En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de prendre position publiquement pour indiquer au mo am'gamb le sens de leur vote lors du prochain référendum.

Bien que non adoptées, notre constitution et la charte des droits fondamentaux des mo am'gamb sont des textes fondateurs qui seront régulièrement adoptés dans le cours de la semaine. On peut dors et déjà y relever des incompatibilités majeurs. Le souci majeur est de préserver à la Mo Am'Gambie sa spécificité culturelle et, notamment, pour les mo am'gambs :

- leurs côtés rudes et sauvages
- leur aspect physique
- leur manque d'éducation
- leur manque d'intelligence

Il n'y a pas besoin d'aller très loin pour découvrir des incompatibilités majeurs entre les objectifs de l'Union Européenne et la Mo Am'Gambie. Dans le principe du référendum, il faut retenir l'incompatibilité avec l'article 3 de la constitution de Mo Am'Gambie qui énonce : "La souveraineté est impériale. Aucune section des mo am'gambs ne peut s'en approprier l'exercice. Aucune consultation des mo am'gamb n'est envisageable." Dès lors, instaurez un référendum est un grave danger pour la préservation de la santé mentale des mo am'gambs : ils risquent de prendre le temps de réfléchir!!!!

Or, ceci est également contraire à l'article 1 et 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs qui énoncent respectivement : "Tout mo am'gamb a le droit de vivre en toute insouciance de son état de mo am'gamb" et " tout mo am'gamb a droit au respect de son intégrité physique, notamment de son écervellement, et de sa dignité mo am'gambesque.(...)".

Pour le principe, le référendum est déjà une méthode dangereuse pour les mo am'gambs. En tant qu'empereur, je ne peux que leur conseiller de rester chez eux et de s'abstenir. Par pitié, n'allez pas aux urnes, mangez des chips et buvez de la bière à la place. Tout vote peut provoquer une prise de décision, c'est un risque de plus de devenir intelligent!! S'il vous plaît, restez sans cervelle.

Si jamais, vous êtes obligé de promener le chien de mémé et que vous rentrez par hasard près d'un bureau de vote, votez "non!". Ben oui, là encore, y a un vrai problème.L'article 8 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit :"Tout mo am'gamb peut librement s'installer en Mo Am'Gambie." Ceci doit se comprendre comme étant le territoire mo am'gambesque et rien que celui-là! En effet, sinon comment interpréter l'article 9 qui énonce : "Tout mo am'gamb peut librement s'établir en Mo Am'Gambie, en quelque lieu que ce soit, sous réserve d'avoir des voisins contigus eux-même mo am'gambs, de préférence bruyants. Ce droit ne peut être limité que pour les habitations délabrées et isolées de la civilisation française."

Or, la constitution européenne prévoit en son article I-4 : "La libre circulation des personnes, des services, des marchandises et des capitaux, ainsi que la liberté d'établissement, sont garanties par l'Union et à l'intérieur de celle-ci, conformément à la constitution. (...)" Dès lors, ceci est un facteur très contrariant pour les mo am'gmabs qui risqueraient de sortir de leur réserve. Or, il faut rappeler que "le mo am'gamb est une espèce protégée" d'après l'article 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs.

Le faire côtoyer la civilisation risquerait de lui faire perdre sa particularité et son authenticité.

Voilà, donc 2 bonnes raisons de voter "NON!" pour éviter que le mo am'gamb ne devienne intelligent.

Décision impériale d'exécution immédiate

Romook Ier