Cosmos de W. Gombrowicz

Ceci est le livre le plus important que j'ai lu de toute ma vie - après le Tao Te King. Le plus important, pourquoi ? Les bouleversements qu'il a provoqué dans ma manière d'appréhender le monde et la littérature ont été majeurs. Il n'est pas lieu de s'étendre ici sur le Tao Te King, qui est un ouvrage de philosophie asiatique (mystique même) et le fait qu'il modifie notre appréhension des choses semble relativement classique. En revanche, Cosmos est un roman.

Lecteur et fan de Kundera, j'appréciais ses romans qui avaient un style très particulier mêlant philosophie et histoire. Et, un jour, j'ai rencontré une polonaise, Beata, qui voyant mon goût prononcé pour la littérature m'a conseillé de lire Gombrowicz. J'ai commencé par "La Pornographie" et j'ai tout de suite embrayé sur "Cosmos"...

Cosmos est un livre qui se présente sous les apsects d'un roman policier, sans intrigue. Ou plutôt, un roman avec intrigue, mais sans sens. Enfin, non... C'est un livre indéfinissable où les éléments de la vie sont cumulés pour donner un sens général pour celui qui les regarde et les analyse. Bref, nous, lecteurs, sommes forcément désarçonné par un tel livre car, en fait, il ne se passe rien. Et pourtant, pour les personnages, ils se passent énormément de choses! La vision de la réalité est déformée à un point tel qu'il n'est plus possible ensuite de ne pas sourire lorsque l'on voit certains évènements quotidiens - lorsque l'on est sorti du livre.

En définitive, ce livre est une initiation à l'expérience humoristique quotidienne, expérience quasi-mystique il faut le préciser. A lire Absolument.

Romook, ou comment rendre inoffensifs la plupart des auteurs contemporains en un seul livre?