En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de m'opposer fermement à a Constitution européenne qui contient la charte des droits fondamentaux. En effet, alors que la France ne prévoit rien sur les traitements inhumains ou dégradants, bientôt, ceux-ci va pénétrer dans notre édifice juridique.

Rien que l'intitulé de l'article II - 64 de la constitution européenne est une honte : "Interdiction de la torture et des peines et des traitements inhumains ou dégradants"... Or l'article 13 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit expressément le droit à des traitements dégradants et inhumains où il est rappelé que "La dignité mo am'gambesque ne se confond pas avec la dignité humaine. Aucune action d'un mo am'gamb envers un autre ne peut être assimilé à une atteinte à la dignité mo am'gambesque. Toute personne peut se comporter avec un mo am'gamb comme il se comporte avec ses congénères." Consacrant ainsi le principe du "oeil pour oeil, dent pour dent", si cher aux civilisations primaires.

Or, introduire de l'humanité en Mo Am'Gambie aurait pour effet de provoquer l'éclosion d'un sens moral, ce qui est une première étape - même si elle est très très rudimentaire - vers un semblant de compréhension des choses, et par voie de conséquence, d'intelligence....

Est-il utile de rappeler que le mo am'gamb a un droit fondamental à l'écervellement, ce qui est de toute évidence mis en danger par cette charte. Il faut donc voter "NON" puisque la France ne protège pas ce droit et, de ce fait, n'est pas en contradiction avec le droit mo am'gambique.

Il faudrait voir à ne pas oublier où sont les vrais valeurs.

Romook Ier, Empereur de Mo Am'Gambie