Romook, ectoplasme bloguique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 9 mai 2005

L'éducation des enfants mo am'gambs menacée par la constitution européenne!

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de signaler à mes sujets mo am'gambs que la constitution européenne est extrêmement attentoire à leur méthode traditionnelle d'éducation des enfants. En effet, que peut-on lire à l'article II-84 de celle-ci? Argh! Je m'étrangle rien qu'à l'idée!

Article II-84

1. Les enfants ont droit à la protection et aux soins nécessaires à leur bien-être. Ils peuvent exprimer leur opinion librement. Celle-ci est prise en considération pour les sujets qui les concernent, en fonction de leur âge et de leur maturité.

2. Dans tous les actes relatifs aux enfants, qu'ils soient accomplis par des autorités publiques ou des institutions privées, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale.

3. Tout enfant a droit d'entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents, sauf si cela est contraire à son intérêt."

Y a de quoi s'étouffer en lisant ça! Rappelons rapidement l'article 4 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs :

"Tout parent mo am'gamb peut librement utiliser le droit de foutre eun'clac su'l'gif pour éduquer ses jeunes enfants. (...)"

Avec la constitution européenne, c'est ce droit pur et simple qui risque d'être remis en question. En effet, il est de pratique courante chez les mo am'gambs de frapper d'abord et de vérifier ensuite si l'clac ell'éto justifié... Si l'enfant pleure, il en prend une seconde pour qui sache bien pourquoi il pleure. C'est comme ça que l'on forme de vrai et beau mo am'gamb qui éduqueront eux-même de la même façon leurs propres enfants ensuite. Faire disparaître cette méthode ancestrale d'éducation, c'est tout simplement permettre aux enfants de devenir intelligent et d'en faire des citoyens intégrés dans le société de demain... C'est-à-dire l'Europe ou, à une moins grande échelle, la France. Ceci est intolérable. La Mo Am'Gambie risque purement et simplement de disparaître. Mobilisons nous pour le "NON!" l'emporte. Dîtes NON à l'extinction des débiles!

Romook Ier, empereur de Mo Am'Gambie

Le droit à la santé des mo am'gambs est mis en péril par la constitution UE!

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, soucieux de l'intérêt des mo am'gambs, je dois une fois encore inciter à voter "NON! NON! NON !" à la constitution européenne (utilisez plusieurs bulletins dans la même enveloppe pour bien manifester le taux de votre mécontentement).

L'article II-95 de la future constitution européenne énonce : "Toute personne a le droit d'accéder à la prévention en matière de santé et de bénéficier de soins médicaux dans les conditions établies par les législations et pratiques nationales. (...)"

C'est honteux, c'est avec des textes comme celui-là que la Mo Am'Gambie va disparaître! Rappelons juste le droit à la santé, article 5 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs où l'on peut lire : "Tout mo am'gamb peut librement consommer des produits naturels tendant à la conservation de son alcoolisme et de son obésité".

Si on admet la prévention, c'est la fin assurée de la Mo Am'Gambie.

N'oublions pas, pour la sauvegarde des maladies classiques de la Mo Am'Gambie, votons tous ensemble "NON!" à la constitution européenne.

Faudrait vraiment avoir quelque chose dans la cervelle pour dire OUI.

Ce n'est pas le cas de la Mo Am'Gambie. Restons unis face à l'adversité. Soyons con, mais tous ensemble.

Romook Ier, Empereur de la Mo Am'Gambie

La Mo Am'Gambie dit "NON!" à la constitution UE

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de prendre position publiquement pour indiquer au mo am'gamb le sens de leur vote lors du prochain référendum.

Bien que non adoptées, notre constitution et la charte des droits fondamentaux des mo am'gamb sont des textes fondateurs qui seront régulièrement adoptés dans le cours de la semaine. On peut dors et déjà y relever des incompatibilités majeurs. Le souci majeur est de préserver à la Mo Am'Gambie sa spécificité culturelle et, notamment, pour les mo am'gambs :

- leurs côtés rudes et sauvages
- leur aspect physique
- leur manque d'éducation
- leur manque d'intelligence

Il n'y a pas besoin d'aller très loin pour découvrir des incompatibilités majeurs entre les objectifs de l'Union Européenne et la Mo Am'Gambie. Dans le principe du référendum, il faut retenir l'incompatibilité avec l'article 3 de la constitution de Mo Am'Gambie qui énonce : "La souveraineté est impériale. Aucune section des mo am'gambs ne peut s'en approprier l'exercice. Aucune consultation des mo am'gamb n'est envisageable." Dès lors, instaurez un référendum est un grave danger pour la préservation de la santé mentale des mo am'gambs : ils risquent de prendre le temps de réfléchir!!!!

Or, ceci est également contraire à l'article 1 et 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs qui énoncent respectivement : "Tout mo am'gamb a le droit de vivre en toute insouciance de son état de mo am'gamb" et " tout mo am'gamb a droit au respect de son intégrité physique, notamment de son écervellement, et de sa dignité mo am'gambesque.(...)".

Pour le principe, le référendum est déjà une méthode dangereuse pour les mo am'gambs. En tant qu'empereur, je ne peux que leur conseiller de rester chez eux et de s'abstenir. Par pitié, n'allez pas aux urnes, mangez des chips et buvez de la bière à la place. Tout vote peut provoquer une prise de décision, c'est un risque de plus de devenir intelligent!! S'il vous plaît, restez sans cervelle.

Si jamais, vous êtes obligé de promener le chien de mémé et que vous rentrez par hasard près d'un bureau de vote, votez "non!". Ben oui, là encore, y a un vrai problème.L'article 8 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit :"Tout mo am'gamb peut librement s'installer en Mo Am'Gambie." Ceci doit se comprendre comme étant le territoire mo am'gambesque et rien que celui-là! En effet, sinon comment interpréter l'article 9 qui énonce : "Tout mo am'gamb peut librement s'établir en Mo Am'Gambie, en quelque lieu que ce soit, sous réserve d'avoir des voisins contigus eux-même mo am'gambs, de préférence bruyants. Ce droit ne peut être limité que pour les habitations délabrées et isolées de la civilisation française."

Or, la constitution européenne prévoit en son article I-4 : "La libre circulation des personnes, des services, des marchandises et des capitaux, ainsi que la liberté d'établissement, sont garanties par l'Union et à l'intérieur de celle-ci, conformément à la constitution. (...)" Dès lors, ceci est un facteur très contrariant pour les mo am'gmabs qui risqueraient de sortir de leur réserve. Or, il faut rappeler que "le mo am'gamb est une espèce protégée" d'après l'article 12 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs.

Le faire côtoyer la civilisation risquerait de lui faire perdre sa particularité et son authenticité.

Voilà, donc 2 bonnes raisons de voter "NON!" pour éviter que le mo am'gamb ne devienne intelligent.

Décision impériale d'exécution immédiate

Romook Ier

La charte des droits fondamentaux UE est contraire à celle des mo am'gambs

En tant qu'empereur de la Mo Am'Gambie, je me dois de m'opposer fermement à a Constitution européenne qui contient la charte des droits fondamentaux. En effet, alors que la France ne prévoit rien sur les traitements inhumains ou dégradants, bientôt, ceux-ci va pénétrer dans notre édifice juridique.

Rien que l'intitulé de l'article II - 64 de la constitution européenne est une honte : "Interdiction de la torture et des peines et des traitements inhumains ou dégradants"... Or l'article 13 de la charte des droits fondamentaux des mo am'gambs prévoit expressément le droit à des traitements dégradants et inhumains où il est rappelé que "La dignité mo am'gambesque ne se confond pas avec la dignité humaine. Aucune action d'un mo am'gamb envers un autre ne peut être assimilé à une atteinte à la dignité mo am'gambesque. Toute personne peut se comporter avec un mo am'gamb comme il se comporte avec ses congénères." Consacrant ainsi le principe du "oeil pour oeil, dent pour dent", si cher aux civilisations primaires.

Or, introduire de l'humanité en Mo Am'Gambie aurait pour effet de provoquer l'éclosion d'un sens moral, ce qui est une première étape - même si elle est très très rudimentaire - vers un semblant de compréhension des choses, et par voie de conséquence, d'intelligence....

Est-il utile de rappeler que le mo am'gamb a un droit fondamental à l'écervellement, ce qui est de toute évidence mis en danger par cette charte. Il faut donc voter "NON" puisque la France ne protège pas ce droit et, de ce fait, n'est pas en contradiction avec le droit mo am'gambique.

Il faudrait voir à ne pas oublier où sont les vrais valeurs.

Romook Ier, Empereur de Mo Am'Gambie