Pizza-coke.net : Blog Linux & OpenBsd, accompagné d'une pizza

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 16 avril 2011

Connecter le samsung galaxy S à ma debian (2)

Alors, voilà... Je suis parti chercher la pizza et le coke pour accomplir ma difficile mission et, entre temps, quelques impondérables se sont présentés à moi, ce qui m'a retardé dans mon entreprise...

Il faut que j'avoue que j'étais l'heureux possesseur d'un iphone... et j'ai changé de mobile, suite à une crise existentielle libertaire aigue, dans laquelle j'ai refusé tout bonnement de continuer à travailler avec itunes. Pour diverses raisons, chacune étant suffisante en soi :

  1. Je n'aime pas être obligé de m'enregistrer pour pouvoir utiliser mon téléphone portable;
  2. Je n'aime pas être obligé de passer par une "centrale" logicielle où je dois donner mon numéro de carte bancaire pour m'inscrire;
  3. Je n'aime pas qu'on m'oblige à télécharger des logiciels qui prennent toute la place dans mon ordinateur;
  4. Je n'aime pas qu'on me propose des logiciels par défaut, différents de ceux que j'ai l'habitude d'utiliser, pour effectuer toutes les tâches qui étaient déjà configurés;
  5. Je n'aime pas avoir la sensation d'être dans un univers du "tout payant";
  6. Je n'aime pas l'absence de portabilité (tiens, je suis chez ma mère : je dois télécharger itunes sur son ordi pour connecter mon iphone...);


Tout ça, mis bout à bout, ça a fini par me peser. Donc, suite aux harcèlements de mes amis sous android, non informaticiens je le précise, qui me disaient que je trouverais dans un téléphone sous android tout mon bonheur de linuxien, je saute le pas et change de mobile (en restant chez Orange, mon opérateur historique : là aussi, ça pourrait changer).

Me voici face à un beau Galaxy S, la presque super star de sa catégorie. Changement d'outil, je le trouve pas pratique (normal, ce ne sont pas les même repères). Toutefois, après 3 semaines d'utilisation, je dois constater que je ne suis pas arrivé à me faire une idée précise de ce qui est mieux entre l'iphone et le samsung Galaxy S. Je pense que ce doit être un excellent troll à lancer...

Les deux ont des avantages et des inconvénients. J'ai des cd pour installer les logiciels d'accompagnements du Galaxy S - étant précisé qu'ils sont destinés à aller sous windows. Je cherche rapidement un équivalent linux. Je ne trouve rien. Je me dis qu'il ne doit rien y avoir de plus bête à connecter qu'un périphérique sous un dérivé de linux avec Linux. Je branche le cable USB et... Rien.

Quelques recherches sur internet plus loin, je trouve qu'il faut mettre le mobile en mode "débogage USB". Manipulation faite : toujours rien. Je continue mes recherches (je rappelle qu'il est hors de question que je passe par un émulateur windows)... Je trouve des tutoriels incompréhensibles avec des fichiers à ajouter, sans autre forme d'explication. Non, je n'essaierai pas. Je poursuis mes recherches et là, je pense, qu'il faudrait aller voir sur le site de Samsung. En attendant que la page d'accueil s'affiche, je regarde mon téléphone et je m'aperçois que je peux connecter mon téléphone pour faire un pont entre le pc et lui. Juste un petit coup de doigt et zou! C'est parti. Aussitôt s'ouvre une fenêtre me montrant le répertoire "/media/disk/". Ca marche. Rien à faire. C'était plus bête que tout.

Résumons la manipulation :

  1. Mettre en mode "débogage USB";
  2. Brancher le cable usb entre le pc et le mobile;
  3. sur la page d'accueil, faire glisser le haut de l'écran vers le bas (toutes les alertes) et choisir "débogage USB : connecter le pc pour échanger des fichiers";


Y a plus qu'à profiter... Et maintenant, je retourne chercher une verre de coke...

Pizza

lundi 11 avril 2011

Connecter le samsung galaxy S à ma debian

Aujourd'hui, pour une obscure raison que j'ignore, je décide pour la première fois de connecter mon smartphone Samsung Galaxy S à ma Debian. Je branche le cable usb, naturellement, avec l'innocence du geek qui pense que Linux voit tout, entend tout, comprend tout. Premier problème : rien ne se passe. Je fais quelques recherches sur Internet et je trouve des tutoriels avec utilisation de windows en virtualbox. Ce n'est évidemment pas satisfaisant.

En creusant plus, je trouve une page où l'on peut se connecter en faisant d'obscures lignes de commandes, sans aucune explication. Le côté vaudou de Linux m'a toujours rebuté. Depuis 10 ans que je l'utilise, j'ai rarement eu l'occasion d'écrire des lignes de comande, juste parce que ça marche et que c'est comme ça. Il y a un côté hacker en moi qui refuse de prendre la solution tout faite. Résultat : je préfère rester avec un système qui fonctionne mal plutôt que de prendre des recettes ésotériques, où seuls les gourous trouvent leur compte...

N'oublions pas que la philosophie préludant à Linux est de rendre l'informatique libre, donc accessible à tous. Si c'était pour remettre des gourous à la place des entreprises qui ferment leur code source pour le protéger, inutile que ce soit libre. Il y a parfois un mauvais état d'esprit des linuxiens qui tendent à les rendre imbuvables par manque de pédagogie et d'élitisme. Pour moi, utiliser Linux, c'est d'abord parce que je trouve qu'un pingouin, c'est plus sympa qu'un logo abstrait.

Donc, tout ça pour dire que les deux méthodes trouvés sur internet ne me satisfont pas. Comment un système basé sur Linux (android), ne pourrait-il pas communiquer directement avec un système linux via un cable USB? Ma debian détecte directement une clé USB, alors pourquoi pas un périphérique usb qu'elle devrait considérer comme un ordinateur en réseau ?

Je cherche et je reviens.

Pizza, je vais chercher un coca...