

Du 19/8 au 23/8 : TOKYO

Du 23/8 au 25/8 : OSAKA

A partir de ces points stratégiques, visites prévues vers KOBE, KYOTO. Je vais principalement rester dans le Kansai, qui est la partie la plus jolie à visiiter paraît-il, même si je n'aurais pas l'occasion de visiter les autres îles.

Je compte évidemment sur mon ami pour qu'il trouve un travail sur place et que ce la me donne l'excuse nécessaire pour retourner au Japon le cas échéant ;-)

A charge de revanche pour la Chine.

Romook, frétillant

PS : mon chinois progresse bien, mais cela, j'imagine que tout le monde s'en fout. Pour un peu, j'entends même les mauvaises langues se demander pourquoi j'en parle alors que je vais au Japon. Cherchez l'erreur ;-)

jeudi 4 août 2005

Japon : J - 5

Bon, je sais quand j'arrive... Je sais quand je repars... Je ne sais pas où je vais, mais je sais avec qui. Je ne sais pas combien d'argent j'auurais sur place, ni combien ça coûte. Je ne sais pas combien de nuits d'hôtel, ni où et comment je vais les trouver.

Je compte sur mon Sloy et Naoko. Terrible d'être aussi dépendant des gens. Voici donc la mise à l'épreuve de ce en quoi je crois : la confiance.

Mes amis sont le reflet de la confiance que je peux leur porter.

Quand je serai au Japon : je mettrai à jour le blog qui sera le seul moyen de communiquer avec l'extérieur et la France (pas de téléphone portable, mon prolongement biologique et psychologique!!). C'est une grande aventuree intérieure pour moi. Je suis très content de la vivre

Romook, pression - 5

lundi 1 août 2005

Mariage

Etre bien habillé à un mariage, c'est une question de respect face à la cérémonie et les mariés...

Romook