Dans la paleur lunaire nocturne,
Mon regard s'abîme à discerner
Entre les méandres de la brume
L'esquisse de ton visage se dessiner...
Mon attente, chaque jour, à chaque moment,
Plus pressante, plus prenante...
Où es-tu, belle et douce amante ?
Où es-tu, objet de mes tourments ?
Quand viendras-tu me rejoindre
Du creux de la nuit au petit matin
Pour enfin voir, à l'horizon, le soleil poindre
Sur ma vie ensoleillée par ce nouveau chemin ?
Je suivrai ton sillon et épouserait tes désirs,
Les chemins de traverse, toutes tes courbes,
Pour te rejoindre au creux de ton plaisir
Et vivre, te sentir vivre, même s'il faut devenir fourbe...
Emmènes moi vers tes pays imaginaires
Où personne n'est jamais allé
Et je te guiderai vers ma mer
Avec ses rivages sauvages et dorées.
Avec lenteur, dans un rêve, tu t'installeras,
Et chaque minute, chaque instant coulera
En transformant la vie en félicité,
Mon esprit te transformant en fée.

Romook