Chères ministres, chers ministres,

J'en appelle à votre bon sens et à votre soutien le plus inconditionnelle,

Vous qui avez vécu dans ce havre de paix que constitue la Mo Am'Gambie, qui avez participé à la mise en place de la première pancarte "Mo Am'Gambie", avez visité un véritable repère de mo am'gambs (centre commercial Auchan Louvroil), qui m'avez proclamé Empereur lors d'une soirée qui a été consacrée dans la constitution de Mo Am'Gambie,

Ne vous laissez pas détourner de votre devoir de Ministre, charge librement acceptée par chacune et chacun d'entre vous, avec un enthousiasme à faire pleurer votre Empereur.

Qu'est-ce donc que ces merdeux de terroristes qui veulent libérer une Mo Am'Gambie dont ils ne connaissent ni le charme, ni la douceur de vie, ni l'obésité et l'alcoolisme des mo am'gambs, qui n'ont aucune idée de leurs coutumes en matière de loisir (Auchan), d'éducation des jeunes enfants (inceste, droit de foutre eun'clac su'l'gif), de ce qu'est la boulette d'Avesnes, la bière des Jonquilles...

Pour une Mo Am'Gambie qui reste une vraie Mo Am'Gambie, chassons ces opposants!

L'ordre du jour du conseil des ministres sera donc complété par les mesures de rétorsion que nous devrons prendre envers ces terribles opposants sanguinaires qui menacent la paix et l'harmonie régnant en Mo Am'Gambie! Ceux-ci seront présents et auront le droit de présenter leurs arguments en défense. Si les mo am'gambs n'ont rien à dire, il n'en est pas de même des membres du gouvernements, ce qui est un droit constitutionnellement protégé comme le savez (Article 14 :

Les ministres et ambassadeurs, en revanche, ont le droit de faire toutes remarques utiles concernant les règles de Mo Am'Gambie et la personnalité du ou des empereur(s) ( empereuse(s) ).)

Nous oeuvrons pour le bien de la Mo Am'Gambie, ne l'oublions pas : Article 6

L'empereur (empereuse) choisit et nomme des ministres pour le guider dans le choix de ces décisions.

Ils exercent leur fonction de conseil auprès de l'empereur avec intégrité, respects des droits fondamentaux des mo am gambs et en vue du développement de la Mo Am'Gambie.

Il était bon de rappeler ces différents textes que les opposants, avec la mauvaise foi habituelle convenant à tout opposant, avaient "oublié".

Chères ministres, chers ministres, bien à vous

Votre Empereur

Romook Ier