En tant qu'empereur de Mo Am'Gambie, il me paraît important de signaler un article de la constitution européenne qui contrevient à l'article 13 de la constitution de Mo Am'Gambie. Faisons une simple confrontation, le résultat est édifiant :

Article 13 de la constitution de Mo Am'Gambie

"Quelque soit la situation, il est expressément rappelé que les mo am'gambs n'ont rien à dire. Bref la libre détermination des peuples ne les concerne pas."

Article II-113 : Niveau de protection (constitution UE)

"Aucune disposition de la présente Charte ne doit être interprétée comme limitant ou portant atteinte aux droits de l'homme et libertés fondamentales reconnus, dans leur champ d'application respectif, par le droit de l'Union, le droit international et les conventions internationales auxquelles sont parties l'Union, ou tous les Etats membres, et notamment la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, ainsi que par les constitutions des Etats membres."

En clair, d'un côté, on a une disposition qui a pour objectif d'interdire aux mo am'gambs de s'investir dans la vie politique de l'Empire afin de préserver leur droit fondamental à l'insouciance de leur état (article 1 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs). L'investissement politique suppose un certain degré de réflexion, qu'heureusement à ce jour ils n'ont pas. Inutile de prouver le bien-fondé d'une telle disposition, cela crève les yeux.

De l'autre côté, on a une disposition qui énonce - grosso modo - que les droits fondamentaux de la charte de la constitution européenne ne sont pas limités à ceux-ci, mais bien au contraire doivent être compris comme étant englobés dans ceux des droits de l'Homme et des autres libertés fondamentales existantes au niveau international. Si on comprend bien ce texte, on doit donc supposer qu'en plus des libertés que l'on connaît dans la constitution (parce qu'il suffit de les lire), on doit en plus se coltiner d'autres libertés! Tant de libertés me semble indécent...

Quelques unes, juste pour voir l'étendue des dégâts : Dignité humaine et droit à la vie, Droit à l'intégrité des personnes, interdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants, interdiction de l'esclavage et du travail forcé, droit à la liberté et à la sûreté, liberté de pensée, de conscience et de religion, liberté d'expression et d'information, droit à l'éducation, liberté professionnelle et droit de travailler, droit d'asile, égalité en droit, droit de l'enfant, intégration des personnes handicapées, protection en cas de licenciement injustifié, protection de l'environnement, etc... Le pire est qu'il s'agit d'une liste non-exhaustive où j'ai trié les éléments.... En fait, elle est beaucoup plus longue!

Le problème majeur qui se pose, en outre, avec cette charte (constitution UE), c'est que même si certaines de ces libertés sont déjà inscrites dans le droit français, par un effet juridique appelé "hiérarchie des normes", les Etats ne pourront pas revenir dessus. En plus, elles seront uniformisées dans l'ensemble des pays membre de l'Union européenne. Par ailleurs, il y a des libertés qui ne sont pas consacrées en France - à ma connaissance - comme le droit des personnes âgées ou le droit de se marier et droit de fonder une famille...Inutile d'aller plus en avant dans le bilan de cette situation catastrophique.

Pour faire simple, la mo am'gambie aura du mal à maintenir son particularisme culturel. Soyons respectueux du bien -être des mo am'gambs, votons "NON!" à la constitution européenne créatrice de droits et libertés, "NON!" aux Etats libertophiles.

Romook Ier, Empereur désespéré de Mo Am'Gambie